Les mensonges de Mélenchon à « Capital » sur M6

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

Dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon était invité à participer à l’émission « Capital » sur M6. Le candidat du Front de Gauche a défendu la nécessité d’une hausse des salaires et en particulier du SMIC à 1700 euros, l’une des mesures phares de son programme. Pour défendre ses idées, il a usé et abusé de propos inexacts, de mensonges, de manipulations. Décryptage.

Un article du site Le Parisien Libéral

 

Si vous ne l’avez pas entendu dimanche, réécoutez le discours de Jean-Luc Mélenchon, à partir de la minute 27′.


Pourquoi le réécouter ? Parce que d’une manière ou d’une autre, les propos de Mélenchon se traduiront en actes politiques à partir de Juin 2012. Il faudrait vraiment que la gauche ne présente pas de candidat (et encore) pour qu’elle n’achève pas son grand chelem en 2012, puisque l’UMP a aussi une politique inspirée du socialisme. Alors pourquoi les électeurs pro interventionnisme étatique voteraient pour la copie UMP plutôt que pour l’original, à savoir les socialistes et leur Front National de Gauche ?

Que dit Jean-Luc Mélenchon ?

1. Il s’est distribué plus de dividendes cette année qu’il n’y a eu d’argent ré-investi pour faire tourner les usines et les machines.
2. Total, qui a fait 10 milliards de bénéfice, n’a pas reversé un euro à ses femmes de ménage.
3. Le Smic à 1700 euros, c’est possible (vs 1070 euro par mois).
4. Vivre avec 1000 euros, c’est impossible.
5. La France est la cinquième puissance du monde.
6. Les patrons du CAC 40 se sont augmentés de 23% en 2010.
7. Au cours des 25 dernières années, il y a 10 points de la richesse globale du pays qui sont passées des poches du travail (salaires) à celles du capital (dividendes), ça représente 195 milliards d’euros par an.
8. Le salaire finit toujours par être de la consommation donc c’est du chiffre d’affaires pour les entreprises.
9. Il faut mettre des barrières aux frontières françaises.
10. Il faut harmoniser socialement et fiscalement en Europe.
11. On ne cherche pas à équilibrer la balance commerciale de la Creuse avec celle de l’Essonne.
12. Avec le système actuel, c’est la ruine dans le monde entier.
13. Un SMIC à 1700 euros en 2011 c’est équivalent, en termes de pouvoir d’achat, au SMIC du milieu des années 80.

Décryptage

1. Les entreprises du CAC 40 devraient verser quelque 40 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires en 2011 au titre de l’exercice 2010 (source Le Monde) et, toujours pour le CAC 40, le montant des investissements, en année pleine, tourne autour de 100 milliards (voir l’étude annuelle de Ricol & Lasteyrie). 40 > 100 ? En plus, le CAC 40 n’est pas toute l’économie française !

2. Total a eu en 2010 un chiffre d’affaires de 160 milliards en 2010 (voir chiffres clefs Total), et un bénéfice de 10 milliards. 10/160=6%, autrement dit, pas terrible pour une entreprise de matières premières. Total a juste beaucoup de bénéfices parce qu’ils ont un énorme chiffre d’affaires. Par contre, il est à parier que l’épicerie en bas de chez vous ne fait que cent mille euros de chiffre d’affaires par an (50 bouteilles de vin par jour) mais fait 25% de marge nette grâce à sa cannette de coca achetée 50 centimes et vendue 1 euro, une fois les charges déduites. Les femmes de ménage de Total ? Total  a payé pour l’ensemble de ses salariés 16 milliards d’euros, et les actionnaires ont reçu 5 milliards.

3. Le SMIC à 1700 euros, oui, c’est possible ! Au Luxembourg il est bien à 1642 (source : news352.lu). Reste à déterminer s’il existe des employeurs à ce prix-là, en France. Au fait, pourquoi Mélenchon ne crée-t-il pas lui-même une entreprise ?  

4. Pour un jeune, célibataire locataire sans crédit, il est possible de vivre avec 1000 euros par mois. Voir « vivre avec le SMIC ».

5. Dire que la France est la 5eme puissance mondiale, c’est typiquement un chiffre qui ne veut rien dire. Relisez x-ième puissance mondialeCe qui compte, ça n’est pas le PIB en valeur absolue mais le PIB/Habitant. Préférez-vous vivre en Chine (2eme puissance mondiale) ou en Norvège (25eme puissance mondiale) ?

6. Le CAC 40, c’est… 40 entreprises. Sur 2 millions d’entreprises. En 2009, les 40 corpocrates du CAC 40 ont gagné 80 millions d’euros (source Emploi Pro). Alors certes, on peut réduire leurs salaires. Mais même en les supprimant et en répartissant les salaires des PDG du CAC 40, ça ne donne que 3,50 EUR par an en plus pour chaque salarié français.

7. L’INSEE écrit « Depuis 20 ans, le partage de la Valeur Ajoutée apparaît plutôt stable » (cf. rapport sur le partage de la valeur ajoutée et le partage des profits, page 9). De plus, sur 25 ans, le PIB s’est accru de bien plus que de 10 points de %.

8. Le salaire peut acheter des baskets made in Asia, des bananes (pas made in Hexagone) ou des iPhones, etc. Les socialistes ont expérimenté le problème en 1981.

9. Là, Mélenchon est cohérent. On ne peut pas faire de socialisme en économie ouverte. Si on veut une économie socialiste et égalitaire, il faut fermer les frontières (françaises, pas Européennes).

10. La plupart de nos partenaires n’ont pas de SMIC (Allemagne, Suisse, Suède…), ou alors inférieur au nôtre. Certains ont mis leur sécurité sociale en concurrence sans que cela ne transforme le pays en jungle (Suisse, Allemagne). D’autres ont des budgets proches de l’équilibre (Finlande, Luxembourg, Pays Bas). Si le Député Européen Mélenchon passait plus de temps à Bruxelles et moins à Paris, à houspiller les journalistes, il le saurait.

11. C’est bien que Mélenchon aborde le sujet, car il serait bon de le mettre sur la table : est-il logique que les franciliens paient autant pour la Corse ou le Languedoc et bénéficient de si peu en retour (voir les posts reliés à Davezies).

12. L’Europe et les États-Unis sont en crise, mais pas le reste du monde. On voit là la limite du camarade Mélénchon : la richesse ou du moins la base du confort de vie à l’Occidentale, c’est pas pour les autres.

13. À part pour la baguette et le logement (qui par ailleurs ont bien monté), c’est difficile de comparer deux périodes. Il se trouve que pendant les années 80, les gens normaux n’avaient pas de téléphone portable, Internet, de climatisation dans la voiture ou de semaines de vacances en République Dominicaine ou en Tunisie.

Eh oui, tant qu’on ne mettra pas de vrais journalistes – des journalistes punchy – face à Mélenchon, le discours du leader du Front de Gauche passera bien auprès des gens qu’il manipule.

—-
Sur le web.

Pour prolonger le décryptage :
Le blog de Peyrelevade (pourtant pas ultra libéral…)

Laisser un commentaire

  1. « Eh oui, tant qu’on ne mettra pas de vrais journalistes – des journalistes punchy – face à Mélenchon, le discours du leader du Front de Gauche passera bien auprès des gens qu’il manipule. »
    Tant qu’on ne mettra pas de vrais journalistes en face de JL Mélenchon, avec le temps nécessaire pour débattre sur l’INTEGRALITE DE SON PROGRAMME (planification écologique, VIème république…), le fond du débat ne sera jamais d’un niveau élevé, jusqu’à présent il est triste de constater que l’entrejambe de DSK intéresse plus les journalistes qu’un débat véritable sociétal.
    Essayez de trouver un candidat à la présidentielle aussi pointu que JL Mélenchon à lui mettre en face pour débattre, on se marrera sur l’argumentation qu’ils auront à proposer. A part dire, vous faisiez partie de près ou de loin de ceux qui étaient au pouvoir à l’époque….

    1. Ah c’est sûr qu’avec un bon débat « véritable sociétal » sur la « planification écologique » (waow…) et la VIième république, ça devrait roxxer!
      Mais pourquoi attendre un hypothétique candidat forcement moins « pointu » que votre champion?
      N’êtes vous pas capable de nous donner vous même les arguments irréfutables démontrant le bien-fondé des élucubrations de JLM rapportées dans cet article?

          1. Aucun rapport, cet homme est-il communiste?
            vous avez vérifié? non bien sûr.

            Et même s’il est communiste il n’avait pas à faire ce qu’il a fait tout simplement parce que ce n’est pas à lui de dicter qui peut venir ou pas à la fête de l’humanité. C’est une fête ouverte, qu’on soit PS, Modem, UMP ou autres….Aubry était invité par tout le Front de Gauche dont les dirigeants PC…et cet homme arrive, devant les caméras, pour vilipender Mélenchon en lui disant que les gens du PS n’ont rien à faire à sa fête..c’est quoi ce sectarisme !

            Moi j’appelle ça un stalinien. Il n’en reste plus beaucoup au PC mais ils ont la peur dur.
            Mélenchon a eu raison et plutôt deux fois qu’une !

            C’est beau de voir la droite défendre des comportements staliniens !

            1. Ouh, on a touché juste. Ouh, ça à l’air d’avoir fait mal.

              Mais bon. Moi, je juge aux actes : le Méluche, dès qu’il le peut, il n’est pas exactement super tolérant, super sympa. Stalinien, oui, comme vous dites.

  2. Article ridicule d’un bout à l’autre. Je n’ai pas encore choisi mon candidat pour 2012, mais essayer d’enfoncer quelqu’un avec aussi peu de pertinence ce n’est que pathétique.
    A quand du vrai journalisme, avec un vrai débat d’idées ?
    Je rêve d’une confrontation simple entre les différents candidats.

          1. parano de base….pffff

            ce site est ridicule

            même pas digne d’être de droite, la vraie : Seguin, Debré, De Gaulle…

            votre branlée en 2012 ne sera vraiment pas volée

    1. le « vrai débat d’idées » ne peut s’appuyer que sur des faits établis et vrais. Si on débat des idées avec des visions fausses de la réalité, on risque d’aller droit dans le mur (c’est ce qu’on fait d’ailleurs…) Alors les gens qui se font coincer sur des affirmations mensongères et qui revendiquent le « vrai débat d’idées », merci!

  3. pour la plupart de vos « contre »-arguments, il s’agit hors-sujet, d’incompréhension et parfois de mauvaise foi:
    2- « Total a payé pour l’ensemble de ses salariés 16 milliards d’euros, et les actionnaires ont reçu 5 milliards. » C’est un fait que les salariés coutent cher mais eux ils PRODUISENT ! Quelle est la valeur « ajoutée » de l’actionnariat ? c’est a chacun de répondre a cette question. Mais leur rémuneration peux sembler a juste titre excessive. Vous n’avez pas prouvé que c’etait un mensonge.
    3- Vous confirmez ce que dit mélenchon et ensuite vous faites une attaque : « Au fait, pourquoi Mélenchon ne crée-t-il pas lui-même une entreprise ? » pas la peine de répondre a ca, c’est une question réthorique, pas un argument. Vous n’avez pas prouvé que c’etait un mensonge.
    4-Ce que vous dites est immonde, rendez vous compte, oui on peux (sur)vivre avec 1050 moi j’ai survécu avec moins, Mais dans ces conditions impossible de préparer l’avenir, au moindre imprévu on risque de finir a la rue, j’appelle pas ca vivre monsieur. Vous n’avez pas prouvé que c’etait un mensonge.
    5-Vous remettez en cause le principe de classement des puissances mondiales, je vous l’accorde ce n’est pas un critere tres rationnel. Mais ce n’est pas un mensonge de la part de mélenchon car cette idée (bien que discutable) est communément admise.
    6-Vous repartissez les richesses du CAC40 en négligeant les 1 999 940 autres, alors que vous venez juste de le reprocher a melenchon (on ne sait pas trop pourquoi d’ailleurs)
    7- les 10 points de du PIB n’ont pas d’importance puisqu’on parle de proportion
    8-Oui, pour que ca marche il faut du protectionnisme et c’est ce qu’il compte faire. En tout cas je n’appelle pas ca un mensonge non plus.
    9-vous vous contredisez donc avec le point precedent, il semble meme que vous le reconnaissez;
    10- ca ne consitue pas un mensonge pour autant, et votre attaque sur son absentéisme est injuste, il va voter des qu’il le faut, n’oubliez pas non plus qu’il est en campagne, c’est LOIN d’etre le pire, c’est facile a verifier.
    11- ce n’est pas un mensonge non plus… je ne vous suis pas du tout
    12-Je ne vois pas le rapport. Je pense qu’il parle de la part de richesse mondiale par individu qui déclinne alors meme que les richesse se multiplient suffisament pour couvrir l’augmentation de la population.
    13- Vous confondez economie et technologie, un classique… la technologie permet de baisser les couts et d’ameliorer les condition de vie. Bien que le marché est indispensable, le marché n’explique pas tout !!! …ha oui et … ce n’est pas un mensonge non plus.

    Si j’ai bien compris quand on est pas d’accord avec vous c’est parce qu’on ment ? Je ne vois pas de mensonges… des opinions, des faits, des arguemnts , parfois des imprecisions mais pas de mensonges.A part le premier point que je n’ai pas le temps verifier, il me semble bien que vous avez voulu casser du meluche mais quand on filtre il ne reste plus grand chose malheursement, j’attendait sincerement quelquechose moins haineux et de plus approffondi.

    1. 2. Pour les actionnaires de Total. Question : Total existerait elle sans capitaux ? Vous faites comment pour acheter de matos de forage, sans cash, Monsieur ? Dans une boite il faut du travil ET du capital? Les deux sont rémunérés. Et une action Total (achetée 30-40 euros) rapporte 2 euros et 28 centimes. C’est excessif ?

      4. Si vous le dites … N’oubliez pas d’en parler aux 70% d’etres humains qui ne vivent pas en Occident, Kamarad

      5. une idee communement admise est à déconstruire. Il est communément admis que les blondes sont idiotes, aussi.

      6. soyez plus clair

      8. on est d’accord. Et vous ferez comment pour lire Contrepoints, sans ordinateur ? C’est pas dans le Poutou chez Sego qu ‘on l’a fabriqué, votre PC (personal computer, pas parti coco !)

      10. il est élu MAIS il est en campagne …
      quand au pire, vus avez raison, chez les liberaux on réclame des sanctions contre TOUS les élus absentéistes, cherchez le grouep « sanctions financieres contre les élus franciliens absentéistes » sur Facebook

      A bientot Kamarad !

      1. merci pour votre reponse contructive (il en manque ici), …bon et j’oublie le Kamarad
        2- bien sûr qu’il faut des capitaux, c’est pas une question de pour ou contre les actionnaires, c’est une question de partage des richesses, voila tout. pour info j’ai un portefeuille d’actions donc je m’y connais un minimum.
        4- Je vois bien ce que vous voulez dire mais je ne vois pas le rapport. Evidement que je pense a ces 70%. Pourtant ca ne justifie pas les injustices.
        5- Je suis completement d’accord. Mais si la france n’est effectivement pas la 5eme,… et alors ?
        8- Bah si on sait pas faire des ordinateurs on en importe (c’est ce qu’on fait deja non ?), protectionnisme ca veux pas dire TOUT fermer, si c’est que ca on est d’accord c’est du suicide.
        10- on s’accorde completement sur point, l’absenteisme est inadmissible, c’est bien quelque chose qu’on peux lui reprocher.

        bien a vous kamarad ;)

        1. Et ça utilise internet, à fond. Et twitter, et les blogs et tout ça.
          Un communiste 21ème siècle, tu lui enlèves le capitalisme, il reste un petit poulet tout nu qui braille l’Internationale.

        2. Et pas que les communistes… Les seuls qui gardent leurs plumes si tu enlèves le capitalisme (précisons : le pétrole, le supermarché, l’ordinateur, l’abondance énérgétique produite par le nucléaire, etc.) sont …….. les décroissants, ou objecteurs de croissance, ou écolo-anarchistes, appellez les comme vous voulez. En tout cas ceux qui ont compris que l’autoproduction, même partielle, que ce soit d’énérgie, de bouffe, de services divers et variés mais toujours LOCAUX, était la seule manière de garantir un niveau de résilience suffisant pour résister plus de 3 jours à un effondrement de l’économie et au chaos que nous promettent chaque jour les tenants du statu quo capitaliste, qu’ils soient de droite ou de gauche (la croissance, toujours la croissance). Les vrais communistes ce sont eux. Etre communiste aujourd’hui c’est être écologiste par nécéssité de dépendre le moins possible du système économique dominant en relocalisant absolument tout ce dont on a réellement besoin. Pour le reste effectivement, je pense que l’économie de marché à un sens mais qu’elle doit être soumise à des critères écologiques, sociaux et démocratique forts, garantis par un Etat fort : on appelle ça l’économie sociale et solidaire.

          Le vrai débat est là vous ne trouvez pas ? Il faut qu’on dépasse les politiciens ! Le vrai débat viendra d’internet, encore faut-il poser les bonnes questions et ne pas passer son temps à casser un tel ou un tel. Mélenchon n’est pas important, ce sont les questions énérgétiques, alimentaires, économiques, démocratiques qui sont important. Si le débat d’idée est fort dans la société civile, les politiciens suivent. Surtout quand ils sont censés être de votre bord (Je dis censé car mélenchon est censé être le candidat d’une gauche anti-productiviste écologiste, et qu’il a du avalé les revendications habituelles lié au « pouvoir d’achat des français » et à la consommation pour relancer l’économie –>> grosse déception.) Ce n’est pas le relancement de la consommation (donc croissance, même si le mot est maintenant connoté négativement grâce aux écolo) qui est le point de départ d’une politique de justice sociale, c’est bien le partage de la richesse actuelle qui est le point de départ. Si on partage ce qui a été produit hier, on peut assurer une vie décente à ceux qui n’ont pas assez sans avoir à surproduire toujours plus de plastique et de produits inutiles. Il faut casser l’économie dominante, s’organiser localement pour pouvoir bouffer localement, interroger notre consommation d’énérgie au regard des côuts du nucléaire.

          Pour finir : une société de décroissance est tellement communiste, anticapitaliste, ce que vous voulez, que tout décroissant vous dira la chose suivante : c’est d’abord la décroissance des riches et la décroissance des inégalités qui est revendiquée, car… les riches détruisent la planète… mais pas que les riches ;)

      2. « il est élu MAIS il est en campagne »bon la dessus vous vous rattrappez.après tout vous n’etes peut etre pas une taupe mélanchoniste.un peu trop de faiblesse pour le cac40 encore.

    1. ce n’est pas l’épargne ni l’investissement qu’il critique, bien au contraire! C’est la spéculation, les produits dérivés et autres outils financiers complétement détachés de l’économie réelle.

      1. Et comme tu ne sais pas ce que c’est que la spéculation, les produits dérivés et les outils financiers en question, tu crois ton maître à penser (qui n’y connaît rien non plus).

        C’est beau, les moutons.

  4. bonjour,
    Vous dîtes « Les entreprises du CAC 40 devraient verser quelque 40 milliards d’euros de dividendes « , il faut y ajouter en plus la somme de celles qui ne sont pas au CAC 40. Vous êtes fou, taisez-vous, vous ne voyez pas que vous êtes en train de révéler le parasitisme des actionnaires sur l’économie! Arrêtez de faire le jeu de Mélenchon en faisant semblant de l’attaquer! Mauvais journaliste va!

      1. encore heureux pour le bénévolat.oser essayer de nous faire tirer une larme sur la pauvre entreprise total,je croyais sincèrement que c’était une plaisanterie.allez entre quatzyeux:vous bossez pour melanchon,vous etes un des ses amis , un de ses associés?cet article c’est pour ridiculiser les libéraux?c’est géant ce que vous arrivez a pondre en faveur du crac 40

        1. La réussite sociale vous priverait donc des droits élémentaires inhérents au genre humain ?
          Les fourmis auraient des devoirs envers les cigales qui se permettent de les critiquer, de les humilier et de les culpabiliser de leur propre réussite en exigeant une part du fruit de leur réussite ?

