Nouvelle grève chez Air France

Publié Par Alexis Vintray, le dans Non classé

Airbus A340-300 d'Air France (CC, Abdallahh)

Les voyageurs ayant prévu de prendre un vol Air France entre le 29 octobre et le 2 novembre vont devoir subir une nouvelle grève, cette fois des syndicats du personnel naviguant commercial de la compagnie aérienne. Malgré la grève des hôtesses et stewards, la compagnie prévoit toutefois d’assurer 80% des vols. Des annulations de dernière minute pourraient toutefois avoir lieu.

Les syndicats appelant à la grève (Unsa, SNPNC-FO, CGT, CFTC, SUD, CFDT) représentent au total plus de 70% des voix aux dernières élections professionnelles de mars 2011. L’UNAC, branche locale de la CFE-CGC, a levé son préavis suite à certaines garanties obtenues.

Direction et syndicats s’opposent sur la décision de la direction de réduire le personnel navigant commercial sur certains vols. En contrepartie, le service serait simplifié. « Nous ne comprenons pas que des syndicats aient décidé d’aller jusqu’au conflit et de mener ce bras de fer », a déclaré un dirigeant d’Air France, « alors même que le contexte est difficile et incertain et que des assurances leur ont été données ».

Le contexte pour Air France ne saurait être plus mauvais : le directeur général du groupe, Paul-Henri Gourgeon,  a présenté sa démission la semaine dernière et les résultats financiers sont catastrophiques. La réaction des syndicats s’inscrit dans la continuité des réactions des syndicats de la compagnie. L’Aleps dénonçait déjà une situation identique en novembre… 2001, il y a dix ans !

Les syndicats de pilotes d’Air France n’ont toujours pas pris acte de la dégradation de la situation des compagnies aériennes depuis les attentats du 11 septembre ! Ils revendiquent une revalorisation de leur statut et de leur rémunération avec effet rétroactif. Ce groupe de pression menace d’un retour au « syndicalisme le plus basic ».

De même, le contexte rappelle à de nombreux égards la réaction des syndicats d’Alitalia en 2008, qui avaient de facto tué la compagnie.

Laisser un commentaire