Quand un ministre belge du budget confond budget et PIB

Publié Par Frédéric Wauters, le dans Belgique

Ce dimanche midi sur le plateau d’un  » Mise au Point  » tournant autour de l’automobile, Melchior Wathelet s’est malencontreusement emmêlé les pinceaux, confondant Produit Intérieur Brut et budget de l’État. Une erreur impardonnable pour un ancien ministre… du budget !

Par Frédéric Wauters, depuis la Belgique

Difficile, lors d’un débat dominical tenu au beau milieu du Salon de l’Auto, de ne pas évoquer le hold-up fiscal dont seront à nouveau victimes les automobilistes. Invité à commenter ce délicat sujet, Thierry Afschrift a commencé par rappeler que la fiscalité automobile, avec 14 milliards d’euros, représente près de 10% du budget de l’État ! Visiblement, la déclaration n’a pas plu au ministre Melchior Wathelet.

 Peu après, en effet, le ministre reprend la parole et assène :

 » Quand on dit que ça (la fiscalité automobile) représente 14 milliards d’euros, le budget de l’Etat, c’est 370 milliards d’euros. 14 milliards par rapport à 370 milliards d’euros, vous nous aviez habitués à de meilleurs calculs en disant que 14 milliards étaient 10% de 370… « 

Errare humanum est…

La morgue et le panache de la déclaration étaient-ils destinés à en masquer l’inexactitude ? Le budget, pourtant abondamment discuté en Conseil des Ministres, s’élève en effet à 143 milliards d’euros ! Les 370 milliards d’euros, quant à eux, représentent le Produit Intérieur Brut de la Belgique. Drôle d’erreur, pour un ancien ministre du budget.

… perseverare diabolicum

Charitablement, Maître Afschrift tente de corriger l’erreur de Melchior Wathelet. Hélas, ce dernier persiste. Ce qui donne lieu à un échange surréaliste :

MW : Le budget de l’État, c’est 370 milliards d’euros 

TA : 370 milliards d’euros, c’est le PIB.
MW : Et bien, c’est le PIB.

T.A. : Mais le PIB n’est pas le budget, vous n’avez pas encore pris 100% du PIB !

…..

MW : Mais monsieur Afschrift, quand je remets un document à la Commission et que je dis que j’ai 3% de déficit, 3% de déficit, c’est 12 milliards d’euros.

 Pas de chance ! Le calcul du ministre montre qu’il ignore tout de la fonction qu’il a exercée pendant 3 ans… Le déficit toléré par l’Union Européenne est bien de 3 % … du P.I.B., et non du budget, comme semble le croire celui qui a défendu le budget belge auprès de l’Union !

Élève Wathelet, un petit rappel

Visiblement, la pression du direct a eu raison des connaissances et des facultés de raisonnement du ministre. En effet, nous n’osons croire un seul instant que le ministre Wathelet ambitionne de confisquer l’intégralité du Produit Intérieur Brut belge pour financer l’État-Providence !

Les faits sont pourtant simples à retenir.

Fait n°1 :

Le budget de l’État géré par M. Wathelet était de l’ordre de 143 milliards d’euros par an. La version 2012 prévoit 155 milliards d’euros. (http://www.lachambre.be/FLWB/PDF/53/1942/53K1942001.pdf à la page 42)

Fait n°2 :

Le PIB prévu pour la Belgique en 2012 est de 370 milliards d’euros.

Fait n°3 :

En effet, la Commission Européenne évalue les déficits budgétaires en pourcentage du Produit Intérieur Brut, et non en pourcentage du total du budget, ainsi que le rappelle un site fort aptement nommé  » Melchior « .

 

—-
Cet article est repris depuis le site professionnel de Maître Afschrift, avec son aimable autorisation.

Laisser un commentaire

  1. et le journaliste débile qui dit « on voit bien que vous n’êtes pas d’accord, balle au centre »!!!

    balle au centre entre la vérité et l’erreur grossière et manifeste!

    Bel exemple pour l’inculture économique des journalistes et des politiciens réunis!

  2. Et c’est le même type qu’on entend dire « bien sûr, il faut arriver à faire baisser l’usage de la voiture ». Ah tiens ? Oui ? Et de quel droit ? Qui lui a confié cette mission ?

  3. Bah, c’est une petite erreur, en effet : s’ils n’ont « pas encore pris 100% du PIB », c’est quand même bien le but de tout gouvernement qui SE respecte, non ?

    1. Marrant – il resemble à Plastic Bertrand, le Minustre … pardon? ah on me dit que je suis hors-sujet … j’admets: Plastic Bertrand ne chantait pas réellement et le Melchior il dit vraiment des conneries.

      Au temps pour moi …

  4. heureusement que le journaliste sait servir la soupe!
    Le caquet du socialiste ignorant n’a donc pas pu être rabattu à la hauteur de son incroyable forfanterie.