  5. votre article meritait d etre developpe, mais qd je lis les commentaires, j en tombe sur mon posterieur. contrepoint est un site d essence liberale, que vienne faire ici des gens comme enka qui n a pas choisis encore son candidat pour 2012 ca je peux le comprendre mais qui hesite a choisir melechon ca vraiment pour un liberal c est etonnant pour le moins, quand a obviousil devrait se faire greffer un cerveau ca pourrai lui servir un jour, encore que je n en sois pas si sur, des la 1er intervention « Quelle est la valeur « ajoutée » de l’actionnariat ? » et bien la valeur ajoutee de l actionnariat c est le capital, pas de capital pas d entreprise, et il est normal que celui qui apporte du capital soit remunere de cet apport
    je ne vais pas passer tous les points en revue le 1er suffit, quand on ne connait pas l utilite du capital le reste n est plus a discuter
    je conseille a tous ces non comprenants de lire F.Bastiat par exemple son essai sur le capital celui sur le salaire etc
    c est bien ecrit et simple a lire il devrait peut etre comprendre, et ainsi se rendre compte que le discours de Melenchon n est qu un ramassis d idiotie

        1. non, pas besoin d’avoir des actionnaires pour avoir du capital.
          Mais attention, je ne dis pas que l’actionnariat est a jeter. C’est peut être un peu trop nuancé pour vous ? ;)

          1. pas besoin d actionnaire pour avoir du capital? je crois que l on tient le nouvel economiste du siecle. je suis bete il y a l etat, mais oui l etat peut tout et doit tout, mais qui finance l etat, heu les impots? et la dette?
            je crois avoir deja vu ca, que je reflechisse, mais oui l union sovietique, le phare de l economie moderne qui a obtenu des resultats incroyables, heureusement il avait du petrole et du gaz, mais le modele de melechu c est plutot cuba une belle reussite, un exemple pour tous.

  6. Comment un journalisme de caniveau est-il possible encore en France ?
    Pas de doute, une grosse réforme de la presse (que tout le monde n’est pas droit au titre de « journaliste » en somme) est une urgence !

    Et que cet article creux et vide soit référencé sur Google en tapant Mélenchon est à vomir.

    Tout a fait d’accord avec obvious, mais je rajouterai que pour le point 1, il s’agit dans les propos de JLM de comparer le montant des dividendes avec la hausse des salaires, sans commune mesure.

    1. C’est ce que je me diais, il y a des bots qui épluchent les articles de Mélanchon sur Google à longueur de journée. Culte de la personnalité ?
      Mélanchon, c’est le nazisme, mais sans les idées.

      Et ne me dites pas que le nazisme est une horreur, c’est une idéologie très juste et morale, juste son application a été un peu maladroite.

          1. Pas que Pinochet, ami rétrograde et rhétoricien de pacotille, on a aussi eu Deng Xiaoping, autre salaud d’envergure, et tu en trouvera toi même bien d’autres : c’est facile, il suffit de faire la liste des pays qui s’en sorte plutôt bien économiquement mais qui sont politiquement vissés.

            Et donc ? le monde est en noir et blanc ? tout ce que fait un salaud est à jeter à la poubelle Pinochet portait des chemises et des chaussures : tu a prévu d’anathémiser ces accessoitres, au même titre que la célèbre moustache (celle de Pleksy Glatz, bien sûr) et le libéralisme économique ?

        1. bon, faut quelqu’un lui dise, quand même :
          troll Beber, notre ami Sanksion faisant de l’ironie. C’était ça façon à lui de ce moquer du communisme, dont chacun sait (attention, je fais aussi dans l’ironie) que c’est une « idéologie très juste et morale, juste son application a été un peu maladroite. »

    2. Je dis juste qu’on ne peut pas être juge et parti, qu’un président de la république dirige les médias par copinnage interposé n’est pas tolérable et souhaitable.
      Après, sur le fait qu’il y ait du journalisme de caniveau comme ici, en effet il en existera toujours puisque des personnes comme vous sont des fidèles lecteurs.

      1. Tiens ? Beber est un libéral refoulé. Ça explique sa rage anti-libérale, alors.
        Allez, beber, fait ton coming-out.
        D’ailleurs pourquoi se limiter aux médias ? L’éducation, les banques, le CAC40 : serait-ce plus tolérable qu’un président de la république et sa clique de députés et fonctionnaires dirige tout ça ?

  7. Le nivellement par le haut ?!!!!!! La pluspart de vos remarques ne sont pas fondées économiquement, on peut ne pas être d’accord mais il ne ment pas. L’économie n’est une science exacte, il y a des écoles de pensées concurrentes mais toutes également valables. C’est un projet de société qu’il propose, même si il vous déplais, il est cohérent et valable. Ne soyez pas dans l’approche vérité contre idéologie, car il n’y a que de l’idéologie en politique, il n’existe pas de vérité incontournable en économie comme en politique.

    1. « L’économie n’est une science exacte, » … pfiiouuuuuu, on a droit à du lourd aujourd’hui!

      Par contre, oui, vous avez raison: le projet de société de Méluche est cohérent – il est totalitaire.

  8. Monsieur, vous regardez trop TF1, je vous conseille de changer de canal (Arret sur Image par exemple, ou Mediapart, vous ouvririez les yeux sur bcp de choses).
    Vous raisonnez comme un tambour donc je vais me permettre de corriger vos dires.
    Obivous ne dit pas que l’actionnariat n’est pas utile (JLM non plus), il faut juste modérer sa rentabilité, désiquilibré depuis bien trop longtemps.

    Et vous vous trompez, sans capital HUMAIN, pas d’entreprise, sans capital actionnariat, Entreprise qd meme, moins prospere à la rigueur, mais entreprise qd même (les banques peuvent prêter aussi vous savez, il n’y a pas que les actionnaires qui propose un financement).
    Cordialement

    1. Oui, voilà, « il faut juste modérer sa rentabilité ». Et Méluche, il faut juste modérer son envie de passer par les armes ceux qui ne sont pas d’accord avec lui. C’est tout. Juste une affaire de modération.

      Allez, René, tournée générale, remets-nous en une !

      1. Renseignez vous avant de le considérer comme quelqu’un de violent, allez à des forums ou il est invité, c’est quelqu’un de très fréquentable et très cultivé (prof d’histoire), vous lisez encore trop les médias « bien pensant » (et objectif tout le monde le sait) de notre beau pays je pense.
        Ouvrez les yeux, Arret sur Image, le seul remède à votre mal je pense

        1. T’as raison, le « dégage » lancé à quelqu’un de son propre parti et les insultes permanentes faites aux journalistes (gauche et droite) sont la preuve de l’amour qu’il porte à l’humanité. Ca valait bien un petit « Casse toi pauv’con »

          Avantage chez nous, on lit « les médias bien pensant » ergo plusieurs médias, on ne cite pas qu’une seule source (ASI) comme un dicton appris par coeur. Au moins on a différent point de vue, pas une pensée unique !

    2. beber49 : « Obivous ne dit pas que l’actionnariat n’est pas utile (JLM non plus), il faut juste modérer sa rentabilité, désiquilibré depuis bien trop longtemps.  »
      —————————–
      Bah si, Mélenchon parle de « tyrannie de la dictature de l’actionnariat sur l’économie productive » et il ne veut pas ni de capital ni d’actionnariat.
      Troll menteur !

        1. @beber,
          Mélenchon ne veut pas d’actionnariat pas seulement parce qu’il en dénonce « la tyrannie de la dictature » (sic) mais parce qu’il ne veut PAS de capitalisme, gros benêt. Vos histoires de « modérations de l’actionnariat », c’est de la pure affabulation. Mélenchon est un extrémiste, lui attribuer de la modération, c’est vraiment du foutage de gueule.

          Vous l’avez lu au moins avant de faire son apologie avec des prétextes sortis du chapeau et des mensonges gros comme une maison ?

          1. Vous tombez mal, je vient de finir son livre.
            La lumière est éteinte chez vous, ré apprenez à lire, et surtout diversifier vos lectures et on en reparle.
            Si je suis venu ici c’est pour m’intéresser au point de vue adverse (mais je me suis tombé, c’est d’un vide sidéral ici).

    3. « sans capital HUMAIN, pas d’entreprise, sans capital actionnariat, Entreprise qd meme, moins prospere à la rigueur, mais entreprise qd même (les banques peuvent prêter aussi vous savez, il n’y a pas que les actionnaires qui propose un financement). »

      Sans capital actionnariat = pas d’entreprise. La personne qui crée son entreprise en est toujours actionnaire puisqu’elle a injecté du capital pour commencer son entreprise. Et si les banques peuvent prêter, elles font un crédit, qu’il faut rembourser avec des intérêts. Relativement similaire comme principe.

      1. La grosse différence est que la banque ne dicte pas (encore ?) sa loi, et ne peut pas obliger à délocaliser par exemple, faire pression pour baisser les couts pour augmenter les marges, etc, etc…
        En effet, le patron est actionnaire de son entreprise et peut très bien le rester.
        Les entreprises familiales ont bien mieux traversé la crise de 2008 que les autres. Cherchez pourquoi, c’est pas très compliqué…

          1. Il n’y a pas que les grosses entreprise. Sur le fond, il n’est pas souhaitable que des personnes qui ai eu les moyens d’investir de l’argent à un moment donné dans une société ait le droit de vie ou de mort de cette société sur le site. Il y a des vies derrière, des gens qui y travaille pour faire vivre leur famille. Les syndicats devraient avoir autant de pouvoir que les prêteurs.

        1. Justement, ce sont bien parce que les banques, grâce à la gentillesse et les bisous de la banque centrale, ont fait n’importe quoi qu’il y a eu une jolie crise avec de jolies bulles partout. C’est vachement safe les banques dis donc.
          Puisque tu parles des TPE, essaye de trouver une TPE forcée d’être délocalisée avec ses deux actionnaires. S’ils ne sont pas en accord, ils stoppent juste l’entreprise. T’as raison.

          1. Le système bancaire n’est pas exent de tout défaut, très loin de là, d’ou l’entrée nécessaire de l’Etat dans le capital des banques, la séparation des banques de capitaux et de celes de détail, etc, etc.
            Lisez le programme partagé du Fdg et on en reparle, 2€, c’est dans votre budget non ?

          2. non plonk tu te trompes,la banque centrale n’y est pour rien dans les conneries des banques.c’est les gouvernements et les pseudos organismes de controle(sec,amf)

          3. beber à écrit: « d’ou l’entrée nécessaire de l’Etat dans le capital des banques »

            Il est effectivement urgent d’en confier la gestion à des types incapable de boucler un seul budget positif depuis 25 ans. Autre idée à creuser: faire garder la cave par un alcoolique, les clés de la pharmacie à un drogué…

        2. beber49 : « Les entreprises familiales ont bien mieux traversé la crise de 2008 que les autres. Cherchez pourquoi, c’est pas très compliqué… »
          —————–
          Ah bon, donc les histoires de « profits obscènes » de l’actionnariat à la mode Mélenchon, c’est de la pure foutaise alors. Merci d’avoir confirmé.
          On admirera au passage la cohérence de vos fables économiques. Quelle surprise venant d’un défenseur de la veuve et de l’orphelin Mélenchon du communisme .

          1. beber49 : « LEs société familiales ont les reins plus solides, sont plus prudentes et ne sont pas sous la coupelle d’actionnaires à la vision à court terme. »
            —————
            Vous en savez rien, vous en connaissez que dalle en économie et vous vous contentez de répéter les pires âneries gauchistes. Bref, vos affirmations (archi-fausses) sorties du chapeau, poubelle.

        3. Je me demande, une entreprise qui ne fonctionne pas parce qu’elle est mal située et qu’elle doit donc se délocaliser pour trouver de la clientèle. C’est à cause des méchants clients qui ne se sont pas déplacées jusque chez l’entreprise qu’elle a du se délocaliser. Pas bien ! Solution : forcer les clients, ça marcherait mieux pour une entreprise et elle n’aurait pas à se délocaliser !

          Et puis, quel problème avec la délocalisation ? Cela signifie que l’entreprise se déplace, donc qu’elle va aussi donner du travail à d’autres personnes qui n’en avait pas avant puisqu’elle se trouvait à un autre endroit. Tu ne veux pas que de nouvelles personnes trouvent du travail c’est ça ?

          1. Vous prenez la solution extrême d’une société qui ne fonctionne pas, en effet elle est contrainte de fermer ou se délocaliser.
            Mais quand on parle de délocalisations sauvages, on parle de ces sociétés qui délocalisent alors qu’elles sont bénéficiaires, uniquement parce que l’ »Europe qui protège » a oublié en ouvrant les marchés européen à la « concurrence libre et non faussée » de contraindre chacun des pays à avoir des prestations sociales plus ou moins équivalentes

            Une Europe évidemment oui, mais DIFFERENTE !

          2. ami libéral refoulé (tu permet que je t’appelle comme ça, Beber ?) , je te conseille de passer à des lectures plus utile qu’un bouquin de Mélenchon. Wikipédia a par exemple un article, disons , perfectible sur le Coût d’opportunité ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Co%C3%BBt_d%27opportunit%C3%A9 ), mais déjà bien suffisant pour comprendre que la délocalisation voire la fermeture d’entreprises pourtant bénéficiaire est parfaitement normal. Que tu fait d’ailleurs toi même à chaque fois que tu préfère acheter un bidule d’origine étrangère …

    4. Houputain … on s’approche de la ligue 1 (dites: vous êtes libre un mercredi soir? vous seriez disposé )à en parler en public de votre passion pour l’économie et les affaires?)

      « sans capital HUMAIN, pas d’entreprise, sans capital actionnariat, Entreprise qd meme, moins prospere à la rigueur, mais entreprise qd même  » … ‘ffectivement, Cro-Magnon a dû pratiquer ce genre de trucs à une époque.

      « les banques prêtent aussi » … euh … mais alors, il s’agit bien de capital?

      Du TRES lourd …

  9. @ obvious
    vous dtes : »la valeur ajoutee de l actionnariat c est le capital ? c’est discutable justement sinon je le dirai pas, toutes les sociétés ne sont pas cotées en bourse »
    Avec des électeurs aussi incultes sur le fonctionnement de l’économie et des entreprises, Mélenchon a des chances de faire un bon score!
    Le capital est présent dans toutes les entreprises, qu’elles soient cotées ou non. On peut être actionnaire d’une petite SARL comme d’une grande multinationale cotées.

    1. c’est ce que j’ai voulu dire justement. Le capital n’a pas besoin d’actionnaire pour exister contrairement a ce que laissait croire kelevra. nous sommes donc d’accord :)

  10.  » C’est un fait que les salariés coutent cher mais eux ils PRODUISENT ! Quelle est la valeur « ajoutée » de l’actionnariat ? »

    Le salarié produit car il est dans une entreprise, l’entreprise existe car il y a des actionnaires.
    Si on suit votre raisonnement sur le parasitisme de l’actionnaire et que l’on décide de les dégager purement et simplement, 2 solutions s’offrent à nous :

    -les salariés s’associent pour apporter une participation et créer une entreprise(ils deviennent…actionnaires), si l’entreprise s’avère suffisamment rentable ils n’auront plus besoin de travailler et vivront de leur rente. retour a la situation précédente.

    -moyens de productions entièrement aux mains de l’état, plus d’actionnaires privés et all people salariés de l’état, avec les résultats qu’on sait ;)

    choose !

    1. Supprimer l’actionnariat est un peu extrême, personne n’a évoqué ce sujet, rééquilibrer son pouvoir (de nuisance, huum pardon) vis à vis des syndicats est une priorité.
      Réequilibrer sa rémunération, évidemment aussi.

      1. rééquilibrer sa rémunération … lol …
        juste, si vous suivez les news, pour les 4000 et quelques boites cotées sur Euronext (sur un total de 2 millions pour la France) alors vous savez qu’elles se sont bien fait rééquilibrer ! Quand la bourse se casse la gueule, c’est bien les vrais thunes du vrai actionnaire qui se font vraiment rééquilibrer.

    2. vous répondez de maniere argumentée ca fait plaisir :)
      a mon tour de répondre, une entreprise peux exister dans actionnaire c’est d’ailleurs une grosse partie de celles-ci. Ensuite, je ne dis pas nescessairement que l’actionnaire est un parasite, par contre je pense que posseder une action une micro-seconde n’a pas vraiment de sens (c’est une opinion personnelle ca)
      Et non je ne suis pas communiste, je suis pour la liberté d’entreprendre. ;) Il me semble pas que mélechon soit contre ca, dois-je rappeller qu’il n’est pas communiste ?

  11. Oula … Sympa par ici … Non j’ai rien choisi du tout mais je fais parti (visiblement c’est pas ton cas) des gens qui s’intéresse à tous les politiques histoire de mieux les comprendre et de mieux comprendre le choix des gens.
    D’ou ma remarque :la recherche d’un débat politique intéressant (pas un article insultant et sans consistance tout comme ta remarque)

    1. je me suis intéressé au plus possible de politiques (ce qui me permet d’ailleurs d’en comparer les résultats objectifs)

      Mon objectif n’était pas d’insulter, mais d’expliquer en quoi l’idéologie marxiste du « actionnaire-parasite vs travailleur/producteur » n’apporte rien de bon.

      Vous recherchez un débat intéressant ? tant mieux moi aussi ! Et pour moi cela passe par mettre un contradicteur digne de ce nom en face d’un gourou comme Mélanchon

      1. Melenchon ne demande que ça, un vrai débat argumenté. Il n’y a plus qu’à attendre que les primaires socialistes se terminent et j’espere qu’on aura droit à un vrai débat, sur le FOND.
        C’est un excellent tribun, je ne me fais strictement aucun souci pour lui.
        C’est autre chose qu’Hollande ou Royal en somme.

        1. Un vrai débat entre politiciens oui j’espère qu’il y en aura un ! et un ou chacun à le temps de finir son argumentaire (on peut toujours rêver !)
          Avoir un avis sur telle ou telle forme de politique bien sur, heureusement qu’il existe des gens pour l’écrire ! il le faut ! mais je voulais juste souligner que dans cet article on sentait un certaine forme de « haine » inapproprié, qui au final, au lieu de mettre à mal les idées de Monsieur Mélenchon (qui est votre but) cela ne fait que renforcer les disparités entre être humain et indirectement lui fait de la pub.
          Maintenant je ne peux que souligner un fait : dans les commentaires il y’a des gens qui cherche à exposer leurs idées, leur avis sur l’article (pour ou contre) et il y’a ceux qui avec un semblant de contre argumentaire ne font qu’insulter. Triste de voir cela.

  12. « Le système bancaire n’est pas exent de tout défaut, très loin de là, d’ou l’entrée nécessaire de l’Etat dans le capital des banques, la séparation des banques de capitaux et de celes de détail, etc, etc. »

    Mon dieu mon dieu, l’Etat deviendrait donc actionnaire des banques ? Donc les hommes au pouvoir qui dictent des lois et les votent seraient ACTIONNAIRES ? scandaleux !!
    Mais au fait, les banques devant rendre des comptes et étant totalement dépendantes de la Banque Centrale, qui elle même est dépendante de l’Etat font que…. O mon dieu, la situation existe déjà ! (ting l’ampoule)

    « Lisez le programme partagé du Fdg et on en reparle, 2€, c’est dans votre budget non ? »
    Je ne sais pas, 2€ dans un budget déjà restreint c’est beaucoup pour lire du partisannisme, je ne comprend pas comment on peut faire payer comme ça des choses quand on est pour la fin du capitalisme. Je ne trouve pas ça très cohérent.

    « LEs société familiales ont les reins plus solides, sont plus prudentes et ne sont pas sous la coupelle d’actionnaires à la vision à court terme. »
    La famille, c’est tellement plus solide que lorsqu’il y a une question d’héritage, tout le monde s’embrasse et se congratule.
    Ah mais non ! Peut être est-ce juste qu’on en entend moins parler… Sur ASI en tout cas on doit pas en entendre parler souvent

    1. GEntil naif va, vous pensez vraiment que les états ont un mot à dire sur le moindre faits et gestes des banques. Nigot va, j’aurai bien rigolé je dois dire ici.
      Allez, maintenant, on va essayer de remettre en route votre cerveau.

      Pourquoi le crédit bancaire auprès des PME et TPE s’est avéré insuffisant en pleine crise en 2008 selon vous ? (malgré le cloon médiateur nommé par votre ami Nicolas).

      L’Etat a bcp prêté aux banques pour qu’elle solidifie leur fond propre, et qu’elle relance l’économie et que l’activité des entreprises ne s’arrêtent pas. Quand l’Etat prenne 1 milliard à une banque, elle a le droit de prêter 10 milliard (ratio de 10% de fond propre).

