Wauquiez insiste pour continuer à cramer 120M€ par an

Publié Par h16, le dans Édito

Wauquiez insiste pour continuer à cramer 120M€ par an

Le Parlement Européen est une institution internationale relativement fascinante : son siège est à Strasbourg, son secrétariat général est à Luxembourg et ses commissions sont à Bruxelles, et ce depuis plus de 50 ans. Cette organisation, ciselée dans la logique et le compromis politique les plus mous, aura permis l’installation d’une routine ahurissante de déplacements de députés, de personnel et de dossiers physiques, ainsi qu’une infrastructure informatique migrainogène que rien ne semblait pouvoir arrêter. Pourtant, petit à petit, des voix se font entendre pour demander l’arrêt de cette conspiration tranquille pour griller des thunes en toute décontraction.

Et c’est ainsi que mercredi, les députés ont voté une modification des séances plénières tenues à Strasbourg, ce qui va leur épargner un aller-retour en France.

Evidemment, ça n’a pas loupé : l’intelligentsia française, outrée et le bourrichon tout remonté contre cette atteinte scandaleuse à la dépense dirigée d’argent gratuit vers une ville de chez nous, s’est immédiatement fendue de communiqués rageurs par la voix de Laurent Wauquiez, le gâte-sauce en charge des affaires européennes dans la grande cuisine gouvernementale française.

Wauquiez, un vrai winner

Rouspétance et ronchonnements, il déclare ainsi :

« On va tout mettre en oeuvre pour protéger le fait que le Parlement européen reste et demeure à Strasbourg. Si jamais on doit saisir la Cour de justice, on saisira la Cour de justice. »

Il manque un petit « non mais enfin quoi bon franchement scrogneugneu« , mais l’idée y est.

En fait, les députés ont utilisé une petite astuce légale pour éviter de se cogner une semaine supplémentaire à Strasbourg.

Outre l’aspect pratique et de pure contingence que cette petite bricole aura permis, il faut noter que ces déplacements sont extrêmement coûteux, puisqu’évalués à 10 millions la séance, soit, cher Laurent Wauquiez, 5000 salaires au SMIC charges incluses, ou, si on veut le prendre autrement, 10 smicards qui travaillent pendant 40 ans et qu’on amène à la retraite tous frais payés. Et ce, chaque semaine de session, à chaque déplacement des 700 parlementaires et de leurs assistants (soit plus de 3000 personnes à transhumer bêtement).

À la fin d’une année, on obtient tout de même plus de 120 millions d’euros, et 150 en tenant compte des frais qu’engendre un secrétariat déporté à Luxembourg et l’infrastructure nécessaire pour gérer trois sites majeurs d’activité au lieu d’un. Si, toujours, on sait compter, cela fait, tous les ans, 150 smicards qu’on pourrait embaucher pendant 40 ans et gentiment amener à la retraite.

Mais non.

Wauquiez, il s’en contrefout complètement de ces sommes dilapidées en voitures avec chauffeurs, trains, avions, camions de documents déplacés entre Bruxelles et Strasbourg et retour. Il s’en tape le cul contre les cocotiers de la banquise de la facture carbone de ce bordel strictement inutile. Il n’en a rien à carrer de ces 150 millions qu’il ne sort pas de sa poche. Il s’en tamponne vigoureusement des milliers d’emplois que ces sommes auraient pu pourvoir, ou, plus exactement, que ces sommes dilapidées détruisent systématiquement, selon le principe imperméable à l’intelligence opaque des politiciens du Ce Qui Se Voit Et Ce Qui Ne Se Voit Pas.

Ce qu’il veut, le Laurent, c’est qu’on continue à pisser du pognon sur les trajets intra-européens pour une clique ultra-privilégiée. Ce qu’il veut, c’est que Strasbourg continue de recevoir les mannes européennes pompées sur les 26 autres pays, parce que :

« Je ne veux pas d’une Europe uniforme, toute concentrée à Bruxelles. Strasbourg, c’est l’endroit où le Parlement européen peut respirer. C’est l’endroit où il est loin des lobbies. »

Eh oui : tout situer à Bruxelles, ce serait trop simple, trop uniforme, il y aurait des méchants lobbies, et le Parlement serait étouffé, à l’étroit. Il a besoin de se dégourdir les jambes, le Parlement, d’aller trottiner dans les vastes prairies européennes, d’aller grignoter de la choucroute payée par les autres !

