Le PS veut-il changer de République ?

Publié Par Alex Korbel, le dans Politique

Un an avant la prochaine élection présidentielle, nous ne savons toujours pas si les socialistes entendent changer de République.

Martine Aubry appelle au renforcement des pouvoirs du Premier ministre aux dépens de ceux du président, mais s’agit-il de changer la pratique politique ou les textes ?

Elle réclame la suppression de l’article seize qui est une revendication permanente de la gauche alors que cet article n’a été appliqué qu’une seule fois au moment du putsch des généraux en Algérie.

Elle entend également supprimer l’innovation de 2008 selon laquelle le président peut s’adresser directement au Parlement.

Par ailleurs, lorsqu’elle estime que le droit de dissolution du président ne doit pas être utilisé à des fins de convenances personnelles, il faut rappeler que ce droit n’a été utilisé depuis 1958 que cinq fois, deux fois par le général de Gaulle, en 1962 quand l’Assemblée a censuré le gouvernement Pompidou et en 1968 pour trouver une solution politique à la crise, deux fois par François Mitterrand pour tenter d’obtenir une majorité parlementaire après ses victoires présidentielles et enfin en 1997 par Jacques Chirac, dissolution qui a permis le retour de la gauche au pouvoir et que la droite hésitera à réitérer dans l’avenir. Comment dès lors faut-il comprendre, en termes de proposition de révision, ce vœu de mettre un terme à la dissolution pour « convenances personnelles », qualification qui peut s’appliquer à l’extrême rigueur à celle de 1997 mais certainement pas aux quatre autres !

D’autres propositions sont avancées par elles, que l’on peut soutenir ou non, mais qui ne paraissent pas nécessiter l’abandon de la Ve république.

Lire la suite de Les socialistes veulent-ils changer de République ? par Gérard Grunberg sur le site de Telos.

Ce paragraphe a été reproduit avec l’autorisation de Telos.

Laisser un commentaire