Banquet de l’association liberaux.org

Publié Par Fabrice Copeau, le dans Liberaux.org

Par Fabrice Copeau.

Chaque année, les membres éminents du forum et de l’association libéraux.org se retrouvent autour d’un banquet, qui, outre ce moment de rassemblement et de convivialité, est aussi l’occasion de décerner les prix libéraux.org et Wikibéral de l’année écoulée. Si d’aventure vous souhaitez à l’avenir vous joindre à nous, je ne peux que vous inviter à adhérer à l’association ici ou encore à verser un don à Contrepoints .

En guise de hors d’oeuvre, je vous livre ci-dessous le discours prononcé par le ci-devant H16 devant les convives présents.

Copeau

Chères libérales, chers libéraux, chers infiltrés des renseignements généraux, chers communistes tentant l’entrisme.

C’est avec un plaisir renouvelé que nous nous retrouvons donc aujourd’hui pour un nouveau banquet de notre association ; ce sera l’occasion pour tous de revoir les habitués, les anciens, et de découvrir les nouveaux, le sang neuf, les prochaines victimes d’épurations idéologiques dans le forum, etc…

C’est aussi l’occasion de dialoguer et découvrir des libérales et des libéraux au-delà de notre association, qui nous font le plaisir de partager ce moment avec nous.

Nos hôtes auront ainsi l’occasion de vérifier que non, ils ne sont pas seuls, que oui, l’association Libéraux.org compte bien plus de trois inscrits, et qu’en effet, de nouveaux courants du libéralisme apparaissent sans cesse dans ce bouillonnement perpétuel d’idées : le timurisme ou libéralisme total, l’apollotetracapillectomisme ou libéralisme nanométrique, le luciliococktailisme ou libéralisme alcoolisé, etc …

Ce banquet permet aussi de placer un marqueur simple dans la vie du libéralisme en France : il s’est en effet écoulé un an depuis le précédent banquet, un an d’écart qui permet de faire des bilans.

J’en vois déjà certains lever les yeux au ciel en se demandant comment faire pour s’épargner la liste pénible de toutes les réussites fantastiques de l’association pendant cette année. Je vais donc faire court et me concentrerai sur quelques éléments.

Tout d’abord, on notera que l’année dernière, les participants au banquet avaient eu la joie de voir l’une de ces merguez parties dont notre pays est friand : nous avions en effet croisé une nième manifestation de troupes bigarrées, allant des CGTistes velus à la ligue des lesbiennes de combats (elles aussi velues) en passant par des intermittents du spectacles bardés d’autocollants et de gros chiens sales, aux regards tristes, et bien évidemment velus.

Et un an plus tard, nous nous retrouvons donc pour un banquet avec exactement les mêmes animations citoyennes et festives dans la capitale. Finalement, la marche du progrès bondissant ressemble de plus en plus à du surplace.

On peut aussi mentionner qu’en un an, nous aurons trouvé le temps de désigner le prix Libéraux.org de l’année 2009, qui revient à Vincent Bénard pour l’ensemble de son œuvre et notamment pour chacun de ses billets parus sur son blog, Objectif Liberté.

Normalement, on fait faire une statue en bronze de 8m de haut par César, qu’on remet en main propre à l’heureux gagnant avec un feu d’artifice complet sur les Champs, mais cette année, nous avons opté pour plus de modestie et avons réalisé un article de plus de 4500 signes sur Contrepoints. Eh oui, on est comme ça, on ne recule devant aucune dépense somptuaire (dans les limites du budget pharaonique de l’association, bien sûr).

Cet article me permet d’introduire la seconde réussite marquante de cette année passée : la remise à jour complète du site Contrepoints.org. Il offre à présent une interface digne d’un site de presse professionnel. Sans exagérer, les libéraux ont montré que le grand capital qui spolie les travailleurs et les travailleuses pouvait réaliser un site de qualité professionnelle avec un budget frisant les 200 euros .

Mieux, on peut maintenant fournir une information de qualité, des éditos et des chroniques sur une base quotidienne. On rivalise ainsi avec d’autres sites dont les moyens autrement plus importants baignent dans la subvention étatique et le fruit amer des taxes et des impôts.

Depuis la publication quotidienne d’articles sur Contrepoints.org, l’audience de ce médium ne cesse d’augmenter et nous atteignons régulièrement les 3 000 pages vues par jour, avec des pics à plus de 4 000. Manifestement, la pensée libérale n’est pas morte en France, et les gens sont avides de découvrir autre chose que la purée bien-pensante et moralinée que distribue industriellement les médias traditionnels.

Mais foin de bilan qui sera, j’en suis sûr, épluché par notre honorable président, il est temps pour moi de vous laisser à vos assiettes, et de terminer ceci par un remerciement général à toutes et à tous pour, simplement, être venus.

H16