La population urbaine chinoise dépasse la population rurale

Publié Par Contrepoints, le dans Non classé

Le taux d’urbanisation de la Chine a dépassé le seuil de 50% en 2011, ce qui signifie que la population urbaine chinoise a dépassé pour la première fois dans l’histoire la population rurale.

La Chine est entrée dans une nouvelle phase de développement stimulé par la société urbaine et devrait subir un changement profond. Le changement ne concerne seulement pas le taux, mais aussi le mode de vie, la structure de l’emploi et le concept de valeur des Chinois. L’urbanisation va remplacer l’industrialisation pour devenir le premier moteur du développement de la Chine.

L’industrialisation, l’urbanisation et la marketisation devraient être les trois plus grands facteurs de l’avancement de la Chine. Au cours de l’urbanisation, l’augmentation de la valeur des terres est devenue une partie importante de la croissance économique et des revenus fiscaux. Le taux d’urbanisation dans le centre et l’ouest du pays est supérieur depuis des années consécutives à celui des régions relativement développées de l’est. Sur les trois premiers trimestres de l’année, le taux d’urbanisation dans l’est, le centre et l’ouest sont respectivement de 12,2%, 18,3% et 17,1%. Le potentiel de développement de la Chine est appuyé par le centre et l’ouest.

L’année 2011 est la deuxième année consécutive où la croissance des revenus des paysans est plus rapide que celle des habitants urbains. Bien que l’écart absolu reste grand, la situation de l’aggravation de l’écart entre les revenus ruraux et urbains s’est un peu améliorée.

Laisser un commentaire