Et tant pis si, selon une étude de l’université de Zurich, rendue publique début 2011 (et dont on retrouve les chiffres ici), 91% des députés préfèreraient Bruxelles à Strasbourg si un seul site devait être retenu, contre 70% en 2010. Tant pis si seulement 28% des Français choisiraient Strasbourg. Tant pis, en somme, si ça coûte un pont, ça enquiquine tout le monde à commencer par les intéressés !

Il faut que le Parlement reste à Strasbourg parce que … parce que … parce que bon !

Eh bien non, mon cher Laurent.

Même si on peut clairement soupçonner que ce vote cache des manœuvres en coulisses de certains eurosceptiques britanniques, on ne peut pas oublier l’argument principal, le coût faramineux supporté par les contribuables d’une organisation bancale et absurde.

Et on peut même parier, cher Laurent, que si vos finances personnelles étaient liées à la bonne marche du pays ou à la bonne tenue des budgets européens, vous ne laisseriez pas passer ce genre de dilapidation. Si, comme les députés slovaques, à chaque déficit lamentable du budget français, votre salaire était amputé, si, à chaque augmentation des dépenses de l’état, vos indemnités étaient diminuées à proportion, pas de doute : vous seriez immédiatement contre ce genre de procédés absurdes.

Mais rassurez-vous, mon brave Laurent.

En France, si tout se termine parfois par des chansons, cela se finit en tout cas tout le temps par un gros banquet aux frais du contribuable.

Et, j’en suis certain, on vous y trouvera.
—-
Sur le web

Laisser un commentaire

    1. L’UE ou la France ?

      Ca fait un moment que les députés râlent, c’est la France qui fait blocage. Pourtant, c’est aussi elle qui a mal géré la chose (par exemple l’absence d’hotels réservés, ce qui fait qu’à chaque session les hotels s’en foutent plein les poches en multipliant leurs prix par quelques dizaines au grand dam des députés et touristes).

      Mais l’issue ne fait guère de doute: le Parlement se fixera à Bruxelles, quoiqu’en dise la France. Au mieux, celle-ci héritera de la Cour de Justice européenne (qui, elle, se fout bien d’être à côté du PE et de la Commission)… Au pire elle se mordra les doigts de ne pas avoir été plus rationnelle avant.

      Pourtant, c’est vrai qu’il est beau, ce bâtiment. Quel gâchis…

  1. Bonsoir,

    La seule est unique raison de laisser le Parlement Européen à Strasbourg et non à Bruxelles est que: Strasbourg est une ville qui se sent énormément plus européenne par son histoire et par sa passion pour l’Europe qu’aucune autre ville. En quoi Bruxelles représente l’Europe ? Mise à part représenter un pays divisé en son sein et au sein de la population.

    Pourquoi parle-t-on de transférer le Parlement à Bruxelles et non à Strasbourg ? Il y a beaucoup plus d’institution européenne a Strasbourg qu’à Bruxelles (parlement européen, médiateur européen, conseil de l’europe, cour européenne des droits de l’Homme, pharmacopée européenne, observatoire européen de l’audiovisuel, eurimages, Etat-Major du corps européen, assemblée des régions d’Europe, Commission centrale pour la navigation sur le Rhin, chaine culturelle européenne ARTE, centre européen de la jeunesse, fondation européenne pour la science, l’antenne MEDIA, centre d’information sur les institutions européennes et l’euro info centre).

    Parlez à un strasbourgeois, il aura l’Europe encré en lui. Cela est du à l’histoire de la région et plus particulièrement de la ville. Strasbourg est la réconciliation européenne, rien que ça c’est un symbole inébranlable.

    Strasbourg symbolise la création et l’avenir de l’Europe, j’en suis intimement persuadé.

