Fier de n’avoir pas d’électeurs

Publié Par Open Europe, le dans Europe

De la bouche d’un vrai homme d’Etat de l’UE.

Le président du conseil Européen Herman Van Rompuy a présenté son nouveau livre au titre si imaginatif avant hier, « A l’intérieur du monde de Herman Van Rompuy » devant un public Bruxellois tenu en haleine.

Mais ceux qui s’intéressent aux exploits de Van Rompuy en tant qu’un des plus hauts hommes d’Etat de l’UE, auront eu la surprise de l’entendre déclarer :

Je ne parle pas ici comme politicien mais comme homme libre. Et je préfère aussi les lecteurs aux électeurs.

Rappelez vous qu’il s’agit là du président d’une organisation de 27 pays démocratiques remplis d’électeurs.

Et maintenant, qu’est-ce que ça nous dit à propos de l’Etat d’esprit dans les plus hautes sphères de l’UE? Et est-ce que ce commentaire permettra aux contribuables de se sentir mieux alors qu’ils doivent céder des milliards supplémentaires (entre 450 et 900 millions rien que pour le Royaume Uni et rien qu’en 2011) à une organisation dont la tête, apparemment, « n’a pas d’électeurs ».

Un article repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Laisser un commentaire