      Pensez-vosu que c’est ce qu’elles on fait ? Non, elles ont pris l’argent et on recommencait à boursicoter avec.
      On a prêté bcp bcp d’argent aux banques (ce qui, selon Guainot, a rapporté 2,4 Milliard d’€, heureusement parce qu’elles ne font pas de cadeau quand il s’agit d’emprunter), sans aucune contrepartie, grave erreur. Même le gouvernement anglais (paradis du libéralisme) est entré temporairement dans une banque du pays…
      (ting l’ampoule)

      Toute l’économie d’un pays dépend des banques, normal que l’état ait un droit de regard la dessus non ?

        1. non je ne crois pas que contrepoints soit madelin thatcher,contrepoints c’est les VRAIS libéraux,pas les petits escrocs de ce style qui se sont engraissés sur l’etat

      1. « Toute l’économie d’un pays dépend des banques, normal que l’état ait un droit de regard la dessus non ? »

        tout commme elle dépend aussi des boulangeries (faut bien manger), des voitures (faut bien se déplacer), de la météo (faut bien que les plantes poussent).

        vous allez nationaliser le ciel ??

      2. Gentil Naïf va, vous pensez vraiment que l’Etat qui a effectivement son mot à dire sur la gestion des banques ne va pas en profiter pour en mettre plein les fouilles de ceux qui sont ses dirigeants ergo les politiciens en en ayant rien à faire des autres ?
        C’est mignon les personnes qui croient encore que l’Etat est une entité obéissante au peuple qui l’élit… :)

        « Pensez-vosu que c’est ce qu’elles on fait ? Non, elles ont pris l’argent et on recommencait à boursicoter avec. » Et donc ça casse votre propre argumentation. Mieux vaut un actionnaire finalement plutôt qu »un banquier ! Dangereux le banquier, ça boursicote !!

        « Pourquoi le crédit bancaire auprès des PME et TPE s’est avéré insuffisant en pleine crise en 2008 selon vous ? (malgré le cloon médiateur nommé par votre ami Nicolas). »
        Je ne vois pas de qui vous parlez, je n’ai aucun ami qui est cloon médiateur et qui s’appelle Nicolas.

        L’Etat anglais, paradis du libéralisme… Ahlala mon cher, quand vous cultiverez-vous enfin et comprendrez qu’un véritable paradis libéral est celui où il n’y a pas d’Etat ?

  13. 1)

    2) Vous mentez. Total a payé ses salariés, ce qui correspond à 16 millions d’euros, mais ne leur a rien verser de plus malgré un bénéfice de 10 milliards.

    3) Vos amis utilisaient les mêmes arguments avant chaque augmentation du SMIC, et l’histoire leur a toujours donné tort.

    4) Il est aussi possible de survivre dans la rue, sans être soigné, avec deux repas par semaine mais je pense que ce n’est pas ce que vous souhaitez pour la majorité de nos concitoyens

    5) Et ou est le mensonge ?

    6) Vous êtes censé expliquer en quoi la phrase « Les patrons du CAC 40 se sont augmentés de 23% en 2010. » est un mensonge et votre argument et qu’il n’y a pas que le CAC 40. Oui c’est vrai, il n’y a pas que le CAC 40 mais en l’occurence les patrons du CAC 40 se sont augmentés de 23% en 2010, et vous ne pouvez pas le nier. Le bon vieil argument du « ne taxer par les grands patrons car il y’en a des petits » est un classique qui ne berne plus personne.

    7) OCDE « Entre 1981 et 1995, la part des salaires s’est effondrée, passant de 71,8 à 60,3% ; dans le même temps, celle des profits bondissait de 28,2 à 39,3% »

    8) vous auriez du lire votre 9ème point et vous avez la réponse à votre objection

    9) vous auriez lu votre 8ème point (achat de basket chinoise) et vous aurez vu que c’est intelligent de le faire au niveau européen

    10) Et en quoi le savoir empêche de penser qu’il est possible de les convaincre ?

    11) Oui c’est logique, ça s’appelle la péréquation républicaine

    12/13) discours de café du commerce …

    1. « 2) Vous mentez. Total a payé ses salariés, ce qui correspond à 16 millions d’euros,  »

      Les salaires chez Total, c’est 16 milliards, pas 16 millions, gros naze. Si tu ne sais même pas un ordre de grandeur de base, comment tu peux comprendre quoi que ce soit en économie ?

        1. mais mon pauvre beber, ta règle des 33 c’est pas pour les bénef, c’est pour la valeur ajoutée. Et les crétins qui ont mis ça sur le marché des idées ont juste oublier l’état, qui se goinfre large. Et ils n’ont même pas vu que la répartistion actuelle c’est grosso modo 60 pour les salarié, 20 pour l’avenir, 10 pour les actionnaires, et 10 pour l’état au sens restreint. Alors ça va leur sacréement mal au cul, aux salariés, si on leur applique ta putain de règle débile.

          Maintenant, si c’est pas une erreur et qui tu croit vraiment qu’un type qui n’a pas mis un rond dans une affaire à droit à 1/3 des bénéfices quand même (avant ou après impôts ? question juste pour être précis, hein ?), je dis « yes my lord » en te signalant quand même que j’ai du mal à voir ce qui te distingue d’un esclavagiste.
          Par ailleurs je t’informe, ô colossal jobard, que les financiers s’en froteront les mains : ils ont plein de solutions parfaitement légales (si, si, j’insiste : légales ; y’en a aussi des pas légales mais faut être cons pour les utiliser ), et bien moins cher qu’un tiers, pour que l’actionnaire touche ce qui lui revient : 100 % des bénéfices après impôts.

          1. Sources pour tes chiffres ? (60, 20, 10, 10)

            Trouvé sur le blog de JLM :

            Depuis la fin des années 1990, la répartition de la valeur ajoutée entre le travail et le capital, s’est stabilisée à un niveau particulièrement défavorable au travail, qui correspond au niveau de répartition du début du XXème siècle, où les conditions d’exploitation capitaliste du travail étaient particulièrement extrêmes. Durant les seules années 1990, la part du travail a chuté de 70 % en 1990/1991 à 67 % en 1999. Par rapport aux années 1970 (part du travail montée à 75 %), la perte est de près de 10 points. L’objectif du projet socialiste devrait donc au contraire être de rendre au travail, l’équivalent de ces 10 poins perdus en 30 ans, soit près de 160 milliards d’euros.

          2. Beber, ne crois pas que ce qui suit c’est pour te faire du mal. Non, c’est sincèrement pour ton bien, par pure gentillesse.

            Or donc.

            PAUVRE CON. tu n’es qu’un con. un gros con. un connard de première bourre. Et même une vraie enflure. Le genre magnifiquement illustré par Brassens (ouais je sais, tu aimes Brassens ; mais c’est de toi qu’il parle, pourtant, Ducon )

            Pourquoi ? Parce que tu te prend pour le type qui juge, le type devant qui on doit se justifier.
            Tu n’es qu’un prolo de la pensée, même pas capable de lire Wikipedia et l’INSEE (BTW, c’est de là que sorte mes chiffres, arrondis par mes soin à l’usage du crétin de base), et tu veux que je me justifie devant toi ???

            Fatiguant crétin. On ne demande pas ses sources à un contradicteur, on cherche et on vérifie soi-même ; ou alors on fait une vraie demande, polie, humble, mue par un réel doute ( « tiens, je ne connaissais pas ces chiffres, me serais-je gourré ? » ) et non par la volonté de défoncer ( « amenes tes chiffres de merde connard que je les détruise » ).

            Va te faire enfler chez JLM si ça t’amuse, va y faire le plein de merde entre tes deux oreilles si tu veux, va te faire bourrer le mou à grand coup de « à mes pauvres enfants, vous qui êtes le sel de la terre, comme ils sont méchants, comme ils vous maltraitent … révoltez-vous, indignez-vous, et surtout, surtout, suivez MOI ».
            Tu es libre. On te demande pas grand chose : juste de pas nous faire chier.

            tu comprends ?

            non tu ne comprend pas. Je sais. Tu viens de loin…

            Comment t’expliquer …

            Commence donc par comprendre que tu n’a rien compris, au lieu de vouloir te prendre pour un type capable de débattre ici. Ta culture politique et historique est nulle, tes sources sont affligeantes, et tes capacités de raisonnement … bah elles existent surement mais on les a pas vu. Le seul bon point dans ce karma de merde c’est que tu traines ici… c’est déjà ça mais c’est pas assez si tu te prend pas en main, si tu réfléchis pas pour de bon : causes, conséquences, effets réels Vs effet voulu ; vitre cassée ; etc. La plupart des zozos dans ton genre qui passent ici se prennent pour des cadors et se détournent tout fiers à la première occasion minable (un classique : « Pinochet était un salaud, donc vous aussi ») . Quelques uns sont ébranlés et s’en retournent effrayés dans le giron d’origine. Et puis quelques uns comprennent…

  14. obvious : « lis le toi »
    ——————-
    Le Mélenchonnisme, c’est ici :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2009/01/03/annee-de-crise/comment-page-4/
    Le Mélenchonnisme parle de « Rupture avec le capitalisme », de « Dépassement du capitalisme », de « Le capitalisme ne peut pas être moralisé ».
    Il n’a jamais été question pour Mélenchon de « modération de l’actionnariat » et autre foutaise sortie du fantasme de ses apologistes. Si ça existe, il te suffit de me montrer où, au lieu de brasser du vent avec des glorifications mélenchiennes gratuites.

    Toi et tes religionnaires, vous pondez mensonges sur mensonges de ce genre, preuve qu’au niveaux arguments et faits réels, vous avez que dalle.
    CQFD.

      1. c’est un peu réducteur, non ? c’est l’idéologie qu’il critique.
        au fait, je ne fait pas de « mélenchonisme », c’est pas parce que je suis d’accord avec ses idées que je suis un fan-boy aveugle, au contraire, je reste critique et j’essaie de comprendre les points de vue divergents.

      2. Bah oui, cette bonne blague ! Tu as vu un actionnariat sans capitalisme toi, où ça ?
        Et n’essaie pas de te rattraper aux branches avec des diversions à 2 balles, montre nous tous où Mélenchon aurait parlé de « modérer la rentabilité de l’actionnariat » comme toi et ton co-religionnaire, vous cherchez à insinuer.
        C’est une question simple, précise et pour l’instant, tout ce que vous avez comme réponse, c’est du vent, encore du vent.
        Pour balancer des affirmations gratuites plus débiles les unes que les autres, nos Mélenchonnistes sont à l’image de leur gourou, très fort. Mais quand il s’agit d’en assurer le SAV, il n’y a plus personne.

          1. On parle ici de ce que dit Mélenchon, pas le programme du Front de Gauche.

            Et je t’ai demandé de citer où Mélenchon aurait parlé de « modérer l’actionnariat ». Pour l’instant, tout ce que je vois du mélenchonnisme, c’est des « barbarisme du système capitaliste », « fin du capitalisme », « rupture avec le capitalsime », et le vent que tu brasses.

          2. tu veux que je fasse des recherches a ta place ? Sache que JLM est le celui qui represente le front de gauche pour la présidentielle, il veut donner le pouvoir au parlement et non faire une dictature comme tu semble le dire. Le programme du front de gauche est donc adapté pour ta réponse. Ensuite si tu le conteste encore je te recommande lire plusieurs de ses billets sur son blog et tu verra qu’a aucun moment il ne parle de tuer l’actionnariat. Il en dénonce certaines derives. Par exemple total

            Au fait un mec qui veux taxer les transaction financieres n’est pas contre la finance. CQFD

            Par contre, si toi tu trouves une source ou il dit qu’il veux s’en debarrasser je t’en prie partage ! C’est comme ca que tu pourra me clouer le bec et prouver ce que tu avances.

    1. oui le capitalisme ne peut pas être moralisé, regardez ce qu’il se passe en grece, les fond d’investissement se rincent sur le dos de dizaine de millions d’habitant, sans retenue, sans comprendre que derrière leur CDS, il y a des vies en jeux.
      Il faut légiférer (la loi), seul le pouvoir politique (légitime) peut en venir à bout.

      1. beber49 : « oui le capitalisme ne peut pas être moralisé »
        ——————————-
        Oui, donc votre histoire de « modérer la rentabilité de l’actionnariat » que vous prêtez (sans strictement aucune preuve) à Mélenchon, c’est pure invention.
        Merci de confirmer que vous êtes un affabulateur.

      2. Le fait qu’en Grèce personne ne paie le métro (construit aux frais de l’Europe), que la retraite pour 600 métiers soit à 50 ans (25 ans de boulot, 45 ans aux crochet des autres, on rase gratis) que la fraude soit un sport national, la corruption un des plus élevé de toute l’Europe et la mainmise de l’état sur l’économie étouffante ne joue évidemment aucun rôle. (lol)

        3.5/10 à l’IPC (indice de corruption) classée 78eme pays du monde:
        http://www.transparence-france.org/ewb_pages/div/Indice_de_Perception_de_la_Corruption_2010.php

        Oooh regardez qui est 88eme pour l’indice de liberté économique ? La Grèce !
        http://www.heritage.org/index/ranking.aspx

        Méchant capitalisme :(

        On peut continuer pendant longtemps mais vous avez vu cette dernière liste ? Tout les pays en haut sont au top des classements pour la qualité de vie, tous ceux en bas puent du cul. Et vous trouvez urgent à l’instar de votre maîître « penseur » que les états fourrent leurs nez dans l’économie et la réglementent ?

        Les discours mélenchonniste ou guignols associés ne marchent que pour ceux qui n’ont aucune idée de la réalité. Ceux qui aiment les belles phrases creuses remplies de belles intentions qui cachent toujours les pires réalités !

  15. article minable et tendancieux.les contre arguments sont tellement faibles que je soupçonne mélanchon d’etre meme derriere l’article.mélanchon est suffisamment a coté de la plaque pour lui mettre le nez dans son caca populiste.défendre le cac 40 faut vraiment etre stupide pour encenser ces entreprises soviétoides dirigée par un petit groupe de barbons.finalement melanchon et le cac 40 ont besoin l’un de l’autre pour justifier leur piteuse existence

    1. @marie georges
      Le CAC40 a besoin de « melanchon » (sic) pour justifier son existence, non mais délire quoi !
      Et les centaines de milliers de salariés qui y travaillent et qui y bénéficient d’avantages et le statut que les salariés de PME n’osent même pas imaginer, et les millions d’emplois induits, et les millions d’actionnaires qui y mettent leur économie, ils comptent pour du beurre.
      Je ne sais pas ce que vous fumez, mais c’est vraiment pas de la bonne came.

      1. minitax,avant de repondre il faut LIRE et il faut ESSAYER de COMPRENDRE ce qui est écrit.si c’est trop dur ,alors il vaut mieux ne laisser aucun commentaire.(mon activité:commerçant alors je sais ce que c’est que le statut privilégiée des grosses entreprises et je ne suis meme pas salariée alors les rtt pfuittt)

        1. Commentaires minables et tendancieux… Sérieusement Vous avez servi à quoi ici à part sortir une petite théorie complotiste qui ne vaudrait même pas à une crotte de pigeon de s’y intéresser ?

          1. « finalement melanchon et le cac 40 ont besoin l’un de l’autre pour justifier leur piteuse existence »traduction pour les gogols:si les entreprises du cac étaient vertueuses mélanchon aurait moins de public.si mélanchon était moins extrémiste,les patrons du cac seraient plus sociaux.voila plonk retourne travailler a ton desk de trader

      2. Les statistiques nous indiquent qu’effectivement les entreprises du CAC40 font en moyenne d’excellentes conditions à leurs employés entre autre. Sans elle la société française serait plus pauvre et de vrais gens auraient moins pour eux et leurs famille.

        Mais voilà, le monde politique est face à un échec monstrueux: la société française croule depuis 30 ans sous le poids de l’état (voir stats plus bas*) il est urgent pour les politiques de détourner l’ire du peuple sur des bouc émissaires. Qui d’autres dans un pays de tradition sociale-chrétienne peut mieux les incarner que de méchant riches très méchants ? C’est l’essence même de la démagogie et de la propagande. Des idées simplistes, des méchants et des coupables de théâtre « avec leur milliards pendant que le pauvre robert survit au smic ». C’est quand même bien plus vendeur qu’un cours d’économie et les politiques justement ont un produit à vendre: eux !

        *Pour les stats cherchez mes posts, j’en ai marre de poster les liens. La France est mal classée et mal barrée.

        Ah si, juste un, l’indice des libertés économique, lisez bien et essayez de comprendre ce qui arrive à ceux qui veulent « moraliser le monde et l’économie »:
        http://www.heritage.org/index/ranking.aspx

  16. J’approuve votre article,

    Masi je reste partisan de Mélenchon.

    Mélenchon fait PARFOSI de facheuses approximations avec les chiffres, mais le FOND de ses arguments est JUSTE.

    Je rappelerais notamment que c’est lui, qui au Sénat, proposa une taxe sur les transactions financières…en 1999 ! Atomisée par UMP+PS..

    Nous devons le PACS a… M. Mélenchon. Revoyez les archives.

    Mélenchon a le talent de mettre le doigt là oú cela fait msl, et où il faut que ca change.

    Mais, cést bien, continuez de le lire et de l’écouter avec l’attention que vous y mettez: Vous nén sortirez que plus instruits.

    Bien à Vous,

    Eric

    1. Pas d’accord, si y’en a bien un qui fait attention à tout ce qu’il dit (parce que rien, rien rien ne lui est pardonné) c’est bien JLM.
      Le smic a 1700€ brut, il devrait être à ce niveau là aujourd’hui si on avait respecté l’indexation sur l’inflation.
      Tout le monde crie au scandales, la presse verifie et surprise c’est vrai. Tous ces chiffres sont fiables.
      Reequilibrer impot sur le capital (18% de mémoire) et celui du travail (42%) => 100 milliard.
      Scandale ? Source Patron Natixis.

      Ce mec est fiable, je vous assure.

      1. beber : « Le smic a 1700€ brut, il devrait être à ce niveau là aujourd’hui si on avait respecté l’indexation sur l’inflation. »
        —————
        Bah bien sûr. Et le fait que quasiment les ans depuis des décennies, le smic ait augmenté bien plus vite que l’inflation, ça ne compte pas : http://fr.wikipedia.org/wiki/Salaire_minimum_interprofessionnel_de_croissance
        Beber, il ne comprend rien à l’économie, il se contente de répéter comme un perroquet les pires âneries de son gourou, ce qui ne l’empêche pas d’ouvrir sa grande gueule.

      2. Pourquoi 1700 euros pour le smic ? Sans déc, un peu radin votre candidat du front de gauche. Personnellement , je trouve qu’un smic à 10 000, ça aurait un peu plus de gueule.

      3. Ce qui est marrant avec les ivrognes communistes, c’est que quand ils disent « Reequilibrer impot sur le capital (18% de mémoire) et celui du travail (42%) => 100 milliard. », ils l’imaginent toujours QUE dans un seul sens. Ça ne leur viendrait pas à l’idée de ramené celui du travail à 18%, ou a faire moit-moit.

        Un peu comme le coup « c’est injuste, les multinationales ne paient que 8% d’impots sur les benefs alors que les PME c’est 35% » Ca ne leur traverseraient même pas la tête de mettre les PME à 8%…Sans parler que les profits des multinationales ont lieu à l’étranger (d’où multinationale, hein)

        Je n’aime pas le CAC, c’est rempli d’apparatchiks.

        1. Au secours…Le cliché de libéraux que voici, que c’est pathétique, mon dieu.

          Effectivement on peut tout tirer vers le bas. Pour que les plus riches restent les plus riches et s’enrichissent encore plus. Le partage vous connaissez ? Comment justifiez vous qu’un patron gagne en 1 ans ce qu’un ouvrirer gagnera en 300 ? Il travaille 300 fois plus ?

          Encore un peu de temps et le « peuple du bas » se retournera et vous aurez tout gagné. On peut aussi supprimé les congés payés, perte de productivité !

          Pour le SMIC, sous l’ere Sarko, il n’a absolument pas suivi l’inflation !
          2011
          01/01/11
          9,00€
          1 365.03€

          1,6%
          2010
          01/01/10
          8,86€
          1 347.77€

          0,8%
          2009
          01/07/09
          8,82€
          1 337.70€

          1,3%
          2008
          01/07/08
          8,71€
          1 321,02€

          0,9%

        2. « Comment justifiez vous qu’un patron gagne en 1 ans ce qu’un ouvrirer gagnera en 300 ? Il travaille 300 fois plus ? »

          Mauvaise question. Doublement. Triplement.