    Bien à vous,

    1. Qu’il y aie un gaspillage ne vous empêche pas d’être poli envers les Strabourgeois. Ni de vous renseigner avant d’en parler. Pour avoir vécu la bas, je confirme que oui, Strasbourg est une ville européenne et qui se sent comme telle.

      Ca ne suffit pas à prétendre déplacer la bas une institution qui doit être proche de celles avec lesquelles elle travaille à Bruxelles, mais la moindre des choses est de leur laisser ça…

      1. Parce que certaines villes se développent sur des axes précis, et que Strasbourg pousse effectivement dans cette direction depuis longtemps.

        Si la propagande de l’Etat est ridicule, il est tout autant ridicule d’associer toutes les informations qu’ils réutilisent à de la propagande…

        1. h16h16 Auteur de l’article

          A force d’injecter des millions (des milliards maintenant, ligne TGV Est oblige), on finit par donner un sens à un machin qui n’en a pas. Encore une fois au frais de contribuables qui ont largement d’autres soucis.

          Mais nom d’une pipe, vous voyez l’argent jeté par les fenêtres, ou pas ? Vous voyez le train de misère et de dévastations que ça laisse ? Vous voyez les types qui se retrouvent au chômage parce que les états n’arrêtent pas de piquer du pognon partout où ils peuvent ?

          Un peu de décence, merde.

    2. Disons que Bruxelles symbolise justement la frontière entre les 2 cultures dominantes en Europe (romanes et germaniques) et a l’avantage d’appartenir à un pays du culture hybride, contrairement à la Fraônce.

      La Belgique a toujours reçu des grandes puissances européennes ce qu’elles refusaient de laisser aux autres. Ce n’est pas pour rien que la Belgique est le champs de bataille de l’Europe.
      Et puis, la division belge ne symbolise-t’elle pas les divisions européennes ?

      Notez que parmi les villes de l’UE, il n’y a probablement que Luxembourg qui pourrait mettre tout le monde d’accord.

  2. les anglais veulent rapprocher le Parlement Européen de leur sphère d’influence historique, les Flandres, et surtout de lur City et de leurs lobbies financiers tous installés à Bruxelles. Encore faut’il le savoir, avnt de causer du sujet ! Et pourquoi ce ne serait pas l’inverse ? On déplacerait toutes les institutions européennes de Bruxelles sur Strasbourg, ça reviendrait au même, et même ça serait mieux : après tout, si le raisonnement des trajets emmerdants tenait réellement la route, Strasbourg est plus proche des pays d’Europe Centrale que Bruxelles, non ? alors ne nous faites pas marrer avec vos arguments économiques à la mors-moi-l’zob, en reprenant telles des perruches les hypocrites prétextes des rosbifs. L’affaire est clairement politique, et non économique. Sans compter que prendre la Belgique comme symbole européen, en ce moment, c’est du plus mauvais effet : ils passent leur temps à se bouffer la gueule entre eux …

    1. h16h16 Auteur de l’article

      On déplacerait toutes les institutions européennes de Bruxelles sur Strasbourg, ça reviendrait au même,

      Bah non, ce serait beaucoup plus cher (rien qu’en location de surfaces de bureaux). Mais il faut avoir une idée des éléments en présence avant de causer sujet sans savoir.

    2. Je propose que l’on installe toutes les instances européennes au bar bien nommé « L’Europe » à Saint-Alban-sur-Limagnole loin de tous les affreux lobbies (bon, mis à part Heineken).

  3. « alors ne nous faites pas marrer avec vos arguments économiques à la mors-moi-l’zob, en reprenant telles des perruches les hypocrites prétextes des rosbifs.  »

    ça c’est pas très gentil, ça va faire saigner des petits coeurs

  4. c’est assez amusant de constater que des commentaires sur le foutoir du fonctionnement de l’UE reproduisent exactement les schémas des conflits au sein des instances de l’UE . C’est une perpétuelle confrontation d’intérêts politiques, nationaux, régionaux, économiques … en lisant les commentaires de cet édito, on a l’impression d’être au coeur de l’UE, mais gratuitement !

  5. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué! Les Shadoks politiques disposent de l’argent des contribuables et en profitent à fond!
    Finalement le meilleur critère démocratique c’est le respect de l’argent des contribuables.
    « C’est mal de tout ramener à l’argent », dit la police de la pensée largement constituée de gens qui vivent des impots des autres!
    Lamentable.

