Nouvel an 2012 : des bonnes résolutions aux belles révolutions (épilasanté hein !)

Publié Par Monsieur Z, le dans Caricatures, Contrefout

Chers lecteurs de Contrefout, je vous présente mes meilleurs vœux pour l’année 2012 ! Bonheur, amour, gloire et beauté mais aussi longue vie, aussi longue que celle de Contrepoints, le pure player de l’information que vous tenez entre les deux yeux, que vous lisez assidûment et que vous nous aidez à faire grandir chaque jour.

Je me dois de vous le dire, 2012 sera une année éprouvante, très éprouvante.

À quelques mois de la grande pantalonnade électorale quinquennale, comment échapper à la noyade cérébrale dans des océans d’imbécilité dont le bas niveau s’élève chaque jour, alimenté en flot continu par les torrents boueux des mensonges politiques, de l’indigence journalistique et de la vulgarité pipolacière ?

Pour ma part, il est déjà trop tard puisque cette grande baignade toxique est le fondement de cette rubrique que vous appréciez ou détestez cordialement pour les plus trolls d’entre vous. Mais tandis que je sacrifie mon équilibre mental, vous pouvez encore échapper à ce triste destin intellectuel en 2012, sous réserve que vous preniez quelques bonnes résolutions.

Dressez par exemple une liste de 30 personnalités du monde politico-journalistico-sportivo-culturo-intello-médiatique. Vous savez, ces noms marqués au fer rouge à même notre crâne, ceux des abonnés permanents au grand débat de bistrot journalier, présents partout et donnant leur avis sur tout… surtout quand vous n’en avez pas besoin, ces proclamés indispensables, ces devenus incontournables, ces consacrés utiles pour les idiots, ces idiots utiles de la connerie sacrée.

J’en entends qui disent… Oups, pardon. J’en entends demander des noms, mais nul besoin. Je suis sûr que la seule mention de ces nuisibles surmédiatisés vous fait réaliser que 30 noms c’est vraiment insuffisant. Mais soyons modestes dans notre démarche expérimentale sur la voie du bien-être.

Dressez maintenant en parallèle la liste de 30 personnages dont vous n’entendez jamais parler. Les négligés de l’histoire et de la mémoire, les oubliés de la culture, les omis de la réalité, du vécu et du bon sens, les honnis de l’idéologie aveugle, bref, tous les condamnés à perpétuité en comparution immédiate au tribunal inquisiteur des ennemis de l’intelligence. La saine et régulière lecture de Contrepoints vous aidera à en découvrir plusieurs.

Une fois ces deux listes dressées, tenez une comptabilité minutieuse du précieux temps monopolisé, accaparé et pollué par chaque cuistre pédant, chaque siliconne photoshopée ou chaque porte-parole grossière de parti dominant.
Attachez-vous alors à consacrer systématiquement et au minimum le double de ce temps à un personnage de la seconde liste. Incluez bien dans vos comptes tout le temps des découvertes heureuses au fil des recherches documentaires, de la lecture attentive d’un ouvrage ou encore du partage de vos connaissances avec votre entourage.

Après douze mois de cette cure médiatique vous devriez observer la disparition quasi-totale des parasites qui brouillent tout signal d’intelligence entre vos postes de télévision ou de radio et vos neurones. Certes, il restera forcément les dommages cérébraux causés par les plus nuisibles, les compétiteurs permanents aux trônes dorés des mandats électoraux qui étouffent la moindre bulle d’air libre dans les activités économiques et sociales.

Mais si ma suggestion de détourner chaque seconde de votre temps bien loin de la cacofolie politico-médiatique vous permet déjà de vous aérer le cortex, j’espère qu’elle aidera aussi à effacer de votre esprit la très vilaine idée qu’ils sont indispensables ou bien pire, qu’ils sont providentiels, pour imaginer et gérer à notre place notre vie quotidienne, de la santé à l’éducation en passant par l’emploi, comme des êtres libres et responsables et de leurs choix.

Que ces bonnes résolutions pour 2012 se transforment en belles révolutions oserais-je dire.

Laisser un commentaire