          Nous ne portons pas de jugement. Les actionnaires font ce qu’ils veulent de leur pognon, et si, eux pensent que le patron vaut 300, 3000 ou même 1 million d’ouvriers, c’est leur droit le plus strict. C’est comme une paye de star du foot, du show biz ou du ciné : tant que les gens dépensent leur sous à eux, ils font ce qu’ils veulent, même si on a le droit de trouver ça débile.

          La bonne question c’est plutôt : de quel droit prétendez-vous transformer un jugement moral du type « je trouve ça pas normal » en obligation légale du type « tu fais ce que je dis, crapule, parce que ma morale c’est la loi » ?. Et paf, te voilà ordre moraliste, dictateur. Réactionnaire minable.

          Accessoirement, c’est pas difficile de trouver des situation où des gens mérite le salaire de 1000 ouvriers : il suffit qu’il arrive à doubler la production de ces ouvriers, ou qu’il arrive à convaincre les client que cette production vaut le double (c’est le genre de chose que font les stars…). Ça ne prouve pas que ce sont bien les bonnes personnes qui palpent (contre-exemple standard : Tesla & Westinghouse ), mais ça prouve que ce genre de personne existe.

      4. non aucune personne qui critique l’actionnariat n’est fiable, l’actionnariat , c’est le risque, c’est entreprendre, c’est la surprotection de ce risque qui est aussi néfaste que la suprotection du travail, les deux se valent et il fallait pas sauver les banques par l’impôt et la planche à billet.

        c’est la fin du monople de la sécurité sociale, si les syndicats se battaient pour qu’elle deviennent effective alors que cette fin est juridiquement ancrée depuis 2004 en France, un SMIC à 1700 devient très sérieusement envisageable. Moins d’état, plus de liberté, plus de salaire. Dans mon entreprise, une salariée a quitté sur s demande et avec mon appui la sécu… du SMIC, elle a plus 230 € tous les mois, et je pense que c’est un début, elle paie bien sur une assurance privée de …. 90 € par mois pour très exactement les même couvertures et prestations que celle de la SS

    1. Que serait un coco sans son bouc émissaire. Dans la rhétorique de « l’ennemi du peuple », on avait droit aux Grandes Familles dans les années 50, 60, dans les années 1990-2000, c’est les actionnaires. Maintenant qu’avec la crise, les valeurs des actions sont parties à la cave et que le discours haineux contre les actionnaires devient tellement grotesque que ça risque de se voir, la cible de la vindicte devient les banquiers et la finance.
      Le plus cocasse, c’est que les cocotrolls de ce billet sont tellement déphasés qu’ils continuent de répéter le discours anti-actionnaires d’il y a 4 ans en ne réalisant même pas que c’est devenu totalement incohérent avec le fait que les actionnaires sont en slip en ce moment avec la chute de la bourse. Et comble de la cocasserie, il y en a même qui nous vante les vertus du capitalisme familial, celui-là même que les gauchistes ont conchié il y a 1/2 siècle. Non, mais qu’est ce qu’on se marre.

      1. Les cocotrolls sont juste des naïfs, des gens honnêtes et gentils qui ne voient pas à quel point le chemin qu’ils ont choisi et qu’ils croient si lumineux se révèlera obscur, sombre et les mènera à la misère dont ils seront les premières victimes. Mais que ce chemin est aisé à emprunter, bourré de clichés, de réponses faciles et de bouc-émissaires qui vous font vous sentir un peu mieux, un peu mieux tout de suite et sans effort!

          1. Oui, tout à fait. Ils cherchent chez l’autre les responsabilités de leurs propres situations. Il est bien plus confortable de mettre en cause la responsabilité des autres que de chercher la sienne. C’est bien plus confortable mais cela conduit à la servitude puisque on est tous l’autre de quelqu’un, le bouc-émissaire de quelqu’un. Le socialisme, c’est la coercition de tous par tous par délégation centralisée du pouvoir aux apparatchiks.

        1. @hank rearden
          « des gens honnêtes et gentils « , mon oeil oui. Ce qu’ils veulent, c’est être aussi riche que les riches, mais sans mérite et sans effort. Ceux que je vois sont souvent des aigris et jaloux et ils se servent du prétexte hypocrite de l’intervention de l’Etat pour répondre à leur instinct de spoliation. Ceux qui sont honnêtes se seraient penchés sur les faits et auraient constaté depuis longtemps que leur idéologie gauchiste ne tient pas la route.

          1. Il n’ y a pas de mal à vouloir être aussi riche que les riches. Seuls les moyens d’y parvenir sont critiquables. Les socialistes ont choisi la coercition de l’autre qui mènent au final à la misère de tous, coercition qu’ils emballent dans des concepts creux qu’ils ne prennent jamais le temps de définir (bien commun , intérêt général, solidarité, justice sociale) pour justifier leurs actions.

            Les cocotrolls finissent par devenir aigris et jaloux quand ils sont persuadés d’avoir raison, incapables de se remettre en question qu’ils sont.

            C’est toujours le même package de départ: l’incapacité à chercher sa propre responsabilité, la facilité à mettre en cause celle des autres.

          2. Tu n’es pas juste. Ils s’en foutent d’être riches, ils sont habitué à ne pas l’être et supportent parfaitement de ne pas le devenir.
            Ils veulent juste que personne d’autre ne soit riche, c’est à dire plus riche qu’eux…

      2. C’est vrai que le système actuel est un vrai modèle de réussite.
        60% des français gagne moins que 1600€ net.

        0,05% des français gagnent plus de 360 000€ par an.

        Relisez-vous avant d’écrire de telles bêtises.

        1. Que l’Etat en pique la moitié n’est pas choquant, nous les mélenchonistes, on veut pas que les pauvres deviennent riches. On veut que les riches deviennent pauvres. C’est pourtant simple à comprendre.

        2. Ah, tirer la corde vers le bas et faire une société de gens pauvres… Ca a déjà été fait !
          Vous pouvez aller en Corée du Nord, les frontières sont grandes ouvertes pour ceux qui veulent y rentrer ! Attention si vous voulez en sortir, après avoir fait votre cure de désintox d’ultra-communisme, ce sera beaucoup plus difficile

        3. intéressante réflexion. Juste, pour préciser : ça ne s’applique qu’aux personnes physique ou aussi au personnes morales ? et lesquelles, et pourquoi ?
          A quel compte en banque ? quelle différence ça fait quand le chéquier est à votre nom, à celui de votre femme mais vous avez un droit dessus, au nom d’une assoc mais c’est vous le trésorier ou au nom d’une commune mais c’est vous le maire ?

          Bon courage …

  17. « péréquation républicaine »

    mouah ah ah, celle la elle est bien bonne. je le note !
    le pire, c’est ca fait 4000 ans qu’ils essayent, 4000 ans que Sparte, les phalansteres ou la Coree du Nord se plantent, mais non, ils en rajoutent une couche !

    1. Bah une gouvernance mondiale, c’est le but originel de l’Internationale Communiste quand même. Il n’y a rien d’étonnant à ce que Mélenchon y adhère.
      Après, quand à savoir sous quelle forme il va l’enrober, il faut voir la météo du jour et la direction du vent. Face à un ouvrier menacé par la délocalisation ou face à un exportateur de vin, il ne tiendra pas le même discours.

  18. IL est aussi facile de dénigrer des arguments que d’en formuler, comment peut-on soutenir la thèse des sarkosistes qui s’accrochent à un système qui est en pleine déconfiture, le système capitaliste……
    Jean Luc Melenchon – Gloire A Son Nom – a le courage de dénoncer cette imposture et elle révolte ceux qui en sont les auteurs et les bénéficiaires, la réaction de ce journaliste est caractéristique du résultat déplorable de la manipulation des masses par le système en place qui sait très bien comment faire.
    Nous savons que nous avons raison – Jean Luc Melenchon est le Seul Guide – car c’est le bon sens qui a toujours raison, la population opprimée par les « oligarques » va prendre le pouvoir et remettre les vrais valeurs à leur place.
    les évènements récents comme la prise du sénat par la gauche nous encourage car tout le monde disait que c’était impossible.
    Tous les arguments qui essayent de nous persuader qu’il n’y a pas d’autre solution que celles qui nous sont proposées tombent les uns après les autres et les solutions proposées par Jean Luc Melechon – In Excelsis Deo – sont reprises par les différents candidats.
    Pensez ce que vous voulez mais réfléchissez avant de voter, c’est la seule arme qui nous redonnera envie de faire quelque chose au lieu de se résigner.

    Amen.

    1. Rooooooooooh. Encore un bas de plafond qui croit voir des sarkozystes partout, notamment chez les libéraux qui conchient le socialisme de droite aussi fort que le socialisme de gauche.

      « Nous savons que nous avons raison »
      Vous ne savez rien du tout. Vous êtes un ignorant, un aimable bêtassou qui vient pleurnicher parce qu’un journal en ligne défonce votre petite idole sans ménagement. Dans votre schéma mental simplissime d’enfant, le pays est scindé en deux morceaux hétérogènes et fuyants l’un l’autre : d’un côté, la gauche, les gentils, compacte et unie par l’humanisme vibrant. De l’autre, la droite, les méchants, horde puante de vilains pas beaux.

      Et il y a nous, qui ne rentrons dans aucune de ces deux cases, qui pissons joyeusement à la raie du communisme, du socialisme, du collectivisme et de tous ses trop nombreux thuriféraires, de Sarkozy à Marine Le Pen en passant par Hollande, Aubry et l’autre guignol de Mélenchon.

      Bref : vous, comme les autres mélenchonistes, n’êtes qu’un clown sans culture, ébouriffé qu’un groupe de personnes puisse penser en dehors des sentiers archi-battus d’une politique française monocéphale.

    2. la prise de senat par la gauche:prise de pouvoir par des petits oligarques des collectivités locales,gros dépensiers et gros rentiers de l’etat.melanchon avec ce qu’il touche comme deputé europeen fait partie de l’oligarchie et vit grassement aux crochets de l’etat depuis de nombreuses années

        1. Beber, faut savoir, à la fin. Tu aimes l’oligarchie ou pas ?
          si « oui », tu es en plein dedans, te plaint pas.
          Si « oui quand j’en suis, non dans la cas contraire », Mélenchon est l’homme qu’il te faut ; Sarkozy aussi d’ailleurs, au fond ça reste bonnet blanc et blanc bonnet
          Si « non, même quand j’en suis », tu es libéral ; bravo, c’est rare et courageux.

    3. euh… du calme, je crois que celui là c’est juste un craquage…

      D’ailleurs, Notre Jean-Luc qui êtes aux cieux, donnez nous notre smic quotidien, pardonnez nous nos offenses, comme nous ne pardonnerons pas aux koulaks…

  19. Je n’ai lu que quelques uns des commentaires publiés ici par les défenseurs de Mélancon. Et bien je suis effaré de ce que j’ai lu. Autant d’illetrisme économique et d’autoritarisme en puissance fait peur à voir, bien que cela reflète globalement le niveau moyen des Français.

    De grâce, contrairement à Mélancon, apprenez les bases du fonctionnement de l’économie avant de poster et de soutenir ce triste sire! Rien qu’en faisant cela, vous comprendrez par vous-même l’ineptie des propos de cet illettré économique.

  20. Le mensonge et les propozimmondes c’est vous.
    Allez-vivre avec 1000 zeuros par mois sans crédit à Paris ou autre ville de France et après venez nous racontez-nous vous nous votre enrichissante expérience…

    Vous pouvez bien sur vomir sur toutes les insanités et vous mensonges de toutes sortes sur nous, et réagir de manière haineuse et frénétirque, cela ne nous touchez pas car c’est simplement insignifiante.
    Cela n’empêche pas l’énorme wapiti pardon élan citoyen vers le Front National de Gauche pour sortir de 30 années de torpeure turbogigalibérale ou le le pire de chacun est exacerbé et qui mène à l’abime de jour en jour.
    Cela étant , je ne répondrai plus à aucune de vos provocatures.
    Que se vayan todos.
    l’Humain dabord.
    Na.

  21. beber49 : « Pour le SMIC, sous l’ere Sarko, il n’a absolument pas suivi l’inflation ! »
    ———————————-
    Oui, mais ce que vous ne dites pas, c’est que pendant des années, le smic a augmenté largement plus que l’inflation et que selon le lien donné, en cumulé depuis 1995, il a augmenté de 20 points de plus que l’inflation !

    Quand vous racontez une histoire, il faut raconter TOUTE l’histoire, pas juste la bribe qui vous arrange. Si dans un tribunal, on demande de jurer de « dire la vérité, TOUTE la vérité, rien que la vérité », c’est qu’il y a bien une raison. Ce que vous avez fait, c’est donc un misérable mensonge par omission, le plus lâche des mensonges.

    En tout cas, même avec 3 ans de hausse de smic moins forte que l’inflation (sur 13 ans où c’est le contraire), ça n’explique toujours pas comment notre Mélenchon national, alias le « mec fiable » (copyright beber) arrive au chiffre de 1.700 €-si-on-respecte-l’indexation-sur-l’inflation. On sait bien que Mélenchon garde la formule secrète dans un coffre-fort sous son lit, mais on compte bien sur Beber pour nous l’expliquer.
    Seulement, tout ce que Beber, il a fait jusqu’à présent, c’est brasser du vent en trollant comme un porc. Il se contente de sa litanie du « mec fiable » en guise de démo.

    1. Le salaire minimum est de 1060€ net, le seuil de pauvreté à 960€.
      Trouvez vous normal que quelqu’un qui travaille, à plein temps, ce qui n’est pas le cas de tous, gagne 100€ de plus que le seuil de pauvreté ?
      Qu’un candidat propose un SMIC à 1700€ me semble tout ce qu’il y a de plus normal.
      Inutile de relancer la croissance pour y parvenir, une juste répartition des richesses suffirait.
      Mais taxez le capital comme le travail ne vous vient pas à l’esprit apparemment.

      Pour l’augmentation du SMIC, je n’ai pas le temps de chercher hélas, je fais face aux messages d’autres personnes tant bien que mal. Cherchez sur le net, vous verrez que l’évolution par rapport au niveau de vie réel n’est pas si flagrante.

      1. en fait t’es un libéral. Toi aussi tu dis que le travail doit payer plus que le non travail. Checke http://www.salairecomplet.com, c’est la seule et unique solution pour que les salariés soient enfin rémunérés à leur salaire et décident EUX MEMES à qui ils font des chequess, à la Sécu si ca leur chante, à Axa s’ils préfèrent ou à nobody si c’est leur libre choix. Fais tourner ! Salaire Complet, pas vu dans le programme UMP.

      2. Beber : « Pour l’augmentation du SMIC, je n’ai pas le temps de chercher hélas »
        ——————–
        Vous n’avez pas le temps de chercher mais ça ne vous a pas empêché d’affirmer sans vergogne que l’histoire du SMIC à 1700 €-si-on-respecte-l’indexation-de-l’inflation est vraie et que le Melenchon qui l’a dit est « fiable ». Pouahhh, le foutage de gueule !

        Et vous voulez chercher quoi d’ailleurs ? Le smic a augmenté 20 points de plus que l’inflation en 15 ans et il est à 1400 €. Que vous faut il de plus pour prouver qu’il ne peut PAS être à 1700€ en suivant l’inflation et que les mathématiques « fiables » mélenchiennes sont totalement foireuses (et je ne parle même pas du fait que le smicard ne fournit plus que 35h au lieu de 39h/semaine) ?

        Mais si ça peut vous rassurer, le reste de vos bouffonneries est du même tonneau : des fables dont vous n’avez pas eu le temps de vérifier.

  22. bebert49 : « Comment justifiez vous qu’un patron gagne en 1 ans ce qu’un ouvrirer gagnera en 300 ? Il travaille 300 fois plus ? »
    ———————————-
    Par le fait qu’il paye 600x plus d’impôt que l’ouvrier et que sans le patron, l’ouvrier, il gagnera que dalle, pardi.
    Décidément, il faut tout leur expliquer, aux cocotrolls.

      1. « VOus pensez à l’envers, le patron sans le salarié n’arrivera à rien puisque son usine ne tournera pas, pas sur du tout que l’inverse soit vrai. »
        —————————–
        Votre croyance sur si c’est vrai ou non n’a strictement aucune importance. Ce qui importe, c’est les faits. Et les faits, c’est que des patrons sans salarié, sans usine et qui gagnent 300x le salaire d’ouvrier, il y en a à la pelle. Un spéculateur comme Soros, il ne dépend d’aucun ouvrier, il peut investir dans une usine dans la brousse au Brésil ou dans la pampa en Argentine et si ça lui chante retirer son fric en 2 semaines et fermer l’usine, les ouvriers, ils peuvent s’en retourner brouter de l’herbe. Par contre, une usine où il n’y a pas de patron et où l’ouvrier prospère, fait des produits top qualité et conquiert des marchés, ça n’existe pas. Ou si ça existe, il vous suffit d’en citer un exemple, un seul. Bref, vos croyances sont totalement gratuites.
        Mais comme on peut s’y attendre, vous vous contentez de balancer n’importe quoi et on peut être sûr que pour le SAV, il n’y aura personne.

        1. oui enfin appeler soros un patron d’entreprise faut pas pousser quand meme.c’est juste un spéculateur bien pourri,bien inutile, et en plus il a des employés .faut arreter d’opposer patrons et salariés comme on le fait en france:allez en allemagne,en norvege en suisse vous verrez une mentalité differente d’abord chez les patrons.les patrons suisses mettent un point d’honneur a ne pas délocaliser.en norvege l’ecart entre les salaires varie de 1 a 6.en allemagne syndicats et patronnat arrivent a des accords.

      2. Euh, il y a plein de patron qui fonctionnent sans salariés hein. Beaucoup de patrons ont commencé comme salariés même et c’est le cas de nombreuses grandes entreprises !

      3. Bon, on va faire un peu de science économique, le troll beber49 a beaucoup de mal :

        Effectivement, techniquement, les ouvriers et autres travailleurs pourraient se passer du capitaliste pour faire tourner la production. Techniquement seulement.

        Figurez-vous qu’il y a un élément essentiel en science économique dont vous ne tenez absolument pas compte et qui vous passera sans doute par-dessus la tête (parce que sucer du politichien, c’est facile, scientifiser son discours, ça l’est moins): le temps. On ne connaît pas l’avenir, les individus doivent donc faire face à l’incertitude.

        Prenons un stylo. Pour le produire, il faut une grande quantité de travailleurs : une personne chargée de produire des matières premières, une autre pour les transporter, encore une autre pour faire le dessin du stylo, une autre pour produire les différentes parties, encore une autre pour les assembler, etc. Tout ça, ça prend du temps. Énormément. Sans capitaliste, tous ces travailleurs peuvent s’associer. Mais ils ne toucheront pas le moindre sou avant d’avoir fini leur stylo et de l’avoir vendu. Donc quand ils commencent à travailler, ils ne savent même pas s’ils arriveront à vendre leur stylo et à quel prix, ils sont dans la plus parfaite incertitude face au risque.

        Et ben beber49, il sert à ça le méchant capitaliste : à assumer la prise de risque à la place des travailleurs. Ceux-ci, par leur contrat de travail et leur salaire, ont la certitude de recevoir régulièrement un revenu, et ce quelque soit la réussite de l’entreprise (toute heure effectuée doit être payée, même s’il y a faillite).

        Alors beber49, gros rigolo, si toi et tes petits copains, vous voulez vous passer des méchants actionnaires, faites donc, rien ne vous l’interdit. Mais globalement, les gens préfèrent réduire leurs incertitudes et leurs prises de risque. Ils ne sont pas arrivés par hasard les méchants capitalistes.

        Le prochain cours sera sur « comment donc que se forment les prix », c’est qu’il a beaucoup beaucoup de mal le beber49, avec la science économique…Le pauvre, il croit que le revenu est une question de mérite, et il croit que la justice concerne les situations et non les actes…C’est triste.

    1. réponse à Bébér : deja, cette question n’est pas intéressante car marginale. Si votre gars payé 300 ou 1000x plus que l’ouvrier disparairt, CA NE CHANGE RIEN POUR L’OUVRIER. Prenez les 20 milliards d’euros de fortune du PDG de LVMH. Prenez lui 100% et divisez ca par les 10 millions de français qui gagnent 1500 euros par mois. 20 milliards / 10 millions = 2000 euros. Vous faites quoi de vos 20 actions LVMH ? Elles changent le cours de la vie de votre gars ?

      D’autre part, les PDG de grands groupes gagnent moins de Beckam, Thuram et autres Madonna ou Kate Moss. Si vous voulez vraiment l’égalité, dites à vos amis d’arreter d’aller au stade le samedi (ou alors sans maillot de l’équipe) et d’arreter d’acheter de la presse feminine.