  6. ça me plaîrait assez d’imaginer Marine en Guyane ( tiens d’ailleurs on pourrait en faire une série, comme les Martine ) .
    Puis on pourrait ainsi cumuler deux trucs hyper-coûteux, les euro-fonctionnaires et députés et la Guyane !
    Pas sûr que Rachida Dati puisse sortir en Dior dans Cayenne by night !

  7. Qu’il est gerbant cet article…

    Mais comment peut-on oser dire que Strasbourg n’est pas plus européenne que les autres ? C’est une blague ? Il n’y a aucune ville en France aussi biculturelle que Strasbourg, et ce n’est certainement pas Bruxelles, qui elle représente le symbole du déchirement politique, se situant au sein d’un pays sans gouvernement, ça c’est une blague !

    Il suffit de vous balader dans les rues de Strasbourg pour comprendre son caractère européen, aucune ville en France ne présente une telle diversité architecturale marqué par les changements de nationalité que cette ville a subit, et souffert en son temps, rien à voir avec Paris ou Bruxelles.

    Strasbourg a été choisit bien avant Bruxelles comme sièges d’organismes et d’institutions européennes, Strasbourg a été choisit comme LE siège du parlement européen, le siège ce n’est pas Bruxelles, donc dire que ce sont des déplacements entre Bruxelles et Strasbourg est une vaste blague en effet, il faudrait parler de déplacement entre Strasbourg et Bruxelles.

    Ces eurodéputés sont évidemment de large focus et de large hypocrites qui dénoncent des coûts (évidemment gonflés) exorbitants alors qu’il y a 2 semaines, ces même eurodéputés se sont accordés une augmentation mensuel de 1500€, et on entend pas parlé sur ce site ? Pourquoi ? ça vous dérange pas qu’ils s’augment des salaires tout seul comme Sarkozy ?

    Que ces même eurodéputés savaient dans quoi ils allaient, et dans ce cas figure des sessions plénières à Strasbourg, il y a 30ans alors que la ville n’était pas aussi accessible qu’aujourd’hui ça ne posait aucun problème et là comme par hasard si.

    Ces pauvres se font montés à la tête par ces lobbys installé à Bruxelles, par cette bureaucratie bruxelloises qui puent bien mauvais, de cette ville qui n’incarne ni l’Europe ni les citoyens contrairement à Strasbourg.

    Alors s’ils veulent arrêter les déplacements, et bien qu’ils viennent s’installer définitivement à Strasbourg, on les accueillera, car nous Strasbourgeois sommes accueillants et ouvert.

    On attend des actes de l’Etat qui malheureusement semble ne rien à faire de Strasbourg, sans doute trop occupé à s’occuper de leur « Grand Paris » et laissons les provincaux se démerder tout seul hein…

    1. h16h16 Auteur de l’article

      Factuellement (et facturellement), c’est à Bruxelles que passent le plus de temps les députés. Bon évidemment, ça vous enrage à vous en bouffer une couille ou deux, mais c’est comme ça. Et c’est bien la majorité d’entre eux qui en ont assez de ces déplacements. Et la totalité des contribuables (à l’exception peut-être d’une poignée d’entre eux) aimeraient bien que leur pognon soit employé à d’autres choses plus créatrices de valeur.

      Tout le reste, c’est du remplissage pour bobo friqué.

    2. Tiens ? Je parie que c’est un Belge celui-la – parce que quand on entend des « n’importe quelle ville de Benelux est plus Europeenne que Strasbourg », sans même argumenter… enfin bon. Ou comment se décrédibiliser en une seule phrase.

  8. Ces connards de Belges ont contruits des batiments après la construction de ceux de Strasbourg, prévus d’après les traités. Ils ont réussis a se les faire rembourser. Et maintenant il voudraient que tout se passe la bas ! Pendant ce temps il y a des connards dans notre pays même pas capable de prendre la défense de leur propre pays. Quelle honte !

