La gauche préside 60 départements

Publié Par Contrepoints, le dans Non classé

L’UMP résiste mieux que prévu au « troisième tour » des cantonales (l’élection des présidents des conseils généraux), mais la gauche atteint son objectif d’obtenir 60 présidences de départements.

Les nouveaux présidents de conseils généraux sont élus jusqu’en 2014, quand les conseillers territoriaux remplaceront les conseillers généraux.

Le Parti socialiste et ses alliés, qui détenaient jusqu’ici 58 départements sur 100, en contrôlent désormais 60 et la droite 40. Une inconnue demeure à Mayotte où le vote a été reporté, faute de quorum. En métropole, les départements de la Savoie et la Loire, sur lesquels la gauche comptait pour pousser son avantage, sont finalement restés à droite.

À un an de l’élection présidentielle, le passage à droite du département d’Ile-de-France est jugé symbolique par l’UMP, qui considère qu’il s’agit de l’ancien fief électoral de Dominique Strauss-Kahn, meilleur présidentiable socialiste selon les sondages.

Laisser un commentaire