La croissance révisée à la hausse

Publié Par Contrepoints, le dans Non classé

L’Insee a relevé de 0,1 point à 0,7% la croissance du produit intérieur brut de la France au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent et confirmé sa progression de 0,2% au premier trimestre.

(Reuters) A fin juin, l’acquis de croissance pour 2010 s’établit à 1,3%, selon les comptes nationaux détaillés du deuxième trimestre publiés vendredi par l’Insee.

Les dépenses de consommation des ménages français ont progressé de 0,3% au deuxième trimestre alors qu’elles avaient stagné au premier trimestre (+0,4% en estimation précédente).

L’investissement total a augmenté de 0,8% (après -0,9% au premier trimestre), avec des hausses de 0,1% pour l’investissement des ménages et de 1,1% pour celui des entreprises non financières.

Les dépenses des administrations publiques ont progressé de 0,4% au deuxième trimestre après avoir stagné au premier.

Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) a contribué positivement à la croissance (0,4 point après -0,2 au premier trimestre).

Les variations de stocks ont également apporté une contribution positive de 0,6 point à la croissance du deuxième trimestre alors que le commerce extérieur a contribué négativement à hauteur de 0,3 point.

Les exportations ont augmenté de 2,8% sur le trimestre après +4,5% au trimestre précédent et les importations de 3,9% après +2,0%.

Les résultats détaillés des comptes nationaux révèlent par ailleurs que le revenu disponible brut des ménages a progressé de 0,9% au deuxième trimestre, après une hausse de 0,6% lors des trois mois précédents.

La hausse des prix des dépenses de consommation ralentissant à +0,3% sur le trimestre (contre +0,6% au trimestre précédent) avec les prix de l’énergie, le pouvoir d’achat des ménages accélère nettement à +0,6% après +0,1%, souligne l’Insee.
Le taux d’épargne a quant à lui progressé à 16,1% après 15,8% à fin mars.

Autre indication donnée par l’Insee, le taux de marge des sociétés non financières s’est stabilisé à 30,0% contre 30,1% à fin mars.

Laisser un commentaire