      Enfin, ya deux sortes de PDG : les créateurs genre Steeve Jobs, dont le salaire est une fonction de la créativité, qui ne doit rien à personne si ce n’est les clients, et les corpocrates du priblic / puvré, nommés par des potes dans les bons boards.

      Kamarad, rejoins nous, appuie la dictature des marchés et des hedge funds activistes pour dégager les corpocrates.

      1. Votre reflexion ne tourne qu’autour du cas LVMH mais prend tous les ouvrier (10 millions), ca ne fonctionne pas.

        mutipliez par les 40 grosse boites (voir les 100 du second marché) et la vue s’éclaircit.
        Je ne vous parle pas de « l’optimisation fiscale » via paradis, qui rapporterait un pactole, il faut juste du courage politique, pas compliqué.

        JLM parle de plafonner les REVENUS a 360 000€ par an, sportifs compris oui.

        1. j ‘essaye de rendre simple, mais avez raison, prenons les 3000 milliards d’euros de patrimoine que possendent les 10% les plus riches en France et répartissons les vers les 90% d’autres francais.
          ca fait 60.000 euros par personne. Voila les chiffres. En prenant tout au plus riches (et encore, faisons comme si ces 3000 Mds sont du cash alors qu’ils sont surtout de l’immo et des actions), vous ne changez rien à la vie des autres français.
          Tels sont les faits.

        2. Salut Béber,
          Dis moi, juste une question : tu connais le partage de la valeur ajoutée en France, entre les salaires et la marge brute ? Tu sais à quoi sert la marge brute ? Tu connais l’évolution de tout ça depuis un siècle ?

          Quand tu auras appris tout ça, tu reviendras nous dire que les patrons sont des vilains salauds assoiffés du sang des bébés communistes, d’accord ?

          1. pauvres petits patrons français du crac 40:les mieux payés d’europe il me semble?ouiiiii je sais,il n’y a pas que le crac 40.ok,mais faudra l’expliquer a sarko

          2. Pauvres petits patrons français du CAC40…
            Oh ba zut, en fait les 3/4 d’entre eux ont été nommés à leur poste par… l’Etat (de tous les bords d’ailleurs)…
            En France, l’Etat est l’AMI du CAC40, l’ENNEMI des pauvres, des classes moyennes et des patrons de PME.

    2. pardon ?? il va payer plus ?
      aller, on va vous le redire encore une fois :
      « les plus riches paient moins que les plus modestes (proportionnellement) »

      et ça viens de bercy même, va être dur de me traiter de gauchiste avec ça…

      http://bercy.blog.lemonde.fr/2011/01/20/les-10-de-francais-les-plus-riches-detiennent-62-du-patrimoine/

      petit échantillon :

      « …pour ces mêmes Français les plus riches, les taux des prélèvements obligatoires (impôts, CSG, ISF, cotisations sociales…) auxquels ils sont soumis sont proportionnellement plus faibles que ceux qui s’appliquent aux 50 % de Français « les plus modestes » (disposant d’un revenu brut mensuel individuel de 1 000 à 2 000 euros).

      Les taux d’imposition varient entre 41 % et moins de 48 % pour les plus modestes, selon les trois auteurs. Ils baissent pour les 5 % de revenus les plus élevés (gagnant plus de 6 900 euros), passant sous la barre des 40 % pour les 1 % les « très aisés ». »

      1. seb : « ça viens de bercy même »

        Mon Dieu, la crédulité du gauchiste de base est sans limite (ainsi que l’indigence absolue de son orthographe, cadeau de l’EdNat).
        Mélencon nous envoient des cocos de compète ou ils sont tous comme ça ???

  23. L’analyse de l’histoire des idées socialistes nous permet de comprendre un peu mieux le discours actuel de quelques représentants du socialisme au XXIème siècle.

    Ci-dessous, quelques extraits du Programme en 25 points du Parti ouvrier allemand national-socialiste (NSDAP), proclamé le 24 février 1920 à Munich par Adolf Hitler :

    (…)
    7. Nous exigeons que l’État s’engage à procurer à tous les citoyens des moyens d’existence.
    10 et 11. … L’activité de l’individu ne doit pas nuire aux intérêts de la collectivité, mais s’inscrire dans le cadre de celle-ci et pour le bien de tous. C’est pourquoi nous demandons la suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l’esclavage de l’intérêt.
    13. Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd’hui à des trusts.
    14. Nous exigeons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.
    15. Nous exigeons une augmentation substantielle des pensions des retraités.
    16. Nous exigeons … la remise immédiate des grands magasins à l’administration communale et leur location, à bas prix, aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l’État, aux Länder ou aux communes.
    17. Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d’une loi permettant l’expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d’utilité publique – la suppression de l’imposition sur les terrains et l’arrêt de toute spéculation foncière.
    (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points)

    En outre, dans Mein Kampf, Adolf Hitler écrit :
    « Lorsque j’entendis le premier cours de Gottfried Feder sur « la répudiation de la servitude de l’intérêt du capital », je compris immédiatement qu’il devait s’agir ici d’une vérité théorique d’une importance immense pour l’avenir du peuple allemand. La séparation tranchée du capital boursier d’avec l’économie nationale présentait la possibilité d’entrer en lutte contre l’internationalisation de l’économie allemande, sans toutefois menacer en même temps par le combat contre le capital les fondements d’une économie nationale indépendante. Je voyais beaucoup trop clairement dans le développement de l’Allemagne pour ne point savoir que la lutte la plus difficile devrait être menée non contre les peuples ennemis, mais contre le capital international. Dans le cours de Feder, je pressentais un puissant mot d’ordre pour cette lutte à venir.
    [...]
    La lutte contre la finance internationale et le capital de prêt est devenu le point le plus important de la lutte de la nation allemande pour son indépendance et sa liberté économique. »
    (source : Adolf Hitler, Mein Kampf, p.212)

    1. Extrait révélateur : on enlève toute référence à l’Allemagne ou à la nation et on croirait une propagande coco de base.

      Décidément, rouge ou brun, ce sont les mêmes.

    2. ah ouai super…
      enfin juste un détail, Hitler critiquait à la fois le capitalisme et le marxisme — le premier parce qu’il était «insuffisamment démocratique», et le second parce qu’il était «trop démocratique» et «niveleur».

      Alors qu’il soutenait la croissance économique par-dessus les frontières nationales, «Hitler prit aussi ce qu’il considérait comme une position conservatrice contre le futur hyper-commercialisme d’une économie globale naissante».

      et de rajouter qu’il avais quand même quelques « idées » bien à lui sur les races, les religions, les juifs qui on modelé sa pensée économique.

      bref, pas vraiment un « argument »

      1. A SEB
        Socialisme et marxisme ne sont pas des synonymes. Marx n’est pas le père du socialisme et dans l’histoire du socialisme il y a eu beaucoup de variations sur le même thème. Le national socialisme allemand (socialisme anti-marxiste) a été une de ces variations dont Hitler explique très bien les fondements dans Mein Kempf.
        Hitler avait quelques « idées » sur les races et les religions comme Lénine avait quelques « idées » sur les classes sociales et les religions. Le massacre des prêtres ou des propriétaires agricoles par les soviétiques n’est pas moins odieux que le massacre de certaines races par les nazis. Les deux modalités de socialisme ont créé chacune les « ennemis type » et les boucs émissaires nécessaires à leur domination totalitaire.

  24. obvious : « tu veux que je fasse des recherches a ta place ? Sache que JLM est le celui qui represente le front de gauche pour la présidentielle, il veut donner le pouvoir au parlement et non faire une dictature comme tu semble le dire. Le programme du front de gauche est donc adapté pour ta réponse. Ensuite si tu le conteste encore je te recommande lire plusieurs de ses billets sur son blog et tu verra qu’a aucun moment il ne parle de tuer l’actionnariat. Il en dénonce certaines derives.  »
    ——————–
    Je ne te demande pas de faire des recherches à ma place, je te demande de prouver ce que tu as insinué, à savoir que Mélenchon serait pour « modérer l’actionnariat », là où on n’entend seulement de lui qu’il faut « dégager les actionnaires pillards », de « rupture avec le capitalisme » et autre bouffonneries similaires si caractéristiques de sa « modération » (2 s de recherche et tu trouveras où c’est dit et quand c’est dit, contrairement à ta fantomatique « modération » mélenchienne).

    Or malgré mes demandes insistantes, tu n’as rien prouvé du tout, tu te contentes de coller une PROPOSITION (que n’importe qui peut pondre) du Front de Gauche, ce qui en terme de preuve, ne vaut même pas un morceau de PQ usagé.
    Bref, tu es un affabulateur compulsif et tu n’as même pas la décence d’assumer tes bobards. Venant d’un gauchiste, quelle surprise !

    1. Incroyable….

      les trolls mélanchonistes en sont a nous dire qu’il n’est pas anticapitaliste.

      Faudrait leur dire un jour qu’ils ne réussiront pas l’entrisme chez les libéraux, non ?

      1. pas la peine, vous vous en êtes chargé vous même.
        l’entrisme financier ça vous dis quelque chose ?

        allez au cas ou :
        « Après l’effondrement du communisme, les fonds d’investissement ont cherché à trouver la faille des pays capitalistes. Ils ont découvert qu’elle était financière. Ils ont donc adopté une stratégie d’entrisme financier, profitant de la perméabilité des bourses pour entrer dans le capital des entreprises qui les intéressent.

        La vulnérabilité des entreprises cotées en bourse est le conduit naturel pour une prise de contrôle des entreprises des secteurs-clés. Les fonds d’Etat grignotent donc des parts de propriété d’entreprises et ont accès à une masse d’informations stratégiques en entrant au coeur des sociétés via le Conseil d’administration, par exemple. Le risque est donc qu’ils copient dans leurs pays d’origine les systèmes industriels occidentaux.

        Ils peuvent aussi exercer une pression énorme sur nos infrastructures industrielles, via leur participation dans les entreprises occidentales. C’est potentiellement un moyen de chantage extraordinaire.  »

        et de qui est ce petit laïus ? de Christian Harbulot, directeur de l’Ecole de guerre économique…

        pas un blochévique quoi…

  25. « Que l’Etat en pique la moitié n’est pas choquant, nous les mélenchonistes, on veut pas que les pauvres deviennent riches. On veut que les riches deviennent pauvres. C’est pourtant simple à comprendre. »

    Merci de développer ! C’est apparement la phrase clef pour comprendre votre psychologie, les cocos.

  26. Et bien !

    En fait de « nivellement par le haut » comme le laisse entendre la baseline en tête du présent site « contrepoints », ici c’est plutôt « contre poings » et « nivellement par le bas »….

    Ultra et libéral sont jeunes, célibataire, sans crédits et vivent avec 1000 euros par mois. Vous allez nous faire croire qu’ils auraient le profil type de la majorité des Français…

    Parisien et libéral… Vos écrits ressemblent à de la PROPAGANDA pur jus, façon STALINE et consorts. Selon que vous serez ultra-libéraux et tirerez tout le monde vers l’âbime ou ultra-communistes et tirerez tout le monde vers le même endroit.

    Je ne vois par contre pas ce que Messieurs Hollande et Mélenchon viennent faire sur votre forum.

    1. « Selon que vous serez ultra-libéraux et tirerez tout le monde vers l’âbime ou ultra-communistes et tirerez tout le monde vers le même endroit. »

      Alors sinon « être ultra-socialDémocrate et tirer tout le monde vers l’abîme, mais plus lentement. cf époque actuelle ».

  27. J’ai decidé d’en avoir le coeur net: j’écirs ce post comme les résultats rentrent, sans autocensure.

    Pour l’inflation, je suis allé sur
    http://france-inflation.com/inflation-depuis-1901.php

    inflation cumulée 1982-2011 : 2451/1159= 2,11 soit 1″€ » de 1982 vaut 2,11 € d’aujourd’hui

    Pour le SMIC,
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Salaire_minimum_interprofessionnel_de_croissance#.C3.89volution_historique_du_SMIC_horaire_brut_en_euros

    rapport SMIC 1982-2011 nominal:
    9/3,09 = 2,9

    Donc evolution REELLE hors inflation du SMIC de 1982 à 2011:

    2,9/2,11= 1,37 ou +37%

    ZUT

    Le SMIC a donc AUGMENTE de 37% en termes réels, contrairement a ce que dit JLM.

    Cependant, c’est sur la base « 35 heures », alors quen 1982 on bossait 40 heures, donc les gens touchaient 40/35=15% de plus. IL est bien evidemment juste de comparer sur le meme nombre d’heures travaillées.

    Aussi, en 1982, ilo n’y avait pas la precarité professionelle d’aujourd’hui, le SMIC actuel est entrecoupé de bcp de periodes au chomdu.

    EN DEFINITIVE:

    je reste partisan de JLM, mais me fache de l’imprecision de ses chiffres. Jacques Généreux devrait lui relire les fiches.
    Il a fait son calcul uniquement aves le prix de la baguette comme reference, ce qui est un peu léger…. (a l’époque, le prix du pain netait pas libre).
    Rappelons aussi que les chiffres de linflation sont contestées par certains qui disent quelle est bien plus haute.

    Et POURTANT:

    VIVE LECONOMIE SOCIALE DE MARCHE

      1. Cher ami,

        En 1982, j’avais 17 ans.

        Donc je connais un peu, meme si je dois reconnaitre que ma connaissance de la vie reelle etait assez imparfaite.
        Pourtant ma jeunesse, bien que vecue a letranger riche, etait impregnée du PCF pour lequel je conserve une tendresse jamais démentie.

        Mais je fais mienne la devise la devise du Ché:

        Il n’y a rien de plus revolutionnaire que la VERITE.

        1. Ah le Ché !

          Celui qui exécutait lui-même les « traitres », celui dont Castro vantait « l’agressivité excessive » et celui pour qui la devise était « Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire. Notre lutte est une lutte à mort »

          Quel belle et explicite référence effectivement !

          Au fait le Ché a part fusiller les gens il en a fait vivre combien ? Et comment ce portent les régimes pour qui il était prêt à descendre la terre entière ? (Une habitude chez les coco)

          Je préfère de loin Paul Eluard qui déclamait qu’il écrirait le mot « liberté » partout.
          Chacun ses références camarade !

        2. Mais le plus ébouriffant si vous avez bien cet âge c’est que depuis 46 ans vous ayez réussi à ne strictement rien apprendre du tout. J’adhérais au discours type mélencon à l’adolescence quand je ne pigeait strictement rien ni à l’économie ni à la société.

          Il faut un réel talent pour passer à coté de toute réalité sociale et économique pendant autant de temps, chapeau ! (Pas de prix non, trop de classés en France)

        3. « Pourtant ma jeunesse, bien que vecue a letranger riche, etait impregnée du PCF pour lequel je conserve une tendresse jamais démentie. »
          À Cuba peut être ?

  28. Les politicards de la gauche françaises sont des analphabètes en économie et ils mentent comme ils respirent. Quant ils reviendront au pouvoir en 2012 conformément à ce qu’annoncent les sondages, la France descendra plus bas que les abysses océaniques. Si les Américains ne font pas dégagés Obama, leur pays suivra la même trajectoire.

  29. autre erruer de JLM: Il a dit que le SMIC de 1982 etait de 4200FF.
    Mais selon l’INSEE il etait de 3429 FF bruts par mois (169h/mois).

    Jean-Luc:
    Tu es brillant et tu te bats comme un lion pour les petites gens: mais, de grâce, fais relire tes fiches !

    1. eric « Jean-Luc: Tu es brillant et tu te bats comme un lion pour les petites gens: mais, de grâce, fais relire tes fiches ! »
      ————————
      Pas de pot, les c.nneries sont DANS ses fiches. Jean Luc, il n’est même pas fichu de voir juste sur des ordres de grandeurs du millier d’euros, alors on imagine les dégâts qu’il va faire à l’échelle d’un pays, avec des milliards d’euros à manipuler.

      Pour ce qui est de « se battre comme un lion pour les petites gens », pas de pot non plus, Jean Luc, il n’en a pas foutu une rame, à part ouvrir sa grande gueule pour choper des couillons de cocotrolls comme eric & co. Il n’a pas créé un seul emploi, il n’a même pas versé le millionnième de ce que verse « l’actionnaire vorace » Bettencourt aux oeuvres de charité, il n’a probablement jamais distribué la soupe populaire à part quand la caméra est là, soit même pas le dixième de ce que distribue ma femme en un seul hiver.
      Bref, mon cher eric (cher parce ce que des clowns comme toi finissent par nous coûter la peau des fesses), t’es complètement à côté de la plaque, et fier de l’être.

  30. ekoule,

    là on est en plein delire, car c’est mathematiquement impossible d’etre plus nul que Sarko ou les Republicains US.

    Le dernier a avoir un budget en excedent aux US etait….M. WIlliam Jefferson CLINTON
    Et en France: le regretté M. Lionel JOSPIN.

    Et oui, les faits sont tetus.

    1. euh… autant c’est vrai pour le père Clinton (avec un congrès républicain), autant pour le Jospin, c’est pas parce que les impôts ont rapporté plus que prévu qu’ils ont rapporté suffisamment…

      Les faits vraiment têtus, c’est que les politocards de tous les camps (la gaute comme la droiche, les socialistes officiels, les nationaux-socialistes ou les sociaux-conservateurs) ont le déficit public dans les gènes.

    2. Jospin n’a jamais eu de budget en excédent, faut arrêter la fumette et prendre vos désirs (délires ?) pour la réalité, mon garçon.

      Quant à votre histoire de Républicains US nuls en mathématiques, tout ce que ça montre, c’est qu’en bon gauchiste, vous vous contentez de répéter la propagande de nos merdias ignorants et menteurs.
      Histoire que vous appreniez quelque chose à la place des lieux communs, je vous rappelle que chez les ricains, dans le camp républicain qui est certain de diriger pays en 2012, ils ont un paquet de prétendants sérieux avec une formation scientifique (Perry, probablement futur président a un diplôme universitaire en agriculture, Ron Paul est obstétricien, le formidable Hermann Cain, possible futur vice-président, a un diplôme en math, un master en informatique a commencé à travailler comme informaticien), c’est loin d’être des nuls comme ceux qui nous gouvernent. Et que le Tea Party est un mouvement de citoyens qui ont fait le calcul et qui se sont rendus compte qu’ils sont déjà assez taxés (tea comme Taxed Enough Already).

  31. Jospin: je me suis trompé, mais Jospin a reamné le deficit de -6% en 1997 à -2,5% en 2002, quand les electuers lui preferent un certain…JM Le Pen, puis Jacques Chirac.

    Quant aux diplomes: le Democrate moyen a plus de bagage que le Republicain moyen:

    Clinton: brillantes etudes juridiques
    Obama: de meme
    Bush Jr: ex (?) alcolo, seche son service militaire, Diplome de coplaisance de Yale grace a papa, puis vie professionelle calamiteuse.

    1. Non mais tu es une vraie machine à débiter des conneries, ça suffit maintenant !!!
      Bush n’a pas séché son service militaire, il était pilote dans l’armée (alors Clinton et Obama, ils ont fait que dalle, ils n’ont pas porté une seule fois l’uniforme de leur vie). Bush n’est pas diplômé de Yale mais de Harvard et l’histoire de « diplôme de complaisance », tu l’as sortie de ton trouduc. Pour ce qui est de « sa vie professionnelle calamiteuse », il a dirigé des centaines de personnes et gagné des millions (Obama lui n’a travaillé même pas un an dans un cabinet d’avocat grâce à la discrimination positive, avant de se faire bouter dehors pour ne plus prendre que des boulots payés par l’argent public ou par des lobbies) et avant d’être président, il a été le premier gouverneur de droite à diriger le Texas aux mains des démocrates pendant plus d’un siècle et le premier gouverneur à 2 mandats dans l’histoire du Texas (réélu à une écrasante majorité). Tu crois sérieusement aux mensonges que tu racontes en insinuant que c’est un fils à papa ?

  32. « Pour un jeune, célibataire locataire sans crédit, il est possible de vivre avec 1000 euros par mois »

    Oui tout à fait, et d’ailleurs il est même possible de bien vivre avec 90 Euros par mois, je me lance moi aussi dans la série conseils vivre mieux et pas cher :

    - Vêtements : Emmaus
    - Nourriture : Restos du coeur
    - Logement : 1 carton tout neuf XXL luxe edition (ceux des machines à laver c’est top, et si j’ai froid je craque une allumette – 0.01 cents)

    Et je me tape même le luxe de pouvoir flamber :

    - 40 Euros : une bouteille de Jack Daniel’s
    - 50 Euros : la totale avec une belle blonde du bois

    La grande vie quoi !

