Purge en corée du Nord

Publié Par Contrepoints, le dans Non classé

Kim Jong-Un, le plus jeune fils du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, apparemment destiné à lui succéder, a entamé une purge au sein du parti communiste et de l’armée afin d’asseoir son emprise sur l’appareil d’État.

Kim Jong-Un.

Depuis le début du mois, plusieurs responsables soupçonnés de corruption font l’objet d’enquêtes. Une quinzaine de responsables importants, dont de nombreux militaires, font l’objet d’enquête pour avoir fermé les yeux sur des gens ayant fui le pays et étant impliqués dans des activités de « contrebande ».

Cette campagne « anticorruption » s’apparente à une purge à but politique, visant à remplacer les responsables militaires de longue date par des haut-gradés plus jeunes et loyaux à Kim Jong-Un.

La dynastie des Kim qui règne sur le régime stalinien depuis sa fondation en 1948 par Kim Il-Sung, a réussi à se maintenir au pouvoir en procédant souvent à des purges.

Kim Il-Sung aurait ainsi fait exécuter des centaines de dissidents durant ses premières années au pouvoir tout comme son fils Kim Jong-Il qui lui a succédé et qui aurait fait exécuter des centaines de soldats montrant un « comportement suspect ».

Laisser un commentaire