      1. c’est vrai que c’est beau de voir tous ces « connards de belges » et les connards de notre pays se prendre par la main et se faire des bisous ( taxés bien sûr ) .

    1. Bonsoir !

      Le parlement européen n’est peut etre pas une propriété française, mais il DOIT se trouver à Strasbourg. Des traités ont été signés, c’est bien Strasbourg la capitale Européenne. C’est à Strasbourg que c’est construit les batiments. Enormément d’argent a été injecté dans tout ça. Pendant ce temps les Belges ont construits leurs propres locaux.
      On parle tout le temps de tous cet argent gaspillé à faire l’aller retour entre Belgique et France, mais on ne parle pourtant jamais de ça ? A bruxelles des locaux pour le parlement Européen ont été construits, APRES le début de construction des locaux de Strasbourg, et le pire c’est que la Belgique a réussi a se faire financer après coup ces locaux par l’Europe.
      Enormément d’argent a également été investit par Strasbourg même, le quartier tout entier a été refait. Il y a beaucoup de communication sur Strasbourg « capitale de l’Europe », et la ville espère bien tirer quelque chose de tout cet argent dépensé. sauf que voila ! On annonce, parlement européen aux Belges. Si le parlement se tire, c’est tout le reste qui va se barrer avec… le conseil de l’Europe, qui vient tout juste d’avoir des locaux tout neufs, la cour des droits de l’homme…
      Pourquoi en est on arrivé là ? Parce qu’on a laissé les Belges construire leur propres locaux… pourquoi personne n’a rien dit ? Parce que la France, qui aurait du être la première à ouvrir sa gueule, n’a JAMAIS soutenue Strasbourg. Le TGV Est, Strasbourg l’attend encore (lignes dédiés toujours pas finies !). L’aéroport ? De très fortes restrictions a cause des zones militaires l’ont fait régresser.

  9. Moi je connais bien strasbourg, et j’en ai marre d’y voir ces eurodéputés et ces haut fonctionnaires européens se pavaner en ville avec leur grosse bagnole et escortés par des gardes du corps. De plus la fonction européenne c’est une grosse blague, les gars ils ne payent pas d’impôts et eux peuvent cotiser à une caisse maladie privée, de plus au sein même de cette fonction publique vous avez une inégalité entre les différents statuts de fonctionnaires qui est digne du moyen âge, d’un côté vous avez les titulaires à vie, bien peinard, et de l’autre côté ceux en contrat déterminé (allant de 3 mois à 6 mois souvent), renouvelable un nombre de fois limités (parce qu’aprés il faut passer le concours ultra sélectif qui permet d’obtenir le titre de noblesse de l’aristocratie européenne).
    Et puis alors la multitude de comités et de groupes théodules qui y regorgent, c’est à vous donner la nausée !

    Si l’alsace est une des régions les plus prospères de France, c’est vraiment pas grâce à l’europe, l’adminstration européenne ne sert que les intérêts d’une petite classe de bobo réfugiée au sein de strasbourg.

    Et puis les alsaciens (et les strasbourgeois) n’ont pas besoin de l’Europe pour traverser le rhin et voir les allemands, ils n’ont jamais demandé la permission des eurocrates pour faire dans l’amitié des peuples.

    Strasbourg en particulier et l’Alsace en général peut vraiment se passer de l’europe et de paris aussi (je fais dans le régionalisme lol). Je crois même que si cette région venait à faire sécession elle serait autonome économiquement.

      1. Ceci dit, comparer l’Alsace et Strasbourg ne sert qu’à montrer qu’on ne connaît pas la région de près. ;)

        Strasbourg est une île au milieu de l’Alscace, la ville n’a pas grand chose à voir avec le reste de la région.

        1. Certes la ville est différente du reste de la région comme tout centre urbain par rapport à la campagne, mais elle conserve néanmoins des caractéristiques Alsaciennes très forte.

          Dans tous les cas c’était pas le sujet de l’article.

        2. « Strasbourg est une île au milieu de l’Alscace, la ville n’a pas grand chose à voir avec le reste de la région »

          ils devraient réclamer leur indépendance alors, parce que des îles qui nous coûtent un bras on en a déjà une ( et au moins il y fait beau ) .