    Bref.. le mec qui a visiblement du connaitre les difficultés de la vie.. et qui vient prêcher la bonne parole avec son complet de marque tout neuf en expliquant que 1000 Euros c’est le top du top pendant qu’il dîne à la tour d’argent… mdr xptdr, enfin lol quoi.

  33. j’ai posté mes calculs sur le SMIC sur le site de JLM.

    Mais mon post a été viré.

    Très décevant.

    Il naccepte meme pas la critique constructive.

    Et pourtant, il nous la faut, cette autre gauche..

  34. miniTAX,

    Aurais-tu l’honneteté intellectuelle de me donner raison ne serait-ce que sur un seul point ?

    Ou est-ce trop te demander ?

    En ce qui conernce le site de JLM, je me battrai pour que mon post soit publié, tinquiete.

    1. Oui, tu as raison, Mélenchon est coco extrémiste, intolérant et totalitaire. Mais bon, pardon de ne pas être impressionné par ton mérite d’avoir inventé le fil à couper du beurre.
      Sinon, tu aurais raison où d’autre, ça m’a sûrement échappé parmi le flot d’étrons propagandistes que tu répands ?

  35. Minitax,

    Desole, mais ton SuperSarko est pire en maths que JLM.

    Bettencourt 1 Parlons-en. Son pere et elle volent 25 milliards d’euros a ses salariés, et puis Madame fait de laumone avec un petit milliard, et tu le declare Sainte !!!

    Et une partie de cette aumone, cetait des valoches de billets pour Sarko…

    Faut pas rigoler qd meme.

    1. Ce n’est pas « mon » SuperSarko. Comme tu n’as toujours rien compris, je répète, nous, libéraux, on pisse dans la raie de Sarko et ses sbires étatistes. L’explication de pourquoi on fait ça, tu en trouveras partout sur ce site. Mais visiblement, tu n’écoutes rien, tu n’entends rien, tout occupé que tu es à débiter tes sempiternelles poncifs gauchistes et des mensonges sortis du chapeau (cf tes perles sur Jospin, Bush etc).
      Dommage, si tu ouvrais moins ta grande gueule à donner des leçons à 2 balles à ton copain Jean Luc, ça t’aurait laissé plus de temps pour apprendre des choses essentielles, comme par ex. ce qu’est le libéralisme.

    2. Et puis l’histoire de « voler 25 milliards aux salariés », c’est somptueux aussi.
      C’est bizarre hein que personne n’ait pensé à porter plainte pour le « vol » d’un tel montant. A moins, à moins que… tu aies menti comme un porc. Le dilemme est vite et facilement résolu.

  36. TOTALEMENT FAUX !!!

    Bush Jr etait AWOL !!

    AWOL = ABSENT WITHOUT LEAVE !!

    Pour evité le Vietnam, Papa l’avait placée dans la Garde National texane, juger bonne planck. Il y etaait un pieetre pilooOote.
    Puis, manque de chance, la TNG fut deployée au Vietnam. Consequence logique pour Bush Jr: il s’est tout simplement BARRÉ !!

    Sa vie proffessionellle etait un DESASTRE jsuqu’a ce que grasse a des copinages de PAPA il achete POUR une bouchée de PAiN l’equipe de baeballs et le Texas lui face presque cadeua dun immense stade.
    La, vraiment, tu tes ridiculisé.

    Il est vrai que ton orthographe, elle, n’est pas ridicule, gros bouffon.

    1. T’es même pas fichu de savoir que Bush sortait de Harvard et non de Yale et tu prétends savoir comment Bush était en tant que pilote ou businessman ? T’es un sacré clown, toi.

  37. Cet article a de grandes ambitions et puis s’essoufle petit à petit… Au final, ses arguments, (quand même présents malgré le troll) parviennent juste à démontrer une chose… La vérité révélée à laquelle croient les libéraux n’est qu’une idéologie comme une autre… Respectacle comme toutes les religions et les idéologies, mais tout aussi discutable, et certainement pas à élever comme une science incontestable.
    Vous ne démontrez aucun « mensonge », vous ne faites au final la plupart du temps qu’émettre une opinion différente.
    3/10
    ____________________________________________________________
    1 Bon, d’abord, concernant les dividendes, il faut se méfier. Comme on peut le voir dans le reportage ci-dessus (que nos chers amis libertariens n’ont peut-être pas bien regardé, 24 : 35), il existe plusieurs moyens de contourner la loi laxiste sur les dividendes, comme les maquiller en don d’action pour rétribuer les actionnaires sans payer ce qu’on doit à la société, par exemple.
    Je ne pense pas que le chiffre des Echos en tienne compte, ni des nombreux biais entrainés par les paradis fiscaux (toujours aussi néfastes, malgré les agitations ridicules de nos politiques lors des sommets du G20 en 2009-2010). ça me parait important, d’autant que vous ne parlez ici que des dividendes versées par les grandes entreprises du Cac 40, loin de représenter toute l’économie française, et plus capables que les autres de contourner les lois grâce à une armée d’avocats et d’experts comptables.
    MELENCHON A T IL MENTI ?
    Quand on voit comment Total distribue ses bénéfices, et quand on voit à quel point il est facile de contourner les lois pour offrir l’équivalent de dividendes sans se soumettre à la loi, c’est très peu probable.
    _____________________________________________________________
    2 Oh ! Une minute là. Les salaires correspondent à une dépense de fonctionnement normal. Tout chef d’entreprise, de la minuscule TPE à la grande multinationale, vous le dira. Quand une entreprise fait des bénéfices, si elle est vertueuse, elle doit faire trois choses : investir, rémunérer ses actionnaires et AUGMENTER ses salariés. Chez Total, la moitié des bénéfices part donc dans la rémunération des actionnaires. Les salaires, eux, devaient fin 2010 augmenter (en général) de 3.3% dans toute l’entreprise (Source, LA tribune). Je me demande franchement si ce fut finalement le cas. Mais soyons fous, admettons-le. Si l’ensemble des salaires fait bien 16 milliards d’euros, ça aurait donné un peu plus de… 500 millions d’augmentation générale…
    ça veut dire que sur 10 milliards de bénéfices… 5 vont aux actionnaires (et encore, directement en dividendes, c’est peut-être plus au final), mais seulement 0.5 vont aux salariés ? 10 fois moins ??!!
    ça veut dire qu’entre le salarié qui bosse dur et l’actionnaire qui gagne son argent en glandant, c’est l’actionnaire qui est le mieux rémunéré ? Vous trouvez pas ça un petit peu déséquilibré quand même… Franchement… Bon, j’imagine que non, mais vous pouvez quand même comprendre que ça nous choque…
    (Et puis, petite parenthèse. Si sur 10 milliards de bénefs, plus de cinq milliards vont aux actionnaires… mathématiquement, au moins pour l’entreprise Total, il y a eu plus de sous versés aux actionnaires que de sous réinvestis… logique).
    MELENCHON A T IL MENTI ?
    Non… Sur 10 milliards de bénefs, 5 vont aux actionnaires, 0.5 sont, peut-être, allé aux salariés. Voilà, désolé d’être grossier, mais ça pue du cul. Et je pense que le pompiste a les boules en 2011.
    __________________________________________________________________
    3 Mélenchon s’est déjà longuement exprimé sur ce sujet. J’ai beau chercher, je ne vois pas d’argument répondant à cette expression.
    MELENCHON A T IL MENTI ?
    ROFLPINOCHET (pour reprendre le gag très rigolo du début des commentaires avec Mao)
    __________________________________________________________________
    4 Là je ne comprends pas. Même le témoignage que vous citez conclut que, tout de même, passée la période étudiante/jeune travailleur, vivre avec 1000 euros par mois, c’est la dèche. D’autant que votre témoin avoue ne pas avoir de voiture à payer.
    Vous avez déjà vécu avec cette somme ? Mais, genre, longtemps ? Pour vous rendre bien compte ? Vous voulez quoi ? Que les gens culpabilisent d’aller trop souvent au cinéma et de s’acheter un pantalon pourri de trop à H&M quand vient l’hiver ?
    Franchement, quand je lis des trucs comme ça, je vois une raison de plus de faire la guerre à vos idées pourries. (Pas à vous hein ? J’ai moi-même des amis libertariens. Je suis pas raciste antilibertarien, allez pas croire ça.)
    MELENCHON A T IL MENTI ?
    Malheureusement, ne vivant pas comme d’autres dans le monde des petits poneys des papillons magiques et des arcs en ciel, Mélenchon n’a pas menti.
    ___________________________________________________________________
    5 Attention au contre-sens. Quand Mélenchon évoque la « 5e puissance mondiale », il évoque son influence internationale, et donc sa capacité à changer les choses en europe et dans le monde, ce n’est donc pas une question de PIB/Habitant.
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    La réponse est encore non.
    ___________________________________________________________________
    6 Comme vous le faites remarquer, le CAC 40, basé sur seulement 40 entreprises, est un indice de la santé économique française. Pourquoi alors ne pas faire du salaire de ses patrons un autre indice, révélateur d’une tendance plus générale ? Et que faites-vous de l’aspect symbolique dans tout ça ? Je sais que c’est beaucoup moins important, mais de là à le négliger…
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    Et en quoi aurait-il menti ?
    ___________________________________________________________________
    7 Mélenchon compare effectivement le partage Capital/Travail d’aujourd’hui à un pic de la fin des années 70/début des années 80… Mais je trouve qu’on attribue trop vite ce fameux pic à la mauvaise santé de l’économie de l’époque, dûe à la crise pétrolière. Cette augmentation de la part du travail est aussi largement une conséquence de Mai 68. Et ce n’était pas forcément un mal, loin de là.
    D’autant que depuis 1982, si les salaires ont baissé, les investissements, eux, n’ont pas augmenté. Les dividendes, par contre, ont gagné plus de cinq points de PIB (3.2% en 1982 à 8.5% en 2007)
    Et je ne parle pas de la répartition bien changeante entre salariés de cette part de salaires. Inutile de dire que ce sont les bas salaires qui morflent.
    Mais même ! Même si on ne comparait pas la répartition du PIB avec ce pic, qu’on oubliait cette histoire de « dix points de PIB »… Pour retourner à un équilibre travail-salaires décents, c’est trois points que les salaires devraient récupérer, comme le précise Frederic Lordon. 3 points de PIB, cela fait tout de même à peu près 1000 euros par an et par personne.
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    Non.
    _____________________________________________________________________
    8 D’où le retour à un protectionnisme raisonnable, une démondialisation pour reprendre l’expression fétiche de Jacques Sapir.
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    Non…
    ____________________________________________________________________
    9 Merci de remarquer la cohérence de Jean-Luc Mélenchon sur ce point. C’est déjà ça.
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    Non plus, mais vous ne le mettiez même pas en cause pour ce point… ça montre à quel point l’article s’essouflait.
    __________________________________________________________________
    10 Je voudrais savoir en quoi ce point contredit ce qu’exprime Mélenchon… Mis à part votre enthousiasme excessif pour les bas salaires allemands, qui sont très loin d’être faciles à vivre, et qui ne doivent pas durer… Pour le bien des citoyens allemands, mais aussi de toute l’europe.
    MELENCHON A-T-IL MENTI ?
    Eh non…

    Bon, je laisse les autres répondre pour les trois derniers points. Car je suis de gauche, donc je suis fainéant. C’est logique.

    1. « Quand une entreprise fait des bénéfices, si elle est vertueuse, elle doit faire trois choses : investir, rémunérer ses actionnaires et AUGMENTER ses salariés.  »
      —————–
      Et quand une entreprise fait des pertes, elle doit BAISSER les salaires ? Si oui, pourquoi, si non, pourquoi ?

      1. bin si l’entreprise consulte les salariés de la même façon que les actionnaires et que le poids de l’un égal l’autre au niveau des discussions,ça pourrais être un bon départ.

        si cette baisse de salaire est décidé unilateralement,parceque nos gentils actionnaires veulent leur 15% de rendement supplémentaire/an…bin nan !

        1. L’entreprise, ce sont les actionnaires, si le droit de propriété a encore un sens. Il n’y a aucune raison valable d’imposer la consultation des salariés, sauf si les actionnaires le souhaitent. Si les salariés ne sont pas satisfaits des propriétaires, ils peuvent toujours démissionner. Ou mieux, ils peuvent devenir actionnaires eux-mêmes ! Vous pourrez ainsi participer à la prise de décision.

  38. Ahhh, encore ce bon vieux débat truqué avec les socialistes rose, rouge ou brun. Non, le libéralisme n’est pas une idéologie. « Le libéralisme n’a jamais été une idéologie, j’entends n’est pas une théorie se fondant sur des concepts antérieurs à toute expérience, ni un dogme invariable et indépendant du cours des choses ou des résultats de l’action. » REVEL ici : http://www.contrepoints.org/?p=34398.

    Comme tous ses prédécesseurs, lorsqu’il utilise des chiffres, Méluche les détourne pour créer une apparence de vérité qui s’adapte à son dogme préconçu contre toute expérience du réel. Pour le reste, il avance les thèses les plus morbides. C’est tout simplement un assassin de masse en puissance, comme tout bon coco/nazi qui se respecte.

    Pas la peine de pondre un post long comme le bras, on connaît ce refrain joué depuis si longtemps au pipeau taillé dans l’os d’un prisonnier de camp de rééducation.

    1. ah ah mort de rire.

      dites moi…vous avez remarqué quand même que nous vivions dans un monde de libre échange, ou le capitalisme est roi…à part la corée du nord et cuba, je vois pas trop de « rouge »…

      et bien, croyez le ou pas, mais le monde va mal, même très mal. le nombre de pays très pauvre à été multiplié par 2, les inégalité finance / travail sont tel qu’on arrive au point ou le système entier va exploser du fait de dettes incalculables (et me sortez pas « c’est les comptes publiques » ou alors vous n’avez vraiment rien compris aux subprimes, cdo et cds).

      donc je me pose la question…mais qui est responsable puisque ce ne sont pas les « rouges » ??

      1. Tiens c’est bizarre ce catastrophique appauvrissement du monde, tous les chiffres économique vous contredisent. En moyenne les gens ont bien plus qu’il y a 70 ans et ça fait 200 ans que cette évolution s’est amorcée. Des classes moyennes ont émergées dans de nombreux pays enfin bref… Vous êtes « à la mode » quoi, les plus nantis que le monde aie jamais connu dans l’histoire ne cessent de chialer comme des veaux sans ce rendre compte d’où ils viennent ni qui ils sont.

        1. Et dépenser plus qu’on ne gagne pendant 25 ans ne créé pas de dette c’est impossible, après la négation de l’histoire, la négation des mathématiques vient comme une cerise hilarante sur votre gros gâteau d’absurdité.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

          C’est bizarre quand même que depuis 200 ans l’espérance de vie mondiale n’aie cessé d’augmenter, tiendriez vous vos informations socio-économique des emballages carambars ou alors c’est la pauvreté qui conserve ?

  39. Hé bé, ils sont en campagne les rouges, ca se voit, dès qu’on égratigne leur mélenchon ou que l’on contredit un tant soit peu leurs théories… C’est la grande sortie du bois en bataillon bien rangé. Aux barricades kamarad!!

    1. En fait on a tous un gros téléphone rouge en bakélite qui nous transmet les ordres de Mélenchon.

      Là, si tu veux, il nous a réveillé dans nos siestes de fonctionnaires et nous a ordonné sèchement : « allez flooder le blog de H16, il m’a offensé le gredin ».

      Et du coup, on obéit. ^^ Sinon il déporte nos familles après avoir pris soin de manger nos bébés lors d’orgies franc-maçonnes.

  40. Deux principes sont à l’oeuvre dans le règne animal et le règne végétal:
    la coopération et la compétition.
    Deux principes opposés qui fonctionnent ensemble.
    Transposé en modèle politique , on devrait tomber sur une société d’économie mixte, un mélange de libéralisme et de socialisme. Nous avons tenté de s’en rapprocher avec un équilibre des forces entre la droite et la gauche. Mais depuis les années 90, l’esprit de compétition a pris le dessus, le bien commun est en voie de disparition. Si l’équilibre est cassé tout le monde en souffrira.
    Il serait plus prudent de ne pas trop s’approcher de la zone de rupture et pour cela exercer une force dans le sens opposé , c’est à dire à GAUCHE.
    A chaque fois que cela est possible.
    Jusqu’à ce qu’on change d’avis, mais plus tard…

    1. Il existe aussi le parasitisme: une population vit au dépend d’une autre sans lui rendre service. Et là c’est la fête du slip: pour le taux d’impôt le plus élevé du monde + endettement des enfants (car ça ne suffit même pas) qu’offre la France ?

      Un peu moins bien que l’Allemagne pour 2x plus de fonctionnaires par habitants ?
      Beaucoup moins bien que la Suisse, Norvège etc. etc. ?

      France 1er mondial pour les impôts: (167 points contre 111 pour la Suisse)
      http://www.abcbourse.com/analyses/chronique-france_numero_1_mondiale_de_la_misere_fiscale-142.aspx

      France qualifiée de « démocratie imparfaite » à la 31eme place: (Suisse 8eme « Démocratie »)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie#Classement_2010.5B2.5D

      Liberté de la presse à la 44eme place, sous le Mali, le Costa-Rica (LOL) etc. etc. (Suisse 1er )
      http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2010,1034.html

      20% d’agent de la fonction publique en augmentation (Suisse 11%)
      http://urcentrecfecgc.over-blog.com/article-rapport-publie-la-cour-des-comptes-le-nombre-de-fonctionnaires-continue-d-augmenter-en-france–41527893.html

      Taux de chômage à 11% (!?) en augmentation (Suisse 3.6%)
      http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20110926trib000651844/le-chomage-continue-d-augmenter-en-france-.html
      http://www.tsr.ch/info/economie/3426775-le-taux-de-chomage-a-recule-au-2e-trimestre.html

      On passe sur la législation ubuesque (10’000 lois votée, 600’000 fonctionnaires, deux gros livres pour le code du travail->2 page pour la Suisse )

      Comment vous faites franchement pour pointer du doigt le « libéralisme » avec aussi peu de liberté, le « manque de régulation » avec autant de lois, le « manque » ou la « casse de l’état » avec autant de fonctionnaires ? C’est ubuesque !!!! Comme 3-4 fois par année je vais encore voter en Suisse et ce ne sera pas pour un socialiste ni aucun programme socialiste ! Tout sauf finir comme la France !

      1. J’ai oublié la Dette:

        France 84%, Suisse 38% !

        Après avoir lâché tout votre argent vous payez en plus à crédit pour ce résultat lamentable et vous en redemandez encore !

        lol quoi !

  41. Tribune : Pourquoi je m’engage dans la construction du Parti de Gauche, par Jacques Généreux

    La ligne politique que je blabla de Généreux bouillie patati patata entreprise.

  42. J’ai pas tout lu. Mais…

    1. Les patrons du CAC 40 sont pour la plupart des salariés avec un contrat de travail. La plupart ont fait l’ENA et sont d’anciens fonctionnaires et se font passer pour des experts, ce qui justifierait leurs fameux parachutes dorés prévus dans leur contrat.

    2. Quand on sait d’où viennent ces gus, c’est-à-dire de l’Etat, vous savez ce truc en déficit permanent depuis 1981 avec 1600 milliards de dettes hors celles de la Sécu et des retraites non provisionnées (ce qui fait au doigt mouillé entre 1000 et 1500 de plus), les propriétaires de ces entreprises doivent avoir beaucoup de merde dans les yeux et entre les oreilles pour les embaucher. mais bon, quand ils sont plus ou moins imposés par le pouvoir, faut pas chialer quand la boîte a coulé.

    3. Méchancon est l’idiot utile de Sarkozy, c’est même son allié pour couler le PS, tout comme Le Pen a été l’allié de Mitterrand pour couler le RPR.

    4. Méchancon est un grand détecteur de cons trolleurs pour Contrepoints.

    5. Méchancon est également une grosse merde. La preuve : il a pratiqué les deux activités de la prostitution légale : le journalisme et la politique.

    1. On est bien d’accord, rassurez-vous.

      Il faudra BEAUCOUP de communication pour expliquer qu’il y a plusieurs millions de patrons dans ce pays (des patrons de PME, mais aussi des boulangers, des bouchers, des électriciens, des plombiers, des garagistes, des free-lance en gestion, sciences, informatique, des auto-entrepreneurs de toutes sortes…)

      Alors qu’un PDG du CAC40 n’est PAS un patron, mais un salarié de son entreprise, et que les patrons du CAC40 sont essentiellement des fonds de pensions internationaux (c’est-à-dire les retraités et classes moyennes de la planète) ainsi que, pour une part croissante, les employés même de ces boîtes !

      J’aimais bien la pub de l’Artisanat qui passait il y a quelques années, expliquant que l’artisanat était la première entreprise de France. Il faudrait revenir à des choses comme ça.

  43. Nan serieusement, je comprends les cocos là. L’article aurait été convaincaint en développant seulement les points économiques intéressants, sans ad hominem, et surtout avec une très longue explication pour
    « SMIC à 1700€ => Chômage ».
    C’est pas évident pour tout le monde : la preuve, tout le monde connaît Mélanchon, personne ne connaît le PLD…

    1. Expliquez nous votre logique jusqu’au bout si vous le voulez bien, vous avez l’air plus posé et calme que les autres furieux qui écrivent sur ce blog.
      Merci.

      1. Augmentons le SMIC à 1700€.
        Un patron paye pour son smicard environ 1500€. SI le SMIC net passe à 1700€, il devra payer au moins 2500€ (ceci inclut les charges patronales).
        La différence est de 1000€
        Le calcul devient simple : tout salarié qui, actuellement, ne rapporte pas 1000€ de bénéfice à son patron, ne sera plus rentable après cette augmentation.
        Ce qui mènera, a terme, son patron à le licencier.
        Il faut bien comprendre que le manque à gagner sera énorme : je compte 4 milliards par an dans le secteur de l’hotellerie-restauration, et ce sans compter les salariés qui gagnent 1200, 1400, 1600 euros par mois, faute de statistiques suffisantes, mais honnêtement, on peut arriver à 8 milliards facile.
        Il est donc hors de question de subventionner ce manque à gagner. Interdire les licenciements serait condamner les PME les plus concernées à faire faillite, restreindre cette interdiction aux entreprises faisant des bénéfices serait ici inutile, le problème étant bien les entreprises mises à la rue par cette mesure.
        Conscéquence : hausse du chômage, mais aussi du temps partiel, du black, et donc respectivement du coût des allocations et du RSA, du manque à gagner en charges sociales…
        Employer un jeune débutant pour 2500€ par mois, sans garanties, avec la rigidité du travail en france devient une folie que de nombreux employeurs ne se permettent plus, ils se tournent vers l’intérim : augmentation de la précarité et du chômage des jeunes.
        Enfin bref, il s’agit d’une fausse bonne idée typique : on ne peut pas trop trifouiller les prix : si on les augmente on diminue la demande, si on les baisse on diminue l’offre.
        Selon moi il serait plus intéressant de baisser drastiquement le smic, quitte à bloquer temporairement les salaires actuels età filer des allocations à ceux qui gagnent peu (il vaut mieux filer 200€ par mois à quelqu’un qui en gagne 500 que filer 500 à quelqu’un qui ne gagne rien, c’est plus de thune pour lui et moins cher pour l’état, surtout que si c’est un jeune, en acquérant de l’expérience il peut espérer voir son salaire monter ensuite)
        En effet, diminuer le chômage est important. C’est la seule solution pour voire les salaires augmenter ensuite.

  44. « Que l’Etat en pique la moitié n’est pas choquant, nous les mélenchonistes, on veut pas que les pauvres deviennent riches. On veut que les riches deviennent pauvres. C’est pourtant simple à comprendre. »

    Je ne suis pas fou, beber a bien écrit que son but n’est pas que les pauvres deviennent riches, mais bien que les riches deviennent pauvres… Il a parfaitement défini le communisme. On peut s’arrêter là ! Merci beber, t’es magique depuis le début !

    1. On n’entend jamais Méchancon dire qu’il veut enrichir les pauvres. Il fait honneur à Maggie sur ce point là. Le but du socialisme est de sodomiser ad nauseam les pauvres. Si les pauvres deviennent riches, fini le pouvoir des raclures comme Méchancon.

      Que Méchancon gagne 6-8 fois le Smic sans travailler avec tout un tas d’avantages qu’il ne dénonce jamais n’a pas l’air de choquer beber. Pas plus que dans tous les régimes communistes, les apparatchiks peuvent avoir tout ce qu’ils veulent pendant que le reste de la population crève la gueule ouverte. Et ceux sont les mêmes qui viennent faire la leçon.

      En attendant, pourquoi beber ne demande-t-il pas l’asile en Corée du Nord ? Peur de vivre dans un paradis communiste ? Peur de ne plus avoir Internet pour troller sur Contrepoints ? Peur de finir dans un camp ? Il doit être comme cet étudiant rennais qui a écrit au président de son université qui venait de le virer qu’il allait s’engager dans l’armée chinoise pour aller buter du Tibetain et qui est allé faire le malin à Toulouse. Les trolls communistes seraient-ils des petites bites ?

    2. Ca me gêne de t’en parler mais si si tu es fou, je n’ai jamais écrit ça.

      Pour faire simple et caricaturale afin que vous compreniez, le FDG souhaite non pas que les riches deviennent pauvre mais que les pauvres deviennent moins pauvre au détriment des riches (n’ayez crainte, ils ne seront pas à la rue du jour au lendemain).

      Sinon, le FDG ne prône pas un communisme à l’ancienne (Russie, Corée), lisez leur programme et on en reparle, si des mots vous sont étranger, n’hésitez pas à utiliser un dictionnaire.

      1. ah, tu n’as jamais écrit ça? Pourtant je vais effectuer une manipulation sans doute très technique que l’on appelle un copier-coller et on va voir ce que tu avais dit:

        « Que l’Etat en pique la moitié n’est pas choquant, nous les mélenchonistes, on veut pas que les pauvres deviennent riches. On veut que les riches deviennent pauvres. C’est pourtant simple à comprendre. »

        Ah ben en fait, si tu l’as bien dit. Après si tu n’assumes pas, ce n’est plus mon problème.
        Et un riche, où est-ce qu’il a intérêt à devenir riche, si l’état lui vole ce qu’il a créé?
        Et si un riche ne souhaite plus devenir riche car il ne peut jamais vraiment le devenir, il ne va pas créer de richesses, donc pas d’emploi, donc pas de croissance.
        Et tout le monde sera pauvre ! Hourra, vive Mélanchon, on sera tous égaux comme ça ! Le rêve communiste par excellence.

  45. avec 55% de prélèvements obligatoires la France est factuellement un Etat SOCIALISTE !

    précision, Mélenchon, est sénateur. Ce sinistre monsieur vit avec plus de 20 000 euros de revenu par mois !…………………….

    il est riche d’avoir fait de la politique, mais qu’a-t-il crée pour la France ????

    1. C’est inexact. les PO sont de 44 %. Ce sont l’ensemble des dépenses publiques qui sont de 56-57 %. Mais cela ne change au fait que tout cet argent est pris dans la popoche des contribuables.

      1. La poche du contribuable :

        François Hollande favorable à un ministère des Droits des femmes.

        Ministre+cabinet+conseillers+fonctionnaires, de quoi caser les copines et récompenser les chiennes de garde.

        Euh, Monsieur Hollande, et la dette ? Vous croyez que nous avons encore les moyens pour ce genre de fantaisie ? Plus les 60 000 postes à l’Education Nationale ? Je rêve ?

        1. M. Mélenchon a été sénateur de l’Essonne en 1986 et a été réélu en 1995 et 2004.
          Il a été ministre de l’Enseignement professionnel de 2000 à 2002 (gouvernement Jospin).
          Ces deux postes doivent lui assurer aussi une retraite confortable aux frais du contribuable…

          S’il reverse 4000 euros à son Parti, il bénéficie de deux avantages :
          - réduction d’impôt sur le revenu liée aux dons effectués aux partis politiques
          - frais de déplacement, de bouche, etc., payés par le Parti.

  46. Bonjour, je voudrais juste affirmer qu’on peut vivre avec le SMIG actuel; je suis etudiant a Montpellier et je vis avec 900+ 175euros de CAF. je ne vais pas detailler toutes mes depenses mais en gros:
    470euros loyer
    300 a 400 euros bouffe; j’achete que des Charal, Bonduelle, Nestle, Candia…, je vais dans un resto 2fois par mois…
    50 euros forfait telephonique + internet
    40 euros EDF; je laisse le chauffage allume meme quand je sort! (oui je sais que c’est pas ecologique…)
    je paye une assurance habitation: 100euros/an
    une mutuelle: 120euros/an
    il me reste + ou – 50euros par mois pour alcool, soirees…
    Je ne compte pas rester comme ca toute ma vie, mais pour le moment, pour moi, j’ai une vie de roi!
    augmenter le SMIC ne fera que plus de chomage; si je me mets a la place d’un patron d’une petite entreprise je reflechirai 10 fois avant d’avoir un employe de plus a 1700euros par mois!

    1. On peut même aller un peu plus loin. Avec un tout petit effort, vous pourriez épargner 200e par mois, 2400 par an. Si vous avez une compagne elle-même au smic, vous pouvez monter à 4800e d’épargne. Mais comme elle n’aura pas de loyer à payer, vous pourrez grimper à 400+470=870e par mois, soit plus de 10000e par an. Dans vingt ans, cela fera un bon 200 000 e + les intérêts. De quoi acquérir un logement tout à fait décent, ce qui fera de vous un salaud de profiteur capitaliste aux yeux des échappés de l’asile rouge ou brun.

      1. c.k n’a pas évoqué un poste qui coûte cher dans les dépenses : la bagnole. Ca fait vite monter le budget sin on ne fait pas attention. Mais ça n’empêche pas d’essayer d’épargner. Je gagne 200 €/ mois de plus que lui, j’arrive à mettre 300 euros de côté chaque mois et j’ai quasiment sur mon compte courant un mois de salaire d’avance. Pour la voiture, j’essaie de m’en servir le moins possible.

        C’est toujours la même antienne : les pauvres claqueraient tout leur salaire pour bouffer et payer les factures et les riches épargneraient. Hier, ma banquière me disait que ses pires clients étaient justement ceux qui avaient des gros salaires. Ils sont toujours à découvert, et font même des crédits à la consommation. Les abrutis qui professent ces âneries oublient qu’il existe des produits d’épargne pour les gens qui ont des revenus modestes, lesquels ont beaucoup de succès.

        1. C’est vrai que le budget auto est lourd. Cela étant, on trouve plein de voitures d’occasion à moins de 1000 euros capables de faire des milliers de km à faible coût. Il est possible de maîtriser son budget auto au minimum, comme n’importe quel autre budget. Sans compter qu’en ville, la possession d’une voiture n’est pas indispensable.

  47. C.k je prends le raisonnement inverse. Vous êtes étudiant, APL 175€, on en reparle quand vous serez plus étudiant.
    Petite question, vous partez en vacances ?
    Sinon, oui effectivement, après 20 ans sans vacances, vous pourrez économiser assez pour vous acheter un appart. Waouh, chapeau.
    Et encore, avec 200 000€, quelle belle maison/appart vous aurez ! 200 000€ avec intérêt, ca fait une maison a 130 000€, bon courage pour en trouver une.
    D’autant que dans 20 ans les prix auront augmenté.
    Evidemment, n’ayez pas d’enfant avec ce salaire là, si vous en avez un, ne divorcez jamais hein, et elever un enfant sans voiture, bon courage.

  48. 1 / en 2010, les entreprises du cac40 on fait 83 milliards de profits. La moitié de ces 83 milliards échouera sur les comptes bancaires des possédants du capital, l’autre moitié constituera les dividendes versés aux marchés, ces mêmes marchés qui spéculent contre les dettes souveraines. A l’intérieur de ces 50%, les deux tiers partiront hors de France car le CAC 40 est possédé à cette hauteur par des étrangers.

    2/ désolé, mais total ne paie toujours pas d’impot sur les sociétés en france, conformément au principe de la territorialité de l’impôt et en utilisant notamment le cas du bénéfice mondial consolidé.

    3/ oui c’est possible…en redistribuant, plafonnant les hauts salaires, limitant le rôle de la finance qui nous pompe notre fric…mais c’est sur que si vous dites juste « on passe le smic à 1700″ dans le meme contexte, ça ne peux marcher..
    mais même un enfant de 6ans aura compris qu’il faut lire le programme du FDG avant de parler..

    4/ en france, le seuil de pauvreté est fixé à 954 euros. le smic est à peine à plus de 100 euros au dessus. oui on vie, mais on vie mal…et vu ce qui s’annonce, on va vivre de plus en plus difficilement (cf augmentation impots, csg, tva….). 1700 euros reviens « simplement » à revenir à ce que valais le smic dans les années 80, ni plus, ni moins.

    5/ lorsque Melenchon parle de 5eme puissance mondial, c’est pour evoquer la place actuel que nous avons, notamment en europe. nous avons le poids démographique, un modèle sociale que certains nous envie, la productivité horaire la plus élevé du monde (ou presque), la 2eme économie de l’europe, la france fais partie des 18 derniers pays dans le monde à conserver son AAA…bref, nous avons du poids dans les discussions et nous ne sommes pas la 5eme roue du carosse eu europe.

    6 / donc là vous êtes d’accord, ils se sont bien augmenté, alors qu’ils ne paie pas d’impots…augmenter le smic vous parais délirant, mais que patrons du cac40 le fassent, là par contre…si vous écoutire melenchon, il à déjà dis que le but n’était pas de faire tourner l’économie avec les taxations du cac40, mais de réintroduire un cercle vertueux et que l’argent ne deviennent plus une fin en soi (et ne me dites pas que c’est stupide, notre monde CREVE de sa cupidité)

    7/ vous devriez vous tenir un peu plus au courant : selon le journal l’expansion, rien qu’en 2009, c’est 580 milliards qui sont parti des poches du travailleurs vers le capital.
    vous noterez d’ailleurs la teneur de l’article « IL FAUT AUGMENTER LES SALAIRES »
    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/il-faut-augmenter-les-salaires_243402.html

    8/ 9/ oui bon, remettre du protectionnisme européen et un peu en france (si si, européen, je vous invite à lire le programme du fdg ainsi que celui de leur économiste en chef, jacques genereux), j’ai envie de dire que celui qui pense que c’est débile, à l’heure actuelle…est lui-même débile.
    les us, les chinois, les russes, les japonais…sont les premiers à en faire et à proteger leur marché intérieur.
    donc oui, cohérent, et en plus défendu par de plus en plus d’economiste (sapir, todd…)

    10/ oui et c’est la volonté d’harmoniser les minimas sociaux vers le haut et pas vers le bas, en europe.
    vous parler de l ‘allemagne ? 20% de sa population est entrain de crever sous le seuil de pauvreté.
    la suisse ? allons, vous êtes sérieux ? vous savez à quoi carbure l’économie suisse ? ensuite, petit rappel, actguellement, le franc suisse ne vaut plus rien (ou quasi) la bonne idée de l’avoir aligner à l’euro…

    11/ la redistribution n’est pas suffisante ? alors il faut l’améliorer…mais pourquoi voulez vous la supprimer ?

    12/ …et on vois là votre limite. si l’euro et le dollars s’effondre, vous pensez sincèrement que le système va continuer tranquillement ?

    13/ vous avez compris ce qu’il à dis en prenant l’exemple de la baguette de pain ? dans les années 80, je peux m’acheter X baguettes de pain avec l’INTEGRALITE de mon smic et, en 2011… X-30% (en gros)

    tu parles d’un journaliste punchy ^^

    1. 1/ idiot 2 fois (pour les comptes des possédants et les marchés qui spéculent contre les dettes souveraines)
      2/ faux (pareil)
      3/ la finance ne pompe pas VOTRE fric : ce fric ne vous appartient pas
      4/ seuil de pauvreté à 954e : pas besoin d’aller plus loin pour comprendre que ce concept est fumeux
      5/ le modèle social que certains nous envient : mouahahaha
      6/ sûr, le monde crève de la cupidité des cigales. La fin est proche d’ailleurs (pour les cigales)
      7/ même réponse que 3
      8 et 9/ protectionnisme : vous aller bosser comme un chinois, pour remplacer ? Sinon, les prix n’ont pas fini de monter en flèche
      10/ l’Europe se fera nécessairement sur le moins disant, sinon c’est la faillite (autre forme du moins disant, en plus brutal)
      11/ parce que c’est du vol
      12/ et en cas de fin du monde, il a une solution, le méluche ?
      13/ Qu’est-ce qu’on paye dans une baguette ? Essentiellement des charges sociales (qui ont augmenté en flèche depuis 80). La solution de méluche : augmenter les charges encore plus !

      Se tromper une fois, c’est pas grave. Recommencer, c’est stupide.

    2. Mega LOL
      Quand vous citer l’expansion, n’oubliez pas les unités (c’est des dollars), ni le domaine (c’est le monde entier), ni surtout la référence pour le supposé transfert : c’est … un niveau fictif arbitraire fixé par l’auteur ! Il aurait aussi bien pu décuplé ce chiffre, ou produire son exact opposé avec une autre référence tout aussi arbitraire et pas plus idiote : par exemple BIT (remarque (et ça lui fait mal aux seins de reconnaitre ça, et il minimise par toute sorte de précaution oratoire) que la part des salaires dans le PIB par habitant augmentait en 2008 (derniers chiffres publiés).

  49. ah oui lol en effet !

    dites moi, la suisse ce n’est pas le pays ou le secteur financier pèse pour près de 14 % du PIB suisse et emploie approximativement 5,6 % de la population active suisse ?

    dites moi, la suisse, ce n’est pas la pays qui pratique l’évasion fiscale à outrance et qui est sous le coup de multiples procès americain, obliger de payer les allemands (et bientôt les français et les anglais) à hauteur de plusieurs centaines de millions d’euros à chaque fois ? évasion fiscale bien sur qui pèse sur les autres pays…

    ensuite la suisse est un petit pays, en gros 8 millions d’habitants. ce n’est pas la même chose à gerer qu’un pays comme la france qui à une très longue histoire nationale et d’immigrations.

    Mais attention, pour le reste vous n’avez pas tort. le code du travail, la flexisecurité, les accords collectifs entre patronats et syndicats, l’immigration controlé…sont des atouts majeurs pour votre pays.

    Mais ne comparons que ce qui est comparable (ou alors merci d’inclure toute les données)

    1. c’est marrant, dès qu’un pays fait mieux que la France, y’a toujours un « oui mais c’est pas comparable, parce que…  » et un « oui mais c’est parce qu’il triche sur (n’importe quoi) et pis d’abord il fait moins bien sur (autre chose)  »

      Chauvinisme masqué.

      1. vous ne savez pas lire visiblement.

        Ma dernière phrase « Mais ne comparons que ce qui est comparable (ou alors merci d’inclure toute les données) », pour vous, le mot était « merci d’inclure toute les données ».

        donc oui, la suisse fais mieux que la france, mais si on ne précise pas la taille du pays, le nombre d’habitant, le tissu économique énormément tourné vers la finance et l’ »optimisation fiscale » (on va dire ça comme ça), qu’elle peux battre sa monnaie…alors on ne comprends rien.

        et j’ai réagis parceque justement c’est ce que faisais Pat352. donc pas très honnête d’un point de vue intelectuel MAIS j’ai bien souligné qu’il y avais des points qui expliquais aussi le succès de la suisse (relatif vu sa situation monétaire d’ailleurs)

        1. seb : « le tissu économique énormément tourné vers la finance  »
          —————
          5,6% de la main d’oeuvre dans la finance, c’est « énormément » en langage sebien, admirez l’artiste !
          Vous êtes sûr qu’on « ne comprend rien » et que vous, vous avez tout compris ?

    2. seb : « ensuite la suisse est un petit pays, en gros 8 millions d’habitants. ce n’est pas la même chose à gerer qu’un pays comme la france qui à une très longue histoire nationale et d’immigrations. »
      —————–
      L’argument du « petit pays » est quand même bien cocasse.
      Si « petit pays » est un prétexte pour expliquer la prospérité, il n’y a qu’à faire plein de petites régions en France et hop, à nous le niveau de vie des Suisses (ah on me murmure que c’est déjà fait mais que la théorie ne colle pas du tout à la pratique). Si c’est l’immigration qui gêne la prospérité, il n’y a qu’à aller créer une Suisse en Corse, où il n’y a aucun problème d’immigration vu que c’est réglé à l’explosif.
      C’est d’autant plus cocasse que les politocards nous répètent à longueur de propagande qu’il faut qu’on reste un GRAND pays, je me demande bien qui ment dans l’histoire…

      Quant à la « très longue histoire nationale », elle vient faire quoi dans votre histoire de « petit pays », à part du remplissage ?

      1. @Seb,

        J’ai lu (c’est embêtant les échanges sans réponses donc voila), d’autres ont très bien répondu. Sur la « très longue histoire nationale » elle n’excuse pas mais explique effectivement comment on en arrive à un système politique. Sauf pour les théoriciens du complot beaucoup de facteurs jouent, entre autre l’imaginaire populaire, les « penseurs », les dirigeants, l’histoire etc. etc.

        Il n’est pas question de transposer le modèle tel quel la seule leçon à retenir qui est elle universelle et facilement constatable: Il n’y a rien rien de tel que la liberté économique pour créer de la richesse et rien de pire qu’un contrôle étroit pour l’étouffer avec le cortège inévitable de corrections qui ne font qu’empirer le problème.

        La liberté économique est transposable relativement facilement il suffirait que les « penseurs » français en soient convaincu mais de ce coté ce n’est pas gagné effectivement. La mutation ce fera probablement par la force des choses avec toutes les conséquences éventuellement dramatiques.

  50. seb : « si cette baisse de salaire est décidé unilateralement,parceque nos gentils actionnaires veulent leur 15% de rendement supplémentaire/an…bin nan ! »
    ————————————————–
    Aucune entreprise n’a le droit de baisser unilatéralement les salaires, gros benêt ! Partant de là, vouloir unilatéralement augmenter les salaires, sur ordre des politocards et leur clientèle de gauchistes, ça s’appelle du fascisme. D’ailleurs, quel actionnaire a eu « 15% de rendement supplémentaire/an », et supplémentaire par rapport à quoi ? Le rendement annuel moyen du capital dans la distribution, c’est de l’ordre de 3%, dans l’industrie, 6% et en temps de dégringolade boursière, l’actionnaire, il se retrouve en slip.

    Seb il n’a aucune idée de ce qu’il raconte, mais ça ne l’empêche pas d’ouvrir sa grande gueule pour régurgiter toujours les mêmes inepties.

  51. ah , c’est vrai , la suisse: quelle merveilleuse référence économique !
    Si on généralisait le modèle économique des helvètes personne n’y comprendrait plus rien.
    Beaucoup de suisses (des vrais) demandent une harmonisation fiscale. Ils savent l’impact économique d’une telle réforme qui supprimerait le processus de captation des capitaux. S’ils le font , c’est pour des raisons d’équité entre personnes mais aussi car ils en ont assez du regard qu’on porte sur eux Seuls les exilés bénéficient de tarifs fiscaux « avantageux », les vrais suisses sont plus fortement imposés.
    Entre la personne qui s’exile et le citoyen qui s’exprime politiquement comme s’il était impliqué dans la politique nationale, il y a télescopage.
    Beaucoup de français n’ont pas quitté (fiscalement) le territoire, ils restent dans la lutte idéologique pour tenter de faire avancer les choses et c’est un peu « raide » de voir quelqu’un qui de l’extérieur , »crache dans la soupe » pour conforter son choix personnel.
    On ne juge pas ici les personnes mais les propos d’un citoyen qui joue un double jeu avec un certain cynisme.

    1. itimobile : « Beaucoup de français n’ont pas quitté (fiscalement) le territoire, ils restent dans la lutte idéologique pour tenter de faire avancer les choses »
      —————
      Bah oui, la bonne blague, avec le RMI, c’est sûr que quitter fiscalement la Franchouillie, c’est tout de suite moins intéressant. C’est carrément bien mieux à rester sur le territoire à lutter pour soutirer plus le fric aux riches.

      1. « On ne juge pas ici les personnes mais les propos d’un citoyen qui joue un double jeu avec un certain cynisme »

        Yannick Noah ?

        Vous n’allez pas lui coller une balle dans la nuque hein ? Dites !? Après avoir vu votre « économiste phare » (juste en dessous) j’ai quelques craintes sur votre « humaniste phare » !

    2. C’est beau d’avoir la haute aspiration de « ne pas juger les personnes », mais malheureusement parler « d’un citoyen qui joue un double jeu avec un certain cynisme » c’est justement faire ce que vous prétendez ne pas vouloir faire. Et dans la même phrase, ça fait un certain hiatus…

    1. Jacques Généreux, qui nous expliquait doctement comment les banques font une « martingale incroyable » en prêtant à la Grèce , hi, hi ! C’était en 2010, admirez la clairvoyance du type, même pas fichu de voir juste à quelques mois de la déconfiture du marché bancaire !
      Et il est sensé être être l’éminence grise de Mélencon, warf, warffff.
      Petite leçon d’économie d’un marxiste => grosse catastrophe pour l’économie.

      1. Poster APRÈS coup une prédiction totalement foireuse c’est nomination pour le Paco Rabanne d’or directe !

        Et l’autre qui poste ce golden plantage de l’économiste « phare » en guise de leçon économique. LOL, Merci !

        1. C’est vrai que sur le coup, en voyant la vidéo, on se demandait si itimobile voulait se payer la gueule de Mélencon et de son économiste de « génie », tellement le diagnostic de Généreux sur la Grèce était foireux. Le coup de la « martingale garantie » pour les banques qui prêtent à la Grèce et le slogan « les banquiers s’engrèce(sic) » sont carrément somptueux au vu de la tournure des événements actuels.
          Eh bah non, la vidéo, c’est censé démontrer que Généreux est… un « génie », hi hi. Notre ami idolâtre de Mélencon a tout compris. C’est grâce à ce genre de « génie » marxiste que l’économie de moitié de l’humanité s’est effondré comme une merde au 20e siècle. En France, on a délocalisé en masse mais on garde toujours nos usines à produire des couillons des Alpes, dirigés par des idiots utiles qui n’ont toujours pas fait le deuil du marxisme.

          « La supériorité technique du mode de production socialiste planifié sur la production capitaliste est un fait massif et incontestable » (Maurice Duverger, professeur d’université, Grand Officier de la Légion d’Honneur dans Introduction à la Politique.

  52. C’est exact , dès 2010 Jacques Généreux a anticipé la logique de récession dans laquelle la Grèce s’engageait en appliquant de violentes mesures de rigueur.
    En se gavant avec des taux d’intérêts qui n’ont rien d’une bouée de sauvetage les banques pompent la Grèce jusqu’à la faillite.
    Or si la Grèce tombe, il y a risque de réaction en chaîne…
    L’histoire vient de rejoindre une autre de ses prévisions: les allemands viennent d’accepter la création d’un fond en provenance de la BCE et à l’attention des pays en difficulté afin que ceux ci ne soient pas matraqués par les marchés financiers internationaux.
    Quel génie ce Généreux !

    1. « Si » la grèce tombe ? Mais elle est déjà tombée dans le coma. On lui applique le traitement standard quand le futur défunt n’a pas organiser sa succession et que la famille ne sait plus quoi faire : on met le cadavre sous perfusion et respiration artificielle en publiant des communiqués médicaux pour faire passer la pilule…
      Le médecin choisi c’est Dr Cynique : son traitement pour le junky de la dette qui a fait une overdose c’est … une perfusion massive du toxique. Pas con, le docteur : ça ne soigne pas mais ça maintient en « vie » le patient, et comme il est déjà mort c’est pas ça qui le tuera. La famille est contente, elle a mis à la porte ce con de Dr Vérité.

  53. itimobile : « C’est exact , dès 2010 Jacques Généreux a anticipé la logique de récession dans laquelle la Grèce s’engageait en appliquant de violentes mesures de rigueur. »
    ———————————————————————
    Faux et encore faux ! La Grèce n’a JAMAIS appliqué en vrai des mesures de rigueur, et encore moins des mesures « violentes ». Il suffit de regarder les dépenses en constante HAUSSE de l’Etat Grèce (+5 milliards en 2010 par rapport à 2009, +3,5 milliards 2011 par rapport à 2010), chose ultra-simple à vérifier mais qui visiblement a échappé au « génie » de Généreux.
    Tout ce que la Grèce a fait, c’est d’avoir appliqué violemment de la propagande destinées aux couillons comme Généreux et ses idolâtres pour faire croire qu’elle applique la rigueur. Et pour une fois, on peut dire qu’elle a très bien réussi.

    Bref, vous avez faux sur toute la ligne mon pauvre garçon. Pas étonnant, vous êtes quand même vachement facile à berner.
    Bon plus sérieusement, j’ai de la poudre d’os de requin qui guérit le cancer, supprime la calvitie et soigne l’impuissance. Je fais une promo à prix cassés en ce moment, si ça vous intéresse, il faut vous dépêcher, il n’y en aura pas pour tout le monde. Faites-moi confiance, c’est du bon, à commander les yeux fermés. Et contrairement aux escrocs et charlatan genre Généreux, Mélencon & co, vous pouvez vraiment me faire confiance.

  54. Pas de plan de rigueur en Grèce ?
    Les retraites supérieures à 1 200 euros par mois seront réduites de 20 %. De même pour les retraites des fonctionnaires parties avant 55 ans, également diminuées.
    Trente mille fonctionnaires seront concernés par un programme de « mise en réserve » cette année. A savoir qu’il leur sera versé 60 % de leur salaire et qu’ils auront douze mois pour trouver un nouvel emploi dans le secteur public, sous peine de perdre leur emploi.
    Le seuil de non-imposition sera abaissé à 5 000 euros de revenu annuel, contre 8 000 euros, et même 12 000 avant juin.
    La nouvelle taxe sur l’immobilier, hautement impopulaire dans un pays où 70 % des personnes sont propriétaires, sera prolongée jusqu’en 2014. Elle devait à l’origine expirer l’an prochain.
    Les réformes et les privatisations seront accélérées.

    (source http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/09/21/athenes-prepare-un-nouveau-train-de-mesures-de-rigueur_1575276_3214.html )

    Je vous laisse chercher d’autres références avec votre ami google.
    Libre à vous d’affirmer que toute la presse est aliénée.
    _________________________________________________
    C’est beau d’avoir la haute aspiration de « ne pas juger les personnes », mais malheureusement parler « d’un citoyen qui joue un double jeu avec un certain cynisme » c’est justement faire ce que vous prétendez ne pas vouloir faire. Et dans la même phrase, ça fait un certain hiatus…
    ——
    Voici des propos pertinents, merci.
    Dites moi quel propos tenir à une personne qui choisit l’exil fiscal et qui revient de temps en temps dans son pays d’origine narguer les gens qui continuent à vouloir y croire ?
    Acceptez vous cette apologie de la capitulation politique et de l’évasion fiscale ?
    Pensez vous ce modèle économique généralisable ?
    C’est la raison pour laquelle je distingue la personne – qui se débrouille dans la vie avec ces petites magouilles, et le citoyen qui propose une pensée politique responsable et applicable au plus grand nombre.
    Le citoyen capitulard en fuite ne peut pas tenir un discours crédible sur son propre pays.

    1. Donc en fait vous jugez les personnes et pas leurs propos, contrairement à ce que vous prétendez. Dont acte. Faut juste assumer.

      Faites quand même un peu gaffe : un bon « citoyen » pas « capitulard » et pas « en fuite » peut tenir des discours profondément débiles, alors que le genre de personnes que vous exécrez peut parfaitement avoir raison à tout point de vue. Personnellement, si un type s’est barré hors de France et qu’il indique que c’est pour une raison X (qui importe peu : fiscalité, ambiance pré-révolutionnaire, racisme,…), je ne vois pas en quoi son départ rend son discours moins crédible.

      Alors qu’en revanche, même si vous êtes « bien de chez nous » (aucun doute !!!), votre discours selon lequel il y aurait un terrible plan de rigueur en Grèce, alors que le gouvernement dépense encore plus qu’avant, n’est absolument pas crédible. Pour votre info, « rigueur » ce n’est synonyme de « désagréables mesures antisociales » que dans la novlangue ; la rigueur, c’est juste arrêter les conneries (typiquement : dépenser plus qu’on gagne). La Grèce corrige bien quelques conneries (par exemple avoir embaucher trop de fonctionnaires par rapport à ce qu’ils rendent comme service), mais manifestement elle en fait d’autres pour un montant encore pire …

      Je juge les personnes d’après leur discours et leurs actes et pas l’inverse (enfin, pas trop l’inverse, même si évidemment les propos futurs d’un zozo qui m’a tenu un discours foireux seront à l’avenir suspect ; exemple : vous.)

    2. « Les retraites supérieures à 1 200 euros par mois seront réduites de 20 % »

      Si cela ne concerne, par exemple, que 5 % des retraités, ce n’est pas de l’austérité, c’est du foutage de gueule. Mais à 20 %, c’est encore du foutage de gueule.

      « Trente mille fonctionnaires seront concernés par un programme de « mise en réserve » »

      30 mille sur ….1 million 200 mille, soit 2,5 % de l’effectif. Ce n’est toujours pas de l’austérité, c’est du foutage de gueule.

      Oui, les Grecs se foutent de la gueule du monde. Ce qu’ils appellent austérité, ce sont des mesurettes dérisoires mises en oeuvre pour ne pas s’aliéner les voix des électeurs aux prochaines votations. La vraie austérité, c’est tout le monde s’en prend plein la tronche, à égalité : baisse de toutes les pensions de retraite, baisse des effectifs et des salaires dans tous les ministères hormis les régaliens (et encore), suppressions de tout un tas d’allocations, de subventions, etc.

      En ce qui concerne les privatisations, elles devaient être mises en oeuvre. malheureusement les cours du marché se sont effondrés et le gouvernement s’est dit que ce n’était pas judicieux de vendre aussi bas parce que ça rapporterait pas beaucoup. Oui, mais pas beaucoup, c’est mieux que rien.

      Bref, les Grecs se paient la tête de leurs créanciers depuis des mois. Ils n’ont visiblement toujours pas compris que la fête était finie. Mais le jour où ils vont le découvrir est bientôt arrivé.

    3. itimobile : « Acceptez vous cette apologie de la capitulation politique et de l’évasion fiscale ? »
      ———————–
      Je m’en fous. Et puis quel rapport avec la chouchroute ?
      Et vous, acceptez-vous de vous bourrer la gueule et de fumer de la moquette du matin au soir ?

    4. itimobile: « Je vous laisse chercher d’autres références avec votre ami google. Libre à vous d’affirmer que toute la presse est aliénée. »

      J’ai fait comme vous avez dit, j’ai cherché sur google et je suis tombé sur quelque chose qui me rappelle qu’aucune personne sensée ne pouvait ignorer de quelle façon atroce les cigales de l’Europe allaient être mangées. ^^
      –>
      http://www.youtube.com/watch?v=Mu0fuqfmOGU

      Quand on dépense plus que ce que l’on gagne, qu’on a un train de vie bien supérieur à ce que l’on pèse, qu’on « pète plus haut que son cul » sur le dos de ses gosses et autres générations futures, il ne faut s’en prendre qu’à soi-même quand la gamelle est vide.
      Dans une ou deux générations, vous serez devenus nos pauvres et nous vous enverrons des sacs de riz depuis la Chine.
      Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus.

    5. « Acceptez vous cette apologie de la capitulation politique et de l’évasion fiscale ? Pensez vous ce modèle économique généralisable ? »

      Si l’homme n’était pas globalement efficace dans la recherche d’une meilleurs vie pour lui et les siens vous ne seriez pas là et vous n’auriez d’ailleurs même pas d’ordinateur. Les conditions deviennent mauvaises en France pour un certain nombre de gens et favorable pour d’autres donc tout ce monde émigre ou immigre. Pour aller contre cette mobilité la seule solution est le gouvernement totalitaire : Fermeture des frontières, milice, goulag, exécution.

      Donc ce « modèle » est non seulement « généralisable » mais généralisé depuis des milliers de siècles : quand les chefs déconnent les gens ce barrent. Pour les retenir il faut des baïonnettes ou arrêter de déconner.

  55. Alors que tout s’effondre sous nos yeux…
    Il y aurait rien à faire…
    L’organisation sociale nous différencie de la jungle…
    D’autant que tout ce qui fonctionne dans ce pays n’a jamais était voulue par un nombril avide d’argent… Mais décidé par l’état ou par des hommes épris d’état comme » les jours heureux » et non par des malades du profit !
    Arrêter votre propagande de merde !

  56. ça existe encore les néo-libéraux? :D Quel courage de soutenir des thèses économique qui sont appliquées depuis les années 1990 et qui nous ont mener dans la situation ou l’on est aujourd’hui… Et j’en passe sur votre vision de la société, pour rappel cette redistribution par l’impôt qui existe dans notre pays et le fondement de notre république, si cela vous gènes a ce points je vous conseil la Chine qui semble être l’idéal de votre vision du monde: « Le néo-libéralisme totalitaire » ou les faibles crève de faim et ou les forts exploitent les autres. Heureusement que cette vison des Républicain Américain de l’économie et de la société et minoritaire même a droite! (Sans doute car elle est encore plus loufoque que le communisme). Pour rappel, tout les nobels d’économie réfute votre argumentation ;) Mais cela n’a pas l’air de vous gêner :)

    1. Ce qui est gênant, c’est de voir des idiots (et idiotes) nous expliquer que les états qui s’endettent jusqu’au cou pour faire du social appliquent du … libéralisme.

      1. Oui, c’est bien ça qui me dépasse.
        Partout,y compris dans les journaux de gauche dorénavant, il est expliqué qu’on est confronté à une crise des dettes souveraines.
        Bordel, mais qu’est-ce qu’ils ne comprennent pas dans : crise – des dettes – souveraines !!? Voir du libéralisme (néo ou ultra) là-dedans, c’est très fort !

        1. Moi c’est plutôt ça qui me dépasse:

          « 760 millions d’euros seulement ont été mis de côté pour accorder une subvention unique de 200 euros aux 3,8 millions de foyers vivant du RSA (Revenu de solidarité active) d’un montant d’environ 800 euros.
          (…)
          Néanmoins, la réaction de Sarkozy à la crise bancaire du mois dernier a révélé clairement ses priorités. Quelque 360 milliards d’euros ont été garantis pour renflouer les banques, dont 40 milliards sont rendus disponibles sans contrepartie. Une des premières mesures économiques de Sarkozy lors de sa prise de fonction l’année dernière avait été une réduction d’impôt de 15 milliards d’euros pour les plus riches. Les mesures prises aujourd’hui n’empêcheront en aucune manière le capitalisme français de plonger dans la crise.

          (Article original anglais paru le 9 décembre 2008) »

          http://www.wsws.org/francais/News/2008/dec08/frac-d11.shtml

    2. « l’impôt qui existe dans notre pays et le fondement de notre république »

      C’est aussi le fondement de la dhimmitude en islam. T’es pas musulmane, tu rackes.

      Mais si ça te fait plaisir de filer 70 % de ton salaire à l’Etat, grand bien te fasse !

  57. Belle réponse argumentée d’autorité!
    Bienvenue dans l’immense camp de la résignation mon shaddock!
    Si Mélanchon est un idiot utile ton intervention elle est très inutile.
    Continue à pomper nous on avance!

    1. Que L’INSEE et d’autres faits contredisent totalement votre conducator est « haineux » ?

      Faire remarquer que des pays qui suivent des politiques inverse s’en sortent merveilleusement (3.3% de chômage, pas de dette critique) est « haineux » ?

      « Sans fondement »,… sans rire ?
      PAS UNE SEULE FOIS depuis 1975 les élites de gauche et de droite n’ont signé un budget positif ! Vérifiez: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France#D.C3.A9ficit_public_et_endettement

      Lepenenchon vous explique que tout est la faute des prêteurs si les emprunteurs ont claqué tout le pognon et ce sont sur-endetté et vous gobez ça ?

  58. Eh oui, tant qu’on ne mettra pas de vrais journalistes – des journalistes punchy – face à Mélenchon…….

    ils faudrait déjà qu ils reste des vrais journalistes et c est valable aussi pour tous les autres personnages politiques pas que melanchon car tous mentent ……

  59. Mélenchon est l’homme politique de stature nationale le plus cultivé et le plus intéressant. Il propose une politique de gauche cohérente et réformiste. Après, on n’est pas obligé d’être de gauche.
    Ce qui est clair c’est que ce qu’il dit tient la route. Le problème n’est pas si c’est réaliste. Le problème c’est de savoir si on veut oui ou non une économie plus solidaire et plus écologique, et que la société revienne à des valeurs plus humaines. Il y a plein de gens qui ne veulent pas, et qui veulent une société plus dure avec tout le monde en concurrence contre tout